¤ Chronique littéraire : En vain ai-je lutté ¤

 

 

Synopsis gros

« En vain ai-je lutté. Je ne puis réprimer mes sentiments. Permettez-moi de vous dire combien je vous admire. Combien je vous aime. »
C’est ainsi que Darcy met un terme à son tourment et demande enfin l’espiègle Miss Elizabeth Bennet en mariage.

 

chronique biz

Le premier tome, Une telle assemblée, m’avait déçu (je l’avais noté 6/10), car je l’avais vraiment trouvé inintéressant dans le sens où il ne se passait pas grand-chose et où M.Darcy était un peu fade à mon goût.

 

Je ne voulais pas rester sur une mauvaise note, et j’ai donc entamé le deuxième tome, également parce que les critiques sont nettement plus positives que pour le premier.

 

Et finalement, je suis contente de m’être laissé convaincre, car ce tome est nettement meilleur que le premier.
Tout d’abord parce que Elizabeth est beaucoup plus présente. En effet, Darcy la rencontre de nombreuses fois, notamment parce qu’elle est en vacances en même temps que lui est en visite chez sa tante.

Pour les amateurs de la saga originale, nous savons tous que c’est un moment un peu clé de la série, avec notamment la demande en mariage et tout le flou qu’il en résulte pour les personnages…

Au niveau des personnages, le livre se concentre vraiment plus sur Darcy. Les personnages secondaires sont un peu éclipsés, même si nous faisons quand même connaissance avec la famille de M.Darcy, notamment son cousin.

Ce roman laisse paraître une autre facette de M.Darcy, une facette que l’on ne voit pas dans Orgueil et Préjugés (et pour cause !).

Ici, le lecteur rencontre un M.Darcy vraiment très égocentrique (bon, cela je le savais déjà), mais aussi grand sentimental. Nous le suivons à travers ses interrogations amoureuses, ses désirs, ses déceptions…. je l’ai trouvé vraiment caricatural à certains moments même ! Il va au bout des choses, et parfois, cela devient clairement excessif.

 

L’histoire suit donc tranquillement son cours, je ne vais pas spoiler, mais bon, on se doute de la fin du troisième et dernier tome.

 

Au niveau du style d’écriture et de narration, j’ai quand même trouvé que l’auteur c’était un peu éloigné du style de base. En effet, le style est moins « pompeux », avec plus de familiarité entre les personnages et dans leur langage.

Sinon, l’auteur s’éloigne également un peu de l’histoire d’origine, mais cela ne m’a pas vraiment gêné, car je ne vois pas ce livre comme un copié/collé de Jane Austen.
verdict

J’ai trouvé ce tome plus intéressant que le premier, même si l’auteur prend de plus en plus de liberté avec M.Darcy et sa vie.

Par contre, ma seule déception, et cela concerne toute la littérature Austenienne moderne, je trouve, car force de vouloir toujours surfer sur la vague d’Orgueil et Préjugés, cela brise un peu le « mythe » de M.Darcy et d’Elisabeth, et cela a tendance à me gêner un peu.

Car au final, je n’ai pas besoin d’en savoir toujours plus pour apprécier ces personnages !

 

darcy 2

Publicités

5 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : En vain ai-je lutté ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s