Contemporain, Evasion littéraire

¤ Chronique littéraire : L’empreinte de toute chose ¤

 

Elizabeth Gilbert est une auteur que j’ai découvert, comme beaucoup de lecteurs, à travers son best-seller Mange Prie Aime.

Quand, au détour d’une rangée à la bibliothèque je suis tombée sur ce livre, j’ai été intrigué par ce pavé (616 pages), et je n’ai donc pas hésité à l’emprunter.

Synopsis gros

Alma Whittaker naît avec le XIXe siècle, à Philadelphie, d’un père anglais dont le talent de botaniste et la roublardise lui ont permis de faire fortune dans le commerce du quinquina et d’une mère qui tient de sa famille de l’Hortus Botanicus d’Amsterdam une formidable érudition ainsi qu’une rigueur toute hollandaise.
À leurs côtés et au contact des éminents chercheurs qui gravitent autour d’eux, Alma acquiert une intelligence éclectique et la passion de la botanique. En grandissant, elle se passionne pour les mousses puis pour Ambrose Pike, illustrateur de génie. Comme elle, il cherche à percer les secrets de l’univers mais, à la logique scientifique d’Alma, il préfère une pensée ésotérique ; un fossé qui les éloignera inexorablement et poussera enfin Alma à partir à la découverte du vaste monde. Alors que les terra incognita s’amenuisent de jour en jour, Alma explore les continents, la nature, la société dans laquelle elle vit et son propre corps – de l’infiniment grand à l’infiniment petit.
Des bas-fonds de Londres en passant par Philadelphie, Tahiti ou les cimes des Andes, Elizabeth Gilbert nous raconte le siècle kaléidoscopique qui voit jaillir l’esprit des Lumières. Sa plume est vive, insolente, savante et non dénuée de romantisme : à l’image de son héroïne.

 

chronique biz

Ce livre est une énorme surprise pour ma part. Je ne m’attendais pas autant à accrocher aux personnages, et en même temps, j’ai du mal à utiliser des mots pour exprimer mon ressenti.

L’auteur nous livre ici une grande saga de la famille Whittaker, en s’attachant notamment à suivre les pas de l’aîné des filles : Alma.

Fille d’un père anglais et d’une mère hollandaise, tous les deux érudits, elle grandira entouré des plus grands scientifiques de son époque (de Philadelphie), et aura une éducation plutôt orienté sur la culture et la science plutôt que sur les mœurs de l’époque.

Née au XIXe siècle, Alma est l’anti-héroïne de son époque, une époque où je vous le rappelle vit également Elizabeth Bennet ou d’autres héroïnes austeniennes…

.

Alma, au physique peu avantageux, est une petite fille puis une jeune femme très intelligente, qui regorge de curiosité envers son monde, mais cherche également l’amour. Ne pouvant échapper au domaine familiale, elle se plonge dans les études botaniques, notamment la mousse. Femme scientifique dans une époque où les femmes sont reléguées au salon, elle vivra un destin hors du commun.

.

Ce roman parle de la vie d’Alma, de son entourage, mais aussi de botanique, mais pas que… c’est une période très riche scientifiquement, où de très nombreuses découvertes et théories voient le jour, notamment celle de Darwin (qui n’est pas la moindre!)… Alma vivra tout cela, et elle le vivra intensément.

.

Fille unique, elle a déjà 10 ans quand ses parents adoptent une petite fille Prudence. n’ayant pas l’habitude de vivre entouré d’enfants, Alma n’arrivera jamais à partager quelque chose avec sa sœur, et elles vivront chacune leur vie sans de réelles interférences. Les deux sœurs seront énigmatiques toute leur vie l’une pour l’autre… Prudence, beauté froide, Alma, banale mais chaleureuse…

Leurs parents, Henri et Beatrix, ne seront jamais affectueux envers les filles, mais veilleront toute leur vie à les inciter à l’étude…

Alors que Prudence se marie, Alma reste dans le domaine familial pour aider son père à gérer la fortune de la famille… ses rêves de départ s’amenuisent avec le temps.

Pour tromper l’ennui, elle décide de faire une étude détaillée, sur plusieurs décennies sur les mousses, cette étude va lui permettre de faire une découverte qui va changer sa vie…

.

Au niveau des personnages, nous rencontrons également Ambrose… Grand rêveur plus jeune qu’Alma, il est à la recherche d’amour, d’amitié de poésie. Leur rencontre va bouleverser notre héroïne.

.

Nous suivons Alma durant toute sa vie : dans le domaine familial, puis à travers le monde quand elle partira à l’aventure. C’est un personnage très attachant, et qui malgré son apparente « normalité » (l’auteur dit qu’elle est laide ou presque), que j’ai trouvé très beau à l’intérieur. En effet, Alma est forte, fidèle en famille et en amitié, très intelligente… C’est vraiment quelqu’un de bien et la vie ne la gâte pas forcément. Elle devra surmonter de nombreuses épreuves sans aucun soutien, mais à chaque fois elle se relève et arrive à voir le bon côté des choses.

.

J’ai vraiment adoré la suivre ! Nous savons tout ce qu’elle pense ou presque… Le destin et les pensées d’Alma nous intrigue, nous fait nous poser des questions…

 

verdict

Ce livre n’est pas un coup de cœur, mais il n’en ait vraiment pas loin… J’ai adoré suivre Alma, et la relative épaisseur du livre a permis à l’auteur de vraiment approfondir le personnage et son histoire… Pour que ce soit un coup de cœur il aurait fallut un peu plus de joie dans la vie de notre héroïne. Car oui, ce qui m’a manquait, ce sont des événements positifs dans sa vie !

 

Roxou

14 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : L’empreinte de toute chose ¤”

  1. Alors là chapeau, j’ai failli partir en courant à la lecture de la 4eme de couv et finalement à la fin de ton avis tu me donnes envie de le lire !
    J’avais lu mange, prie, aime à une période où je recommençait à peine à lire et j’avais bien aimé malgré quelques longueurs et des passages destabilisants.
    Je le note du coup, pour le côté époque austenienne vue différemment et surtout pour les personnages attachants !

    J’aime

    1. contente de t’avoir convaincu 🙂 l’héroïne née au début des années 1800, et Jane Austen a écrit ses livres dans les années 1810… les époques se chevauchent, mais j’ai eu du mal à faire le lien tellement les personnages sont différents !

      J’aime

  2. J’ai adoré suivre le destin hors du commun d’Alma. J’ai classe ce livre dans mes coups de cœur de l’année 2014. Je ne l’ai pas beaucoup vu sur la toile donc je suis heureuse de voir ton avis d’autant qu’il converge avec le mien.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.