¤ Chronique littéraire : Le flambeur ¤

Le cercle des canailles, T1 : Le flambeur, Sarah MacLean

flambeur

Synopsis

Dix ans auparavant, le Marquis de Bourne a été chassé de la haute société, ne gardant que son titre. Désormais l’un des associés des plus fameuses tables de jeux de Londres, le froid et dur Bourne fera tout pour regagner son héritage – y compris épouser la parfaite Lady Penelope Marbury.

Des fiançailles rompues et des années à se faire gentiment courtiser ont laissé Penelope avec peu d’intérêt pour un mariage confortable… et le désir de quelque chose de différent. Quelle chance que son nouveau mari ait accès à toutes sortes de plaisirs inexplorés !

Bourne est peut être un prince de l’ombre dans Londres, mais il a juré de tenir Penelope éloignée de ses faiblesses – un défi bien difficile à relever lorsque la lady découvre ses propres désirs et est prête à tout pour les réaliser… même à parier son cœur.

Il y a quelques mois de cela, j’ai lu plusieurs rubriques assez élogieuses sur ce livre. … j’ai réussi à le trouver en format ebook, et l’ai donc lu tranquillement sur ma Kobo adorée !

Le début du roman est assez différent de ce que je lis habituellement dans ce genre de romance historique. Ici, nous sommes plongés dans l’univers des jeux, où Bourne a perdu sa fortune, avant de la refaire en investissant dans une maison de jeu.

Seulement, pour que sa revanche soit parfaite, il veut récupérer le manoir et les terres de sa famille, qui font partie de la dote de Pénélope Malbury.

Cette dernière, ayant plus de 25 ans, est considérée comme presque « perdue » au niveau mariage par ses parents, qui tentent d’alourdir sa dote pour la marier rapidement.

Suite à un échec assez cuisant, la jeune femme ne veut plus entendre parler mariage.

Cependant, elle se fera embobinée par Bourne, qui agit sournoisement et la force à l’épouser…

Ce livre se lit relativement vite, il n’est pas très long, ce n’est pas de la littérature très recherchée. Cela m’a un peu fait penser aux Harlequins que je lisais étant adolescence : assez fade et pas vraiment intéressant.

J’ai trouvé les manières de Bourne assez peu raffinée, surtout vu son rang de « marquis ». La façon dont il séduit sa femme et la met en mauvaise posture pour l’épouser m’a vraiment surprise, car ce n’est pas ce que l’on attend dans un roman un peu « historique » ! Dans ce genre de roman, j’ai plus l’habitude des amours chaste à la Jane Austen. J’ai eu du mal à ressentir des pensées positives pour ce personnage, il m’a profondément déplu.

Pénélope, est presque considérée comme une vieille fille à son époque. Cependant, malgré un caractère bien trempée, la manière dont elle se fait embobiner par son mari est en dis-concordance avec son caractère ! On dirait une midinette !

Au niveau du déroulé de l’histoire (et de la romance), c’est assez original, dans le sens où les deux jeunes personnes commencent par ce marier avant d’apprendre à connaître l’autre… on voit le déroulé de leur histoire, comment ils s’apprivoisent…

Verdict = 7/10

Même si j’ai trouvé les personnages un peu agaçant et que ce n’est pas de la grande littérature, je dois reconnaître que ce livre se lit vraiment très rapidement, et je pense qu’il serait parfait en lecture de plage …

Roxou06

Informations Livre

Titre : Le flambeur

Saga : Le cercle des canailles, T1

Auteur : Sarah MacLean

Date de sortie : 2013

Éditions : J’ai Lu

Format : epub

Prix : libre de droit

Ma note : 7/10

Publicités

7 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Le flambeur ¤

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? ¤ S20 ¤ | La vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s