¤ Chronique littéraire : Le voleur de corps ¤

 

Coucou !

 

Je reviens aujourd’hui pour discuter avec vous de ma passion pour Anne Rice ! J’aime beaucoup ces romans, notamment sa sage Chroniques des Vampires ! Mon livre favori pour l’instant est la Reine des Damnés, que j’ai trouvé palpitant ! Je l’ai lu il y a maintenant 4 ans, il était temps de replonger dans cette saga !

 

Cette lecture fait partie de mon challenge Random/PAL 2015, qui a pour but de me faire sortir 13 livres de ma PAL ancienne ! Je suis loin d’avoir réussie mon challenge mais au moins, je l’aurais tenté !

 


Synopsis gros

Vampire impie, ne croyant ni en Dieu, ni au diable, ivre d’amour et de sensualité, Lestat a été pendant des siècles un prince courtisé dans le monde ténébreux et flamboyant des morts vivants. Mais aujourd’hui, à l’aube d’un nouveau millénaire, au cœur des jungles de néons de l’Amérique contemporaine ou dans l’immensité désolée du désert de Gobi, le doute le ronge, une obsession le tenaille : redevenir mortel. Regarder le soleil en face. Regarder la mort en face. Impossible? Peut-être pas.. . C’est du moins ce que prétend le mystérieux inconnu qui se livre avec lui à un diabolique jeu de cache-cache, Miami à Amsterdam, de la Nouvelle-Orléans aux caraïbes.

 

chronique biz

Ayant laissé de côté cette saga pendant 4 ans, les premiers chapitres ont été un peu fastidieux à lire pour ma part. En effet, le style d’écriture est particulier, raconté à la première personne du singulier, et abordant certains événements survenus dans d’autres tomes !

 

L’histoire a du mal à démarrer, j’ai même trouvé le début lent, mais lennnnnnnntttt. J’ai donc eut beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. Passé le premier tiers du livre, j’ai réussit à rentrer dedans, mais ce fut laborieux.

Mais passé ce début, je me suis vite replongée dans l’univers Fantastique de l’auteur ! Même si ce livre est presque un pavé, avec ces presque 500 pages écrites en tout petit !

 

Dans ce tome, nous suivons Lestat. Ayant obtenu de nombreux pouvoirs, c’est devenu un vampire très puissant, presque « immortel ». Mais Lestat est nostalgique de sa vie humaine et il aimerait bien connaître une dernière fois le soleil, les émotions très humaines que sont le froid, la douleur…
C’est dans cet état d’esprit que notre personnage rencontre « le voleur de corps ». Cet homme, un peu étrange, a déjà volé le corps de quelqu’un de plus jeune, pour y mettre son esprit, et souhaite désormais tester un corps de vampire.
Un « deal » est passé entre les deux hommes pour deux jours, et l’échange de corps peut avoir lieu.

 

J’ai trouvé le sujet de ce livre vraiment original, et cela apporte un nouveau souffle à la saga. Le soucis est que Lestat devient insupportable. Très imbu de lui-même, il n’écoute personne et fait supporter aux autres ses mauvais choix.

 

AU final, j’ai donc de plus en plus de mal à apprécier le personnage. En plus tout le long du livre, il a des flashbacks de Claudia (l’enfant vampire qu’il a crée) et avec qui il vivait avec lui il y a 100 ans. j’ai trouvé tout cela inutile dans le déroulé de l’histoire et cela a alourdit considérablement la narration.

 

Au niveau des personnages, outre Lestat et le Voleur du Corps, nous croisons rapidement Louis. C’est sympa de le revoir, car c’est un personnage que j’apprécie beaucoup. Nous rencontrons également David Talbot, qui est personnage intéressant et que nous allons retrouver dans la suite des aventures.

 

Lestat ayant plus de 200 ans, son langage et son comportement sont très recherchés et j’ai trouvé cela sympa, bien qu’un peu lourd parfois (au niveau des dialogues notamment).

 

SI on enlève les passages évoquant Claudia, et le début un peu lent, ce livre est plutôt sympa à découvrir. Je l’ai trouvé moins bon que les trois premiers mais l’histoire est quand même prenante. J’avais hâte de savoir la finalité de toute cela et si enfin Lestat allait apprendre la modestie.
Lestat est un personnage qui pense beaucoup, mais alors vraiment beaucoup. Et parfois, ses pensées l’amènent très loin, et il amène avec lui le lecteur qui ne comprend pas toujours le cheminement de ses pensées. Ce personnage serait bien un peu perturbé parfois !

 

verdict

Cette lecture fut un moment agréable, mais j’ai trouvé dommage que la lecture soit parfois lente, et la présence de pleins de passages inutiles à mon avis.

Il y a peu d’actions et beaucoup de réflexion dans ce livre, mais cela reste une lecture sympa.

 

Roxou

 

Publicités

7 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Le voleur de corps ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s