¤ Cinéma : la désolation de Smaug

La désolation de Smaug

smaug

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…

J’ai vu ce film lors de sa sortie, donc en décembre dernier ! Mais vu qu’il fait partie du Challenge Oscars et Césars 2014, il fallait bien que je vous fasse une petite chronique ici:)

De plus, il est maintenant sortie en DVD et les fans de Tolkien sont nombreux, donc cela peut en intéresser certains !

Bilbon, un Hobbit bien intrépide

Nous retrouvons notre Hobbit favori (enfin, juste après Frodon quand même !) dans un voyage semé d’embûches avec ses nouveaux amis nains.

Le prologue du film nous présente la rencontre entre Gandalf, le mage gris, et Thorin Ecu-de-Chêne, l’héritier du trône des nains de la montagne. Ce prologue se passe, dans le temps, avant le premier volet du Hobbit. Cela m’a un peu perturbé au début, car je ne voyais pas vraiment où le réalisateur voulait en venir.

Ce petit prologue nous permet juste de comprendre plus en détails pourquoi Thorin a demandé de l’aide à un Hobbit.

Passé cette petite partie, qui dure quelques minutes à peine, nous retrouvons nos héros, en difficulté, dans une montagne peu hospitalière. Pourchassé par des Orques, ils vont trouver refuges chez un transformiste (homme/énorme ours), avant de poursuivre leur route vers la montagne des nains, toujours gardée par un terrible dragon : Smaug.

Mais le chemin est long, et les épreuves nombres et violentes … entre la traversée d’une forêt noire, l’attaque d’araignées géantes (beurk …) et l’accueil plutôt froid des elfes, nos héros ne sont pas au bout de leur long voyage.

De l’action à gogo

Durant tout le film, il y a beaucoup de scènes d’actions, plus ou moins violentes. En effet, il règne dans cette trilogie une ambiance très sombre, les ténèbres n’étant pas très loin. D’ailleurs, nous assistons au réveil de Sauron (seigneur de l’anneau), que Frodon détruira dans la trilogie du Seigneur des Anneaux.

Est-ce que trop d’action tue l’action ? Peut-être…. en effet, le film est assez long, et il y a tellement de scènes d’actions, qu’à la fin du film, j’avais presque oublié les premières batailles. d’ailleurs tant mieux, car la première grosse attaque, concerne des araignées géantes, et étant arachnophobe (et violemment), j’avais eu le temps de passer à autre chose. En même temps, je n’ai quasiment pas vu cette scène, ayant passé beaucoup de temps caché.

Des héros toujours au Top

Nous retrouvons notre intrépide Hobbit Bilbon Sacquet, interprété par Martin Freeman. C’est un acteur que je ne connais pas vraiment habituellement mais je trouve qu’il fait très bien le Hobbit !

Le chef des Nains, Thorin Ecu-de-chêne, est interprété par Richard Armitage. Cela m’a fait sourire de regarder sa filmographie sur internet, car quand on lui enlève sa « combinaison » de nain, il n’a pas du tout la même tête ! Hi hi hi ! L’acteur a joué dans quelques films, que j’ai d’ailleurs vu, mais je ne m’en souviens pas trop.

C’est un personnage qui rêve de reconquérir Erebor, pour enfin reprendre sa couronne de roi des Nains. C’est quelqu’un de droit, et qui dirige très bien ses troupes, mais dans ce film, j’ai trouvé que l’on commençait à voir la face sombre de sa personnalité et je me méfie un peu de lui.

Dans cette nouvelle trilogie, nous retrouvons plusieurs héros/acteurs que nous avons déjà rencontré dans le Seigneur des Anneaux, notamment Gandalf (Ian McKellen) et Legolas (Orlando Bloom). J’adore Legolas, c’est même mon personnage favori, donc j’ai été ravi de le retrouver dans ce film, même si ici, il a le cœur bien malheureux.

Justement, Tauriel, l’Elfe qui fait bien mal au cœur de Legolas est interprétée par Evangeline Lilly. Ce personnage a fait couler beaucoup d’encre, car, en effet, il n’existe pas dans le livre de Tolkien. C’est une invention de Peter Jackson.

Et le dernier personnage que j’aimerai vous présenter est Smaug, le terrible dragon. C’est Benedict Cumberbatch qui donne sa voix. Smaug est un dragon attiré par l’or, et qui a donc volé toutes les richesses des Nains à Erebor. Depuis plusieurs générations, il vit dans la montagne et empêche les nains de revenir dans leur royaume.

Je ne vais pas vous présenter tous les personnages, car il y en a beaucoup. Je vous ai présenté ceux-ci car c’est ceux, qui pour ma part, m’ont vraiment touché dans le film.

Ma note : 9/10

J’adore Tolkien, donc je ne peux pas être sévère avec les adaptations de ses livres ! Seulement, je regrette ici la volonté d’allonger au maximum une histoire qui n’en avait pas besoin, et l’ajout inutile de personnage !

Cependant, cela reste une très belle réalisation !

Roxou06

Informations films

Titre : The Hobbit, deuxième épisode

La désolation de Smaug

Réalisé par Peter Jackson

Sortie le 11 décembre 2013

Durée : 2h41

Publicités

12 réflexions sur “¤ Cinéma : la désolation de Smaug

  1. Pingback: Challenge Oscars & Césars 2014 | La vie en rose

  2. Pingback: ¤ Cinéma : La bataille des cinq armées ¤ | Ma vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s