¤ Chronique littéraire : Le sang de la déchirure, Terry Goodkind ¤

Titre :  Le sang de la déchirure – L’épée de Vérité T3
Auteur : Terry Goodkind
Date de sortie : 2004
Éditions Bragelonne
Format : Broché
Prix : 10 €
Ma note : 17/20

 

 

Bonjour à tous !

 

 

En avril dernier, j’avais ressorti le tome 2 de ma PAL dans le cadre du challenge mystère. Cette fois, je ne voulais pas attendre trois ans avant de me replonger dans la saga, j’ai donc très vite emprunté le tome 3 à la bibliothèque ! Surtout que je trouve qu’en traînant trop entre les tomes, j’oublie parfois (toujours en fait) certains éléments et cela peut être vite gênant !

 

Synopsis gros

 

La barrière qui séparait l’Ancien et le Nouveau Monde a été brisée. Des forces anciennes viennent assiéger les Contrées du Milieu. Des forces si terrifiantes que, la dernière fois qu’elles ont frappé, il y a 3000 ans, on n’a pu les repousser qu’en murant l’Ancien Monde à l’aide d’une barrière magique infranchissable. A présent celle-ci n’est plus, et Richard Rahl et Kahlan Amnell sont les seuls à pouvoir faire face aux puissances maléfiques qui vont déferler. Richard est le Sourcier de Vérité, mais il est aussi un sorcier de guerre, le premier depuis des millénaires. Quant à Kahlan, sa bien-aimée, elle se cache loin de lui, traquée par des fanatiques qui ont entrepris d’assassiner tous les possesseurs de magie. Ils se font appeler le Sang de la Déchirure, ils torturent et tuent des innocents en prétendant lutter contre le Mal. Alors que règnent la manipulation et la guerre, Richard devra tout faire pour empêcher une apocalypse d’une sauvagerie inimaginable : accepter le pouvoir qu’il a hérité de son père et utiliser toutes ses ressources magiques pour vaincre l’ennemi, sauver Kahlan et refermer le portail.

chronique biz

 

 

 

Ce tome 3 est un peu plus court que les deux premiers tomes (ce qui me convient assez je l’avoue)… L’histoire commence juste à la fin du second livre, pas d’élipse narrative. Nous retrouvons Richard et Kahlan, en proie tous les deux aux doutes. Richard, mue par une intuition, décide de prendre le pouvoir à la suite de son père pour tenter d’unir les peuples du Nouveau Monde contre l’Ancien Monde et les dangers qu’il recèle. Pendant ce temps, Kahlan se cache pour éviter les « méchants » qui en veulent à sa vie.

 

Richard se retrouve très vite entouré par des généraux des armées qu’il tente d’enrôler, et tous n’ont pas les meilleurs intentions envers lui. Heureusement, il est aidé par quelques gardes fidèles ainsi que des mord siths qui ont juré de le protéger ! Et j’avoue que ces quelques personnages apportent beaucoup d’humour et certains dialogues entre Richard et les femmes mord siths m’ont fait beaucoup rire !

 

Nous sommes dans un tome d’apprentissage. Richard en apprend beaucoup sur lui même dans ce roman, ainsi que sur les dons pour la magie qu’il possède. Pendant qu’il apprend et recherche des informations sur lui, dans l’ancien monde, la guerre a presque commencé et les soeurs de la lumière (rencontré dans le dernier livre), se retrouvent au centre de la tourmente. Nous passons beaucoup de temps avec elles, et j’ai apprécié ces passages.

 

Dans l’ensemble, c’est un tome assez calme, presque contemplatif. Le peu d’action qu’il y a est concentré à la fin du roman. Il faudra donc s’armer de patience.

 

Au bout de trois romans, je commence à remarquer que l’auteur a tendance à toujours suivre le même schéma : beaucoup de réflexion, puis un gros soucis, et enfin de l’action (avec la plupart du temps l’intervention de Richard).

 

Extrait
Comme le dit la Troisième Leçon du Sorcier: la passion domine la raison.

 

verdict

J’ai donc enchaîné rapidement avec le tome 3 rapidement (pendant que le tome 2 était encore frais dans mon esprit). Ce tome est, à mon avis, un tome de mise en place pour la suite. L’auteur met en place beaucoup de personnages et de situations, et le lecteur se demande vraiment où il veut en venir! L’histoire devient de plus en plus complexe.
C’est un tome assez court qui se lit donc très rapidement, mais il ne faut surtout pas s’attendre à beaucoup d’actions, car comme je le soulignais un peu au dessus, c’est un tome très contemplatif ! Cependant, je recommande car cette saga est vraiment géniale !

 

A bientot,
Roxou

 

les pierres des larmes

Advertisements

4 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Le sang de la déchirure, Terry Goodkind ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s