¤ Chronique littéraire : The Book of Ivy ¤

Bonjour à tous !

 

Cela faisait déjà un certain temps que ce livre dormait paisiblement sur ma liseuse ! Et à force de lire des chroniques toutes plus positives les unes que les autres, j’ai sauté le pas dernièrement pour découvrir ce livre ! Et quelle surprise !

 

Bon, j’avoue que ma chronique a un peu de retard également…

Synopsis gros

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

chronique biz

 

 

Cela faisait quelque temps que je n’avais pas lu de dystopie, il était donc plus que temps que je reprenne ce genre littéraire que j’apprécie en plus !

 

Nous rencontrons Ivy dans un monde futuriste où les États-Unis n’existent plus. Le monde c’est déchiré dans une guerre nucléaire et désormais, les survivants vivent dans une petite communauté où deux familles se disputent le pouvoir.
La famille d’Ivy fait partie de la famille qui n’a plus le pouvoir. La famille de Bishop possède le pouvoir. C’est prévu, ces deux jeunes de 16 ans vont se marier. Mais pas facile d’être adolescent, de vivre ensemble sans se connaître et encore moins s’aimer.

 

Depuis son enfance, le père et la sœur d’Ivy lui apprennent une chose : elle devra tuer Bishop après le mariage. Ce sera le début de la Révolution et enfin le changement de politique dans la petite communauté.

Mais Ivy n’est pas une tueuse et elle commence à apprécier Bishop.

Et si sa famille lui cachait quelque chose ?
Cette dystopie a eut un énorme succès sur la blogosphère et d’ailleurs le second tome va bientôt paraître.

Je préviens d’avance, c’est un livre clairement jeunesse, donc l’histoire est quand même assez gentille.
L’histoire est racontée par Ivy, nous sommes donc dans sa tête et suivons sa vie au quotidien. Ce mode de narration m’a vraiment permis de m’immerger dans sa vie et de comprendre son fonctionnement et ses idées.

C’est une jeune fille qui n’accepte pas l’ordre établi et qui refuse la vie archaïque qui condamne les femmes à supporter des époux non choisis.
Cette dystopie reste assez simple pour l’instant donc : une petite communauté protégé du monde extérieur, une politique ne plaisant pas à une partie de la population, deux jeunes gens qui se découvrent et une jeune fille qui est révoltée par son monde !

 

De plus, ce premier tome tourne clairement autour d’une histoire d’amour. Mais je pense que le second tome va être plus centré sur l’explication de l’univers.

Il faut avouer que l’histoire est assez tranquille pour l’instant…

 

J’ai adoré le personnage d’Ivy ! Malgré son jeune âge (16 ans) elle est déjà consciente des abérations de son monde, et veut faire changer les choses. Elle n’est pourtant pas révolutionnaire, mais au contraire très réfléchi.

Tout le long du livre je me suis demandée ce qu’elle allait faire, ce qu’elle pensait par rapport à sa famille et à Bishop, et j’avoue que la fin m’a laissé totalement abasourdi !

J’ai trouvé le dénouement parfait, et décidément, Ivy est un personnage que j’adore !

verdict

Je passe tout prêt du coup de cœur avec ce roman ! Ce n’est pas un coup de cœur parce que c’est parfois un peu lent (mais c’est un livre de jeunesse) mais à part cela, j’ai vraiment apprécié.

La dystopie n’est pas vraiment en place dans ce premier tome mais je pense que l’on en saura plus dans les prochains tomes. Dans un sens, cette dystopie me fait plus pensé à La sélection qu’à Hunger Games au niveau de l’univers dystopique !
Cependant, je conseille totalement ce livre pour une jolie histoire très agréable !

 

Roxou

 

 

Publicités

16 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : The Book of Ivy ¤

  1. Ce que j’ai bien aimé chez Ivy, c’est qu’elle n’est ni conformiste, ni révolutionnaire, elle cherche à être juste. Et elle ne se laisse pas dicter une façon de penser 🙂 J’avais adoré, j’ai hâte de lire le second tome !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s