¤ Chronique littéraire : Nos étoiles contraires, John Green

 

Synopsis

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Un sujet bien douloureux …

Vous l’aurez peut-être compris en lisant le synopsis, ici, nous ne sommes pas dans une comédie. L’auteur aborde un sujet grave, douloureux pour de nombreuses familles : le cancer chez les enfants.

Hazel, le personnage principal a 16 ans. Depuis plusieurs années, elle souffre d’un grave cancer. Grâce à un traitement expérimental, elle est maintenue en vie, et se déplace avec sa bonbonne d’oxygène. Elle sait qu’elle va mourir bientôt, mais pour l’instant, elle profite de la vie. Ce n’est pas du tout un personnage déprimé ou aigrie par sa maladie.

Lors d’une séance de son groupe de parole, elle rencontre Augustus. Ce jeune homme est en rémission depuis 18 mois d’un cancer appelé ostéosarcome.

Entre ces deux adolescents, l’amitié est soudaine : ils ont la même passion pour la vie et pour la littérature. Ensemble, ils vont profiter de la vie et se découvrir une passion commune.

Un livre un brin « optimiste »

 

Ce livre n’aborde donc pas un sujet joyeux. La maladie est déjà difficile à traiter, mais en plus quand il s’agit d’enfants, je trouve cela un peu difficile à lire.
Sans vouloir entre dans le « tout rose », ou « tout fini bien », l’auteur entraîne le lecteur dans une belle amitié (ou plus?).

J’ai trouvé la rencontre entre Hazel et Augustus vraiment belle. Ces deux personnages vivent chacun de leur côté de graves épreuves, mais se soutiennent mutuellement.

Autour d’eux, gravitent de nombreux personnages secondaires. D’abord les parents des deux enfants, notamment la maman d’Hazel qui est très présente, car elle s’occupe presque à plein temps de sa fille. Les amis sont également représentés : une grande partie sont rencontrés au groupe de soutien, donc on suit un peu chacun des cancers et c’est vraiment difficile à lire parfois, je pense notamment à Isaac qui à un cancer des yeux.
Mais malgré tout, j’ai eu l’impression de trouver un message d’espoir dans ce livre, pas ce genre d’espoir que l’on a que tout va super bien finir. Non, plutôt une sorte d’appel à profiter de la vie comme le font Hazel et Augustus.

 

 

Des émotions ….
Même si j’ai senti un message d’espoir (peut être ai-je rêvé?) ce livre est vraiment très fort en émotion !
J’ai été émue par ces jeunes qui cherchent à profiter malgré leur probable condamnation, j’ai été émue devant un amour naissant, j’ai rigolé avec eux dans certaines situations, mais surtout, j’ai été émue aux larmes (même aux sanglots)…

Oui, ce livre est très fort dans tous les sens du terme !

Une plume exceptionnelle…
C’est avec ce livre que j’ai découvert John Green. Quand, cela je ne peux pas vous le dire, mais c’est sûr que je lirai dans le futur d’autres livres de lui ! En effet, j’ai trouvé sa façon de raconter cette histoire admirable ! J’ai aimé lire ce style léger et fluide, qui jamais ne tombe dans le pathétique !

Verdict = 9,5/10

 

J’ai adoré le style de l’auteur, et j’ai vraiment accroché avec les deux personnages principaux. Le sujet est difficile à aborder, mais il l’est bien ! Cela ne sert à rien de se voiler la face, la maladie n’épargne personne, même les plus jeunes. J’ai trouvé cela osé d’en faire un roman, mais à aucun moment l’auteur ne tombe dans la facilité (tout beau tout rose) ou dans le pathétique.

Même si j’ai versé beaucoup de larmes à la lecture, je n’en ressors pas triste de cette lecture… j’y ai trouvé autre chose. Peut-être pas du bonheur comme on peut l’entendre, mais une sorte de joie, une envie de profiter de la vie. Après tout, nos problèmes ne sont pas si énormes comparés à ceux que certains vivent…

 

Roxou06

Informations Livre

Titre : Nos étoiles contraires

Auteur : John Green

Date de sortie : 2013

Éditions : Nathan

Format : Epub

Prix : 12,99 €

Ma note : 9,5/10

Publicités

17 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Nos étoiles contraires, John Green

  1. J’en ai entendu beaucoup de bien, je l’ai sur ma liseuse et je crois que ce sera mon prochain livre. J’apprécie déjà le fait que tout ne soit pas tout rose ou tout noir, ça me semble important avec un sujet pareil (et ça n’est pas forcément évident pour un écrivain). Merci pour ce partage littéraire!

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ce livre aussi 🙂 Pas un coup de coeur mais un livre particulier que je relirai probablement ♥
    J’ai aussi eu ce sentiment de livre plein d’espoir qui traduit vraiment ce côté ‘La vie est courte et tout peu arriver alors vis-la ! » 🙂

    J'aime

  3. Pingback: ¤ C’est lundi que lisez-vous ? ¤ S24 | La vie en rose

  4. Pingback: ¤ Cinéma : Nos étoiles contraires ¤ | Ma vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s