¤ Chronique littéraire : Charlotte, David Foenkinos ¤

 

 

Synopsis gros

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C’est toute ma vie. » Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

 

La rentrée littéraire de cette année semble « riche », comme les chroniques et émissions culturelles semblent nous le seriner à longueur du temps…

J’ai décidé d’en lire quelques-uns en ce mois de septembre, en commençant par mes auteurs fétiches, ainsi que ceux que je pouvais trouver à la bibliothèque.

Aujourd’hui, je vous propose donc une petite présentation de « Charlotte », son nouveau livre. Je ne vais pas trop vous en dire, car je pense qu’il faut mieux que vous découvriez vous-même ce petit bijou !

 

$.
chronique biz

Pour son nouveau livre, David Foenkinos nous propose de découvrir une artiste allemande : Charlotte Salomon.

Ce livre parle de Charlotte Salomon, une artiste peintre allemande, qui est décédée avant trente ans. Elle laisse donc une œuvre artistique mais qui n’est pas non plus très abondante.

 

 

Une jeune femme au sein d’une famille différente
Charlotte est l’unique enfant d’un couple qui semble normal, mais qui cache des secrets sombres.

Son père, Albert, a combattu pendant la première guerre mondiale, et est désormais un grand médecin.

Sa mère, Franziska, ne travaille pas, et semble ne pas surmonter le décès de sa sœur il y a des années de cela. En effet, dans le passé de sa mère, les morts par suicide sont très nombreux, et d’ailleurs, la maman de Charlotte va finir par suivre cette voie.

Devenue orpheline de maman, la jeune Charlotte va grandir de façon un peu solitaire jusqu’à ce que son père se remarie avec une grande cantatrice, Paula.

 

La jeune Charlotte, même si elle est aussi mélancolique que les défunts de sa famille, possède une soif de vivre

Elle se réveille de sa mélancolie quand elle croise le répétiteur de Paula, qui lui inspirera sa grand œuvre : Vie ? Ou théâtre ?

 

Il y a un point que je n’ai pas encore signalé dans cette chronique, c’est la période durant laquelle a vécut Charlotte. Elle est née juste après la première guerre mondiale… elle est donc en fin d’adolescence quand les Nazis arrivent au pouvoir dans son pays.

Et la famille de Charlotte possède des ascendants juifs. La tourmente va donc tomber sur la famille…
Je ne vais pas entrer dans les détails, je préfère vous laisser découvrir vous-même cette jolie biographie.

 

Un livre tout en poésie

Cette biographie est différente, je vous l’ai déjà dit. Mais une des raisons de cette différence, c’est l’écriture de David Foenkinos.

Le livre est séparé en plusieurs grandes parties, dessinant ainsi les grandes étapes de la vie de Charlotte. Plusieurs chapitres découpent chacune des parties. Mais il n’y a pas de grandes séparations (genre des pages blanches) entre chacun de ces chapitres.

Ici, la lecture est vraiment très fluide.
La construction est un peu comme dans une poésie : avec des paragraphes très courts, comportant des phrases courtes. Une ligne est égale à une phrase ici. Le découpage est vraiment particulier.

C’est de la prose, comme une ode à Charlotte.

 

Cela m’a intrigué au début de la lecture, et même un peu effrayé, car j’ai eu peur que la lecture en soit un peu difficile.

Mais je me suis bien trompée.

 

Ce choix de style donne une intensité particulière à ce livre, à cette narration et à la vie de Charlotte.
On apprend beaucoup de chose sur cette jeune artiste au destin tragique, mais le tout est raconté avec une telle poésie et une telle délicatesse que le lecteur est vraiment immergé dans son monde, et on s’écarte au final assez du genre biographie traditionnelle !

 

Au cours de sa narration, David Foenkinos ajoute des petites anecdotes qu’il a vécut en effectuant ses recherches. L’auteur a visité les lieux de vie de Charlotte, a récupéré des témoignages qu’il partage avec nous, et cela apporte une réelle touche d’authenticité.
De plus, Charlotte a vécut des choses atroces, de la mort de sa famille par suicide à l’arrivée du nazisme, mais à aucun moment l’auteur ne nous donne des détails sordides ou glauques… il reste vraiment dans la poésie !

 

 

 

 

verdict

Ah, David Foenkinos… Après m’avoir émut aux larmes avec la Délicatesse, il remet cela avec Charlotte !

Je ne peux que vous le recommander, car c’est vraiment un coup de cœur ! Avec une délicatesse (on y revient toujours) qui lui ai propre, et avec une poésie impressionnante, l’auteur partage avec nous sa passion pour Charlotte Salomon, une artiste allemande que j’ai appris à connaître et à aimer !

Je vous conseille de regarder sur internet les images des peintures de l’artiste. Ce n’est pas un style que j’apprécie, mais je trouve que l’on ressent vraiment la mélancolie de sa courte vie.

 

 

Roxou06

charlotte bis

.

,,

Publicités

9 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Charlotte, David Foenkinos ¤

  1. Ta chronique est superbe !
    J’hésitais encore à lire Charlotte, j’étais un peu sceptique et je ne pensais pas que le sujet du livre pouvait me plaire. La façon dont tu parles de l’écriture de Foekinos me convainc complètement que le lire pourrait me plaire. Je le prends dès que je vais faire un tour à la librairie, merci à toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s