Chronique littéraire : Son carnet rouge, Tatiana de Rosnay

Synopsis

« L’infidélité est-elle indissociable du couple ? Le conjoint trompé est-il toujours victime ? Le fruit est-il plus savoureux lorsqu’il est défendu ? Tels sont les thèmes que Tatiana de Rosnay décline au fil de ces nouvelles drôles et décapantes. Jeune fille au pair ou meilleure amie, les profils sont divers et les tentations multiples pour un homme. Pourtant les femmes, qu’elles soient bafouées ou volages, ne sont pas en reste. Elles se surpassent même : rendre leur bague sans un mot, tromper en retour, dévaster le domicile conjugal et déchirer les cœurs… ou simplement pardonner par amour ou par dépit. À travers ces histoires brûlantes d’amours interdites et de duperies démasquées, l’auteur revisite l’adultère dans tous ses états. Vengeances machiavéliques, situations tantôt tragiques, tantôt cocasses, les chutes inattendues de ces récits sont toujours croustillantes et parfois glaçantes. Sur un ton léger et souvent sarcastique, Tatiana de Rosnay nous offre un ouvrage jouissif, où le rire se mêle à la compassion et la transgression au désir. »

 

J’ai déjà lu plusieurs romans de Tatiana de Rosnay. Mon plus gros souvenir est _ Elle s’appelait Sarah _, qui m’avait beaucoup marqué ! J’ai versé beaucoup de larmes à sa lecture et j’ai fais des cauchemars les nuits suivantes.

 

Ici, l’auteur nous entraîne dans un recueil de nouvelles avec un même thème : l’infidélité. Il y en a 11 au total.

 

Chaque nouvelle commence par une citation d’un auteur célèbre : Maupassant, Flaubert …

Même si ce n’est pas toujours très clairement exprimé, toutes ces citations ont un rapport avec l’infidélité. Les citations apportent un petit quelque chose dans ce livre, j’ai bien aimé leur présence.

 

Les 11 nouvelles

 

  • Son carnet rouge
  • Le SMS
  • La jeune fille au pair
  • Le répondeur
  • Le cheveu
  • La clé USB
  • Le mot de passe
  • Le « Toki-Baby »
  • Le bois
  • Hôtel Room
  • La brune de la rue du Ranelagh

 


Je n’ai pas aimé ce livre. C’est assez rare que je sois aussi catégorique, mais c’est le cas ici.

 

Je ne vois pas l’intérêt d’un tel livre, de telles nouvelles ! A part appuyer sur les faiblesses des gens, je n’en vois pas l’utilité !

 

Certaines personnes de mon entourage trouvent que je suis idéaliste, mais en fait, pas temps que cela. Je veux croire en la bonté des gens, j’essaie de ne pas mettre tout le monde dans le même panier, et surtout, de laisser le bénéfice du doute aux gens.

Même si je suis jeune, j’ai déjà un certain nombres d’années de couple à mon actif, et je veux croire que cela va encore durer.

 

Donc lire des histoires/nouvelles aussi réductrices, cela ne m’a pas plu.

 

Peut-être que ce livre pourra aider des femmes se trouvant dans cette situation cependant. Chaque nouvelle est une situation particulière : femme trompée, femme qui préfère pardonner, femme qui veut oublier, femme qui part, qui se venge, la femme noble et fière…

Ce livre offre donc un large panel de situation de tromperie. Sympathique n’est-ce pas ?

Verdict = 3/10

 

Un livre que j’ai lu sans grande conviction et qui au final est une déception ! J’aime assez l’écriture de cette auteur, mais cette fois je n’ai pas du tout accroché.

 

Déjà à la base, le format « nouvelle » ne me plaît pas vraiment. Le thème des nouvelles ne m’a pas vraiment plus et au final, livre vite lu et vite oublié !

 

Je ne le conseille pas !

 

Roxou06

 

Informations Livre

Titre : Son carnet rouge

Auteur : Tatiana de Rosnay

Date de sortie : 2014

Éditions : Héloïse d’Ormesson

Format : Epub

Prix : 11,99 €

Ma note : 3/10

Advertisements

10 réflexions sur “Chronique littéraire : Son carnet rouge, Tatiana de Rosnay

  1. Ce livre me tentait depuis sa sortie parce que je pensais y trouver une certaine analyse au final je crois, et quand je l’ai feuilleté, j’ai juste eu envie de le reposer. Du coup si on me le prête je le tenterai peut-être, mais vu ton avis et si en plus ça doit me désespérer de la vie de couple, je ne pense plus l’acheter…

    J'aime

  2. J’ai lu plusieurs Tatiana de Rosnay et en general j’aime biens on ecriture et les themes qu’elle aborde mais celui ci ne m’attire pas specialement et surtout apres ta critique je pense que je rejoindrai ton avis alors je passe mon tour pour celui ci!

    J'aime

  3. Je n’ai pas du tout aimé non plus, effectivement c’est inutile, vain. Je n’y ai pas vu de « faiblesses » quelconque, plutôt de la bêtise, des clichés sexistes abominables et des personnages petits-bourgeois insupportables de stéréotypes ridicules.

    J'aime

  4. Si tu ne le conseilles pas alors je ne le lirai pas! Je n’ai lu que « a l’encre russe » de cette auteure et je n’ai pas du tout aimé. Par contre je ne vois que des avis positifs sur  » elle s’appelait Sarah »

    J'aime

  5. Pingback: ¤ C’est lundi, que lisez -vous ? ¤ S25 | La vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s