¤ Chronique littéraire : Nymphéas noirs ¤

Nymphéas noirs, Michel Bussi

nimphea noirs

Synopsis

Le jour paraît sur Giverny.

Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéas, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…

Il y a quelques mois j’ai découvert Michel Bussi grâce à son livre Un avion sans elle. J’ai accroché et j’ai adoré ! Et j’ai eu de la chance, car une amie m’a offert un autre livre de l’auteur : Nymphéas Noirs pour mon anniversaire !

Giverny, village aux Nymphéas
Je suis Normande, pourtant, je ne connais pas toute l’histoire de ma belle région ! Dans ce livre, j’ai appris beaucoup de choses !

Monet a habité de nombreuses années dans un petit village de la campagne Normande : Giverny. Dans ce village, il a peint de nombreuses toiles, notamment sa série des Nymphéas.

 

Trois femmes, un mystère…
Le roman commence par deux pages de « mise en bouche ». Une femme nous explique que ce livre est l’histoire de trois femmes, qui vivent dans ce petit village… ce début interpelle le lecture ! Mais que ce passe t’il à Giverny ?

Puis, l’histoire commence, séparé en deux « tableaux » (ou parties)… nous suivons alors avec une grande curiosité l’histoire de ses trois femmes, histoire qui tourne autour d’un meurtre : celui de Jérôme Morval, habitant connu du village.. L’enquête de deux inspecteurs va faire des émules dans le village, mais les secrets ont du mal à être dévoiler…
et tout cela dans un univers un peu « mythique » : Giverny, village de Monet, village des nénuphars… et village où les touristes se pressent !
L’art du mystère
Pendant tout le roman, nous suivons la vie de trois femmes : Fanette (une petite fille), Stéphanie l’institutrice et une vieille dame. Nous suivons également les deux inspecteurs chargés de lever le mystère autour du meurtre de Jérôme Morval.

J’ai été entraîné malgré moi dans cette histoire ! J’ai adoré suivre les différents personnages, découvrir plein de choses sur la peinte/l’impressionnisme ainsi que l’histoire de Giverny !

Seulement, je ne voyais absolument pas où voulait en venir l’auteur ! Il nous balade dans le village, nous perd dans l’espace temps…

Décidément, Michel Bussi est un maître dans l’art du policier ! Ce que j’apprécie chez lui, c’est que le mystère est là, le lecteur veut en savoir plus… mais jamais l’auteur ne tombe dans le pathétique ou le gore ! Jamais ! Et j’adore, car c’est quelque chose que je déteste !

 

Dénouement

Au cours des dernières pages, Michel Bussi accepte enfin de nous donner la clé du mystère qui nous aidera à tout démêler ! Et quelle clé ! Je ne me doutais absolument pas de cette révélation ! Cela m’a fait voir le livre d’une toute autre façon ! D’ailleurs je le relirai bien juste pour assimiler cette information :

Ma note : 9,5/10

Ce n’est pas un style littéraire que j’affectionne particulièrement, mais depuis que j’ai découvert cet auteur, je ne me lasse pas de ses intrigues ! Le roman est palpitant, il m’a emporté loin de mon quotidien et j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher !

Il est peut être un peu moins bien que Un avion sans elle, mais à peine ! Hâte de lire un autre livre de l’auteur maintenant !
nymphéas noirs biz

Roxou06

Publicités

12 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Nymphéas noirs ¤

  1. J’ai lu « Un avion sans elle » : sans que ça soit un coup de coeur, j’avais bien aimé et j’avais lu avec l’envie de découvrir la fin. Je compte lire « Nymphéas noirs » et ton avis me conforte en ce sens 🙂

    J'aime

  2. Bon alors quand tout le monde parlait d’un avion sans elle il ne me disait rien, puis à force de bonnes critiques je me suis décidée à prendre… nympheas ! J’espère ne pas être déçue parce que quand on lit d’aussi bonnes critiques on s’attend vraiment à quelque chose de bien 🙂
    Il me tarde donc de le lire, même si ce matin justement je lisais pour la première fois une critique disant que les dialogues était un peu simpliste même si le tout fonctionnait : vivement que je me fasse mon avis !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s