Evasion littéraire, Historique

¤ Chronique littéraire : J’ai construit la grande pyramide, Christian Jacq ¤

 

Titre : J’ai construit la grande pyramide
Auteur : Christian Jacq
Date de sortie : 2015
Éditions : Xo Editions
Format : Broché
Prix : 21,90 €
Ma note : 15/20

 

Bonjour à tous !

 

Christian Jacq est un auteur que j’apprécie beaucoup depuis mon adolescence. J’ai lu quasiment tous ces livres ! C’est à Noël dernier que j’ai reçu son dernier ouvrage, et après plusieurs petites déceptions, celui ci me réconcilie avec l’auteur !

 

Synopsis gros

 

Je suis né il y a cinq mille ans dans un village du sud de l’Égypte. J’aurais dû rester paysan, comme mon père. Mais je me suis révolté contre un scribe de la corvée, le Profiteur, et je me suis enfui pour échapper à la prison.
Dans la capitale, j’ai eu la chance d’être recruté sur un gigantesque chantier, celui de la future Grande Pyramide de Khéops. Embauché au bas de l’échelle, j’ai écouté les paroles de mes maîtres afin de devenir tailleur de pierre. Et j’ai été associé à toutes les étapes de la construction d’une pyramide unique et inégalable.
Vingt ans…
Vingt ans d’une aventure peuplée de dangers, au cours de laquelle j’ai connu de rudes épreuves, des amitiés indestructibles et un amour fou.
La vie dont je rêvais et qui s’est construite par mes mains.
Christian Jacq nous fait vivre la formidable aventure d’un tailleur de pierre prêt à donner sa vie pour que s’élève, à jamais, la Grande Pyramide : la dernière des Sept Merveilles du monde encore visible.
Il nous révèle les secrets de ce chef-d’œuvre érigé il y a cinq mille ans, qui devait permettre à l’âme de Khéops, le pharaon, de rejoindre les paradis de l’autre monde.

chronique biz

 

Nous rencontrons notre héros alors qu’il n’est qu’un tout jeune homme. En ayant assez de subir le joug d’un scribe « Le profiteur » dans son village, il le confronte avant de s’enfuir vers la capitale du pays, Memphis. Alors qu’il est perdu, il rencontre un homme et son âne (Le Vieux et Vent du Nord) qui vont l’entraîner vers une expérience « pharaonique » : la construction du tombeau du nouveau pharaon Kéops : une gigantesque pyramide !

 

Nous apprenons à découvrir le « Gamin » (car à aucun moment il est nommé) alors qu’il est en apprentissage avec le Vieux : il apprend les bases du métier de tailleur, pour ainsi être intégré dans le gigantesque projet du pharaon, qui durera 20 ans !

 

Durant tout le roman, nous suivons pas à pas la construction de la grande pyramide, avec quelques petits schémas explicatifs intégrés dans la narration. J’ai trouvé cela vraiment très intéressant. La pyramide de Khéops a encore opéré sa magie sur les lecteurs …

 

Toute la vie du « Gamin » tourne autour de la pyramide et rien ne semble le détourner de son but. En ne voulant pas le nommer, ni l’identifier, j’ai eu l’impression que l’auteur souhaitait nous raconter l’histoire des bâtisseurs en général, sans s’encombre de détails …

La magie pharaonique est présente dans ce roman, de façon très concrète pour une fois !

Les 20 ans de construction de la pyramide passent vraiment très vite, mais le fait que les personnages n’aient quasiment pas de vie sociale ou de vie familiale en dehors du chanter permet de se consacrer à l’essentiel sans s’éparpiller dans des détails.

J’ai vraiment adoré cette plongée dans l’histoire, et surtout, d’en apprendre plus sur ce chantier qui a bouleversé les règles de construction égyptienne.

 

Je regrette seulement que nous n’ayons pas eu d’histoire d’amour plus consistante dans ce roman… il y a un peu d’amour, mais pas assez à mon goût !

 

Extrait

— Regarde ; que discernes-tu d’étonnant ?
Malgré l’obscurité croissante, les formes multiples du paysage minéral demeuraient perceptibles.
Et l’une d’elles me frappa.
— Cet énorme rocher… Ne serait-il pas l’antre des démons ?
— Si c’est le cas, ils en seront expulsés.
— Comment ?
— Une équipe d’artisans aguerris transformera ce rocher en une gigantesque sculpture, à tête de pharaon et à corps de lion. Il sera un veilleur aux yeux perpétuellement ouverts, le protecteur du site.

 

verdict

 

Après quelques déceptions lors des dernières œuvres de cet auteur, je suis de nouveau ravie d’avoir découvert son nouveau livre. Ici, contrairement à la saga Ramsès par exemple, l’auteur nous propose une histoire basée sur des faits réels : la construction de la pyramide de Khéops. Bien sur, cela reste romancée, mais très peu finalement, et la majeure partie du roman nous raconte la construction en elle-même du tombeau royale !

 

Je recommande ce livre, mais peut être à réserver aux personnes aimant l’Histoire Antique !

 

Roxou
pyramide

 

7 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : J’ai construit la grande pyramide, Christian Jacq ¤”

  1. Je n’ai encore rien lu de cet auteur mais comme on trouve ses livres facilement d’occasion, je me dis qu’il doit avoir beaucoup de succès, et que cela pourrait valoir le coup de tenter… Ce n’est pas dans mes priorités, mais l’idée fera probablement son chemin.^^

    J’aime

  2. Je suis fan de l’Égypte ancienne mais je n’ai jamais lu de livres de Christian Jacq. Je compte bien le découvrir prochainement. Je pense que je lirais plus un livre parlant des pharaons. Et celui qui me tente le plus pour le moment, c’est La reine soleil.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.