¤ Chronique littéraire : Merry Gentry T2 : La caresse de l’Aube ¤

 

Après avoir adoré le Tome 1 de la saga Merry Gentry, je me suis vite empressée de découvrir ce tome 2 !

 

Synopsis gros

$.

Je suis la Princesse Meredith NicEssus. Cela faisait trois ans que je me planquais à Los Angeles sous la simple identité de Meredith Gentry, Merry pour les amis. Un simple humain d’origine fey travaillant pour l’Agence de détectives Grey, spécialisée dans les affaires surnaturelles. Je m’étais enfuie, parce que je n’aurais pas pu survivre aux tentatives d’assassinat. Je ne faisais simplement pas le poids, magiquement ou politiquement, pour pouvoir me protéger. Aujourd’hui, tout a changé. Et je régnerais peut-être sur la Cour Unseelie si je parviens à échapper aux tueurs. Seulement, ça semble mal barré ! Surtout depuis que le monstre le plus horrible que les Sidhes aient crée a été relâché…
chronique biz

Contrairement au premier tome où j’avais eu besoin d’un petit moment pour rentrer dans le bain, cette fois y, je n’ai eu aucun soucis à me replonger dans l’univers de Merry. Cela m’a parut très simple, je pense que c’est parce que j’avais déjà eu le temps de m’habituer au vocabulaire et à l’univers un peu particulier.

.

Comme c’est le tome 2 de la série, il y a quelques rappels de l’histoire dans les premiers chapitres, mais il n’y a pas non plus un chapitre réservé entièrement à cela. Donc, il faut mieux avoir lu le tome précédent, sinon, vous allez avoir un peu de mal à suivre l’histoire (déjà beaucoup de mal à rentrer dedans!).

Le style de l’auteur est toujours aussi agréable à lire, le récit est ainsi très fluide avec un vocabulaire aisé à comprendre.

.

L’histoire est racontée par Merry, donc à la première personne du singulier, le traditionnel « Je ».
Un système d’écriture que j’aime toujours autant, tant il nous permet de rentrer bien dans l’histoire (bien que rentrer dans la description des ébats sexuels de Merry avec un gobelin, je m’en serais bien passer, mais bon…).
Nous sommes donc dans la tête de l’héroïne et voyons les actions a travers ses yeux. Ce qui fait que comme elles, nous ne savons pas ce qui se passe avant que cela arrive. Le fait que le narrateur ne soit pas omniscient permet de garder une certaine surprise à la lecture et j’ai beaucoup aimé !

.

Nous sommes de retour dans un monde imaginaire, où les humains de base (comprendre sans aucuns dons particulier) et les Feys cohabitent. Les Feys sont donc tous les peuples (non humains) qui ont des pouvoirs magiques particulier ou non. Il y a ainsi plusieurs peuples : les Sidhes (dont fait partie Merry, qui est un peu le peuple régnant), les mi-feys… c’est donc tout un monde qui existe, avec des règles et des traditions qui différent un peu (même beaucoup) de celles des humains.


Pourquoi je vous raconte cela ? Et bien pour que vous ne soyez pas surpris si vous commencez la lecture de la série !

Les Sidhes ont une approche de la sexualité particulière. En effet, le taux de fertilité est très bas, donc tous le monde couche plus ou moins avec tout le monde (enfin, ce n’est qu’une image), et ils se marient quand la femme tombe enceinte ! Particulier comme méthode de drague !


Dans le précédent tome, la Reine de Sidhes (qui est également la tante de Merry) la nommé quo-héritière avec son cousin : le premier qui lui donnera un héritier deviendra roi ou reine. Donc, Merry a des relations avec toute sa garde en espérant tomber enceinte de l’un d’entre eux. Mais cela la perturbe un peu car le père deviendra donc obligatoirement le roi et montera donc sur le trône avec elle.

Pourquoi cela perturbe notre héroïne ? Tout simplement parce que l’on ne s’improvise pas roi comme cela… mais aussi, que si cela l’amuse d’avoir tant d’amants, cela fonctionne quand les sentiments ne pointent pas le bout de leur nez.

Mais il semblerez que notre princesse est tomber amoureuse… mais amour et pouvoir ne font pas bon ménage.

Merry passe donc ses journées à travailler en tant que détective et ses nuits à essayer de tomber enceinte.
Elle vit 6 mois de calme, car son cousin qui essaie régulièrement de l’assassiner est enfermer en tant que punition.
Enfin, le calme est tout relatif, car de nouveaux soucis viennent compromettre non seulement la Féerie, mais également la paix installée entre le monde magique et les humains. Un terrible monstre vient d’être relâche, mais par qui ?

Je ne vais pas en dire plus pour gâcher le suspense…

 

verdict

Un tome 2 qui est vraiment excellent, et que j’ai dévoré !

Je n’ai pas été déçu, ce qui peut arriver parfois en lisant des suites.

Une lecture que je ne peux que vous conseiller, mais plutôt aux amateurs de Bit-lit, car si vous n’aimez pas le surnaturel, vous serez déçu, surtout que ce n’est pas Twilight, c’est vraiment du surnaturel travaillé et pas qu’une apparence !

 

Merci de votre lecture et a bientôt !!


Roxou06

 

Publicités

7 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Merry Gentry T2 : La caresse de l’Aube ¤

  1. J’adore cette auteure… Je suis une fan finie d’Anita Blake alors je suis certaine que cette dernière va me plaire tout autant. Les 3 premiers tomes sont dans ma PAL !!! Bien hâte de les sortir… Mais tu me donnes le goût !!!

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi ! Que lisez-vous ? ¤ S8 ¤ | Ma vie en rose

  3. Oui cettes saga est vraiment très sympa mais des fois quelques tomes m’ont déçu… Bonne continuation avec Merry et ses beaux gardes 🙂 J’ai le tome 8 à lire d’ailleurs maintenant qu’enfin le tome 9 est sorti

    J'aime

  4. Pingback: ¤ Chronique littéraire : Sous le souffle du mistral – Merry Grentry T5 ¤ | Ma vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s