¤ Chronique littéraire : Profession du père, Sorj Chalandon ¤

 

Bonjour à tous !
Voici ma seconde lecture dans le cadre du Comité de lecture de Terres de Paroles. Issu de la rentrée littéraire, je n’avais pas entendu parler de ce livre et je l’ai lu très rapidement.

Synopsis gros

 

« Tu connais ton père », disait la mère d’Emile. Un jour, il était parachutiste. Le lendemain, habillé en pasteur, il obligeait son fils à s’agenouiller pour être exorcisé. Et le soir, il lui avouait à voix basse être un agent secret américain. En pleine nuit, le père d’Émile s’est réveillé rebelle. Soldat clandestin chargé d’une mission supérieure : assassiner De Gaulle. Mais pour tuer le général, il fallait être deux.
C’est comme ça qu’Émile a été enrôlé par son père dans l’organisation secrète. Alors, il était heureux, Émile. De plaire à son père, de ne plus être battu. Mais aussi, il avait terriblement peur. Parce qu’à 13 ans, c’est lourd un pistolet.

chronique biz

Je ne m’attendais pas à être autant « happé » par l’histoire … et en même temps, je ne sais pas vraiment quoi en penser…

 

Emile est un petit garçon qui a vécut une enfance particulière. Il a grandit entre un père « étrange » et une mère complètement effacée.

 

Le père d’Emile est beaucoup de chose : il fut footballeur, parachutiste, c’est le conseiller de de Gaulle et d’autres politiques… et il fait partie d’une organisation secrète pour garder l’Algérie en France. Mais au final, Emile ne sait jamais quoi écrire dans la casse « profession du père » des formulaires de l’école.

 

Ce père, racontera des choses de fous à son fils durant toute son enfance et personne ne se rendra compte de ce qu’il fait… Le lecteur, au fil des pages, se rend compte que le père ne va pas bien, que mentalement il se passe quelque chose. Au début du livre, comme Emile, nous voulons croire qu’il est « normal » et que ce ne sont pas des mensonges. Emile se laisse manipuler par ce père qu’il veut tant impressionner, jusqu’à ce qu’il décide de sortir de cette vie malsaine… La mère d’Emile est une femme que j’appréciais au début de ce roman. Malgré la violence et le mensonge, elle tente de préserver son fils, et son amour semble sincère. Mais plus Emile s’en sort et arrive à sortir de l’emprise de son père, et plus elle se désintéresse de lui… Certains scènes m’ont vraiment choqués et je ne comprends pas qu’une mère puisse se comporter ainsi avec son enfant… cela doit être très perturbant pour une personne !

 

L’auteur, que je découvre à travers ce roman, m’a totalement immergé dans cette famille perturbée et non stable… J’ai souffert avec Emile, j’ai eu envie qu’il s’en sorte, j’ai été en colère contre ce père malade, mais encore plus contre cette mère totalement passive et soumise !

 

verdict

Ce livre fut une réelle surprise ! A la lecture du synopsis, je ne pensais pas être autant happée dans l’histoire. Je l’ai dévoré très rapidement, et il va me rester longtemps en tête je pense !

 

Roxou

 

Publicités

7 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Profession du père, Sorj Chalandon ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s