¤ Chronique littéraire : Aux petits mots les grands remèdes ¤

Titre :  Aux petits mots les grands remèdes
Auteur : Michaël Uras
Date de sortie : 2016
Éditions Préuludes
Format : ebook
Prix : 10.99 €
Ma note : 14/20

 

 

Bonjour à tous !

 

 

Je remercie Netgalley et les Editions prélude pour ce partenariat surprenant !

net galley

 

Synopsis gros

 

Alex a choisi d’exercer un métier peu commun : bibliothérapeute.

Il tente de soulager les maux de ses patients grâce à la littérature. Parmi eux, Yann, un adolescent malmené à l’école, qui refuse de s’ouvrir au monde, le cynique Robert Chapman, étouffé par son travail, qui a oublié comment parler à sa femme et Anthony Polstra, le célèbre joueur de foot qui refuse de s’avouer certaines de ses passions.

Mais si Alex se montre doué dans sa profession, il doit bien reconnaître que sa vie privée laisse à désirer…

La littérature pourra-t-elle aider le bibliothérapeute lui-même ?

La clef du bonheur se trouve-t-elle entre les lignes des ouvrages qu’il a tant aimés ?

En convoquant les auteurs qui ont compté, Michaël Uras propose sous une plume vive et légère, une histoire revigorante et moderne qui rend hommage aux mots, ceux des autres, ou ceux que chante notre petite musique intérieure.

chronique biz

 

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, j’ai lu ce livre grâce à un partenariat. A ce moment là, je ne savais pas vraiment de quoi parler ce livre et je n’ai pas lu le synopsis (comme d’habitude).

Dès le début de ce livre, le lecteur plonge dans l’univers d’Alex, avec la fiche de présentation d’un de ses patients ! Alex est bibliothérapeute. Formé au Canada, il tente d’aider ses patients en les faisant lire, des livres qu’il connait pas cœur, ayant baigner dans la littérature depuis son plus jeune âge. A travers ce livre, nous allons suivre Alex et trois de ses patients : Yann, jeune adolescent renfermé suite à un accident ; Robert Chapman, commercial vulgaire et Anthony Polstra, joueur de football professionnel. Ces trois patients donc tous des soucis, plutôt sociaux que médical.

 

Je ne connaissais pas ce « métier », mais j’ai trouvé l’idée super bonne ! Quoi de mieux que des mots pour soigner les gens ? Qui n’a pas déjà trouvé du réconfort dans un bon bouquin ? Beaucoup je pense ! En tout cas, pour ma part, lire me fait toujours du bien : cela me détend, me calme quand je suis stressée et me permet de sécher mes larmes quand il y en a ! Alors pourquoi pas ne pas en faire un métier pour soigner les gens qui ne connaissent pas la capacité des livres à faire du bien ? Alex cherche dans des livres qui peuvent faire du bien à ses patients. Ce sont des livres qu’ils vont lire ensemble, en réfléchissant aux similitudes avec la vie réelle et les soucis qu’ils ont.

 

Mais si Alex arrive à soigner les gens, il s’oublie complètement. Son amie est partie, et lui semble totalement perdu. Au fil des pages, le lecteur comprend que son enfance, même si il n’a manqué de rien, vu solitaire, et il reste incompris par sa famille !

 

J’ai découvert l’auteur à travers ce livre, et j’ai bien aimé ma lecture ! J’ai trouvé l’histoire bien menée, avec une vraie remise en question du personnage, qui tente de nous faire partager son amour pour la lecture. Ce livre est rempli de citations, toujours bien adaptées à la situation.

Au niveau de personnages, j’ai trouvé Alex un peu « coincé », dans le sens où il n’est pas toujours acteur de sa vie, mais se laisse souvent porter par les décisions des autres. Mélanie est bien présente dans le roman, et j’ai eu du mal à cerner le personnage. En effet, elle a quitté Alex, puis ils passent du temps ensemble. Je ne l’ai pas compris en fait !

 

Extrait
« Je ne voulais pas finir mon existence comme Victor Hugo. Moi qui avais toujours rêvé de trépasser en lisant. Une mort digne, le couronnement de ma carrière. Mourir en lisant. En lisant quoi d’ailleurs? Un texte plombant, Malarmé par exemple? »

 

verdict

 

 

Une découverte surprenante, à réserver (à mon avis)  aux amateurs de lecture. En effet, ce livre parle beaucoup de littératures, avec beaucoup de stations, qui pourrais lasser les lecteurs occasionnels.

Malgré le fait que j’ai assez apprécié cette lecture, je lui reproche cependant d’être assez « lente » et le fait qu’Alex soit trop dans la contemplation. D’ailleurs, j’ai encore des questions sans réponses sur ce personnage : est-il différent physiquement ? Il dit plusieurs fois qu’il ne laisse pas indifférent les gens, mais pourquoi ?

 

A bientot,

Roxou

Advertisements

4 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Aux petits mots les grands remèdes ¤

  1. Après le routinologue, voilà le bibliohérapeute ! L’idée est sympa et quand on aime les livres, forcément cela attire. Dommage que ce ne soit pas un coup de coeur, mais bon je reste intriguée et tentée malgré tout car j’aime bien les feel good.^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s