¤ Chronique littéraire : L’Arabe du futur ¤

 

J’ai découvert cette BD grâce à la BD fait son festival, sur Priceminister ! Elle m’intriguait, et j’ai donc eu la chance de la recevoir gratuitement…. je ne lis quasiment jamais de BD, donc ce festival est l’occasion d’élargir mes horizons.

 BDFestival

Synopsis gros

Ce livre raconte l’histoire vraie d’un enfant blond et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad.

 

chronique biz

 

C’est assez difficile pour moi de faire une chronique sur une BD car je n’ai pas l’habitude de cet exercice, et je n’ai pas vraiment de comparaison non plus, ne lisant pas ce genre littéraire.

.

Riad Satttouf nous livre ici une BD autobiographique, nous racontant dans ce Tome 1 (apparemment il y en aura 3), sa petite enfance de 1978 à 1984. Né en France, d’une mère bretonne et d’un père syrien, il grandira dans ses 6 premières années entre la France, la Libye et la Syrie…

.

Le lecteur visite ces pays avec les yeux d’un enfant. Ainsi, l’auteur a choisit de nous évoquer les détails qu’il a vu étant un petit garçon, détails qui peuvent paraître anodin pour un adulte, mais qui permettent au lecture de saisir toutes les différences entre les trois pays, différences qui peuvent vraiment déstabiliser un enfant de cet âge. Outre la narration par le petit Riad, certaines explications d’ordres sociales ou politiques nous sont expliqués par l’auteur adulte, dans des carrés au dessus des dessins. Cela aide le lecture, à mon sens, à mieux comprendre ce qu’il se passe dans ces pays.

.arabe 2

Riad enfant vit donc entre trois pays. L’auteur a choisit de bien séparer ses parties en chapitres, et de les différencier par la couleur de fond dessins. Ainsi, les voyages en France sont sur fond bleu, la Syrie en rose et la Libye en jaune…j’ai trouvé ce procédé assez sympa, cela permet de bien différencier les trois pays.

Les dessins sont relativement simples et peu élaborés. L’auteur va droit au but, sans vraiment aller dans les détails de dessin, mais j’ai bien aimé ce style. Je l’ai trouvé épuré, et au final, cela permet aussi de se concentrer plus sur ce que l’auteur veut nous raconter. Les dessins, même si ils sont simples, nous apprennent beaucoup de chose sur les pays traversés. Les réflexions de Riad enfant montrent bien qu’il est déstabilisé par les différentes cultures étrangères qu’il rencontre.

Avec un dessin précis, l’auteur nous fait rire, sourire, nous surprend, nous émeut.… Ce livre m’a vraiment fait passer pas un panel d’émotions !

.arabe 3

La maman de Riad a tout quitté en France pour suivre son mari en Libye puis en Syrie. Elle est vraiment très forte et tente d’élever Riad et son petit frère avec les valeurs françaises. Elle tente au final de le protéger de ce qui se passer dans les pays soumis aux dictateurs.

Le père de Riad m’a vraiment intrigué. En effet, j’ai trouvé que son comportement était différent selon le pays dans lequel il se trouvait. Alors qu’il me semblait vraiment européanisé et avait adopté la culture française, avec un esprit ouvert et même parfois très critique envers les religions et les dictatures, son comportement change quand il revient en Syrie. Il adopte les comportements de ses voisins, devient très critique envers la France, commence même à avoir les mêmes idées que les dictateurs…. cela m’a vraiment interloqué.

.

A la fin de cette BD, j’ai compris que c’était le premier tome d’une trilogie… j’ai vraiment hâte de lire la suite. Vu que l’histoire se déroule selon le point de vu de petit Riad, il m’a manqué quelques éléments. Je n’ai pas vraiment compris le démotivations des parents à toujours déménager d’un pays à l’autre, ni même à vouloir quitter la France. Peut être que l’on en saura plus après…

Le père de Riad veut en faire « L’arabe du futur », mais il semble quand même bloqué par des idéaux assez arriériste parfois…

.

Cette BD, vraiment super intéressante, m’a permis d’apprendre pas mal de choses culturels et politiques sur la Libye et la Syrie, et j’ai trouvé cela vraiment bien.

verdict

Une BD découverte par hasard, mais que je conseille vraiment ! J’ai adoré découvrir cet auteur ! Je conseille et je remercie vraiment Price Minister pour cette découverte !

 

Roxou

Publicités

16 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : L’Arabe du futur ¤

  1. J’ai travaillé avec Riad chez Allary Editions pour l’Arabe du futur 🙂 je suis super fière d’avoir porté ce projet avec toute la maison, j’ai une affection très particulière pour ce roman graphique ! Je suis contente qu’il t’ait plu 🙂

    J'aime

  2. Je suis contente qui tu l’aies apprécié 😊 c’est une BD que j’ai adoré également marrante mais pas niaise bien au contraire je la trouve vraiment bien fate et comme toi j’ai hâte de lire la suite 😄

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s