¤ Chronique littéraire : Le baiser de Pandore T1 ¤

 

Tout d’abord, je voudrais remercier Livraddict et Patrick Ferrer pour ce partenariat, qui m’a permis de découvrir ce livre ainsi que l’univers de l’auteur.

Synopsis gros

Le commissaire Paul Heyland est désabusé, et voit les morts lui parler en rêve… Le voici aux prises avec un meurtre dont la nature et le mobile sont inconnus, avec une envoûtante Slave sur les bras, sans déroger à la règle selon laquelle un meurtre en appelle souvent un autre, parfois surgi des profondeurs du passé…

 

chronique biz

Je suis sortie de cette lecture un peu mal à l’aise de devoir écrire une chronique. J’ai du mal à cerner ce live, son genre et les événements qui se déroulent au fils de ses pages.

.

Le début du roman se situe en 1987, où nous rencontrons deux jeunes enfants dans un orphelinat au fin fond de l’URSS communiste. Ensuite, les chapitres alternent deux époques : 1994 et 1989.

En 1994, un meurtre a lieu dans les beaux quartiers de Paris. Le commissaire Hayland doit le résoudre le plus rapidement possible car les sphères politiques s’agitent. La suspecte idéale se présente sous la forme de Delia, une jeune femme mystérieuse venue de l’Est. L’auteur nous ajoute des flash-back de 1989, mais pour l’instant, le lecteur n’y comprend pas grand chose.

.

Si j’ai choisi de lire cet ebook, c’est pour plusieurs raisons. Le couverture m’a intrigué, les notations étaient plutôt bonne sur Livraddict et surtout, parce que ce n’est pas un genre littéraire que je lis habituellement… et j’aime changer de style parfois.

.

Avec ses 120 pages, ce livre ce lit très rapidement. De plus, j’avais vraiment envie de comprendre comment les deux époques étaient liés et ce qui pouvait amener le commissaire à vouloir aider sa suspecte. Le soucis, c’est que le livre étant court, il faut forcément s’attendre à avoir peu d’éléments de réponses.

Et c’est ce qu’il est arrivé.

L’auteur met ici en place son intrigue, il entraîne ses personnages au bout d’eux mêmes, et intrigue fortement le lecteur.

Le soucis, c’est qu’ici, pour ma part j’ai vu deux intrigues, deux histoires qui se rencontrent… mais je n’ai pas vraiment vu de lien entre elles. Il y a donc un meurtre à Paris, une jeune femme venue de l’Est et des événements anciens en URSS… J’ai senti que l’auteur avait crée une grosse intrigue, mais dans ce premier tome, nous l’effleurons à peine, ce qui me laisse vraiment perplexe…

.

J’ai découvert cet auteur avec ce livre, et son style est vraiment sympa à lire, très fluide. Le seul petit reproche que je pourrais faire c’est que cela part un peu dans tous les sens à certains moments.

 

verdict

Une découverte pour ma part, et je n’arrive pas à savoir si j’ai aimé ou pas… ce livre me laisse un sentiment d’inachevé. C’est peut être voulu, vu qu’il a deux autres tomes derrière, mais j’aurais apprécié que l’auteur nous en dise un peu plus dans ce premier livre pour éveiller l’intérêt du lecteur…

Mais si ce style policier/noir vous plaît, je pense que vous adorerez ce petit roman ! En plus, le prix est tout petit !
Roxou

Publicités

7 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Le baiser de Pandore T1 ¤

  1. Merci pour votre chronique Roxou. Désolé de voir que le premier tome vous laisse un peu perplexe, le roman complet fait 900 pages environ donc il est difficile de pouvoir l’appréhender en un seul tome, mais si vous êtes intéressée par la suite, je peux vous fournir les deux autres tomes comme convenu. Cordialement et encore merci de l’avoir lu.

    J'aime

  2. PS: je suis étonné que pour vous le livre ne fasse que 120 pages et je me suis demandé si je n’avais pas fait une erreur de fichier car sur ma liseuse il en fait 291… Celui que vous avez reçu se termine bien par « À l’arrière, deux paires d’yeux gris regardaient silencieusement défiler le paysage d’hiver. Une vie venait de s’éteindre pour que la leur puisse commencer. » avant d’aborder la description des deux volumes suivants ? Vous m’avez mis un doute…

    J'aime

  3. Pingback: ¤ Chronique littéraire : La reine étranglée ¤ | Ma vie en rose

  4. Pingback: ¤ Chronique littéraire : Le baiser de Pantore 2 ¤ | Ma vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s