¤ Chronique littéraire : Confess ¤

Titre : Confess
Auteur : Colleen Hoover
Date de sortie : 2016
Éditions Hugo & Cie
Format : ebook
Prix : 9.99 €
Ma note : 15/20

 

Bonjour à tous !

J’aime beaucoup cette auteur, mais je ne pensais pas lire ce livre aussi rapidement. Finalement je l’ai sorti de ma PAL numérique dans le cadre du challenge mystère de septembre !

challenge-septembre

Synopsis gros

 

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait. Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

 

chronique biz

Colleen Hoover est une auteur qui ne me déçoit jamais ! Je suis presque assurée de passer un bon moment en lisant un de ses romans, et celui ci ne fait pas exception, même si j’ai un peu moins accroché que d’autres.

 

Auburn est une jeune femme (presque une jeune fille d’ailleurs), qui vient de s’installer à Dallas. Il semblerait que ce soit pour une raison précise, mais nous n’en savons pas beaucoup au début du roman. Elle rencontre Owen, un jeune homme artiste, qui s’inspire de confessions d’inconnus pour peindre des œuvres… Entre ces deux jeunes gens, l’entente est immédiate, mais de nombreux obstacles vont se mettre entre eux. D’ailleurs, à chaque fois que je lis ce genre de romances, je me pose une question : est-ce possible de tomber amoureux aussi rapidement ? A chaque fois je reste dubitative.

 

Comme toujours l’auteur distille les informations par petites touches, et j’ai passé une grande partie de ma lecture à tenter de comprendre ce qu’il se passe… jusqu’à ce qu’une révélation me permette d’assembler toutes les pièces. Dans la construction du roman, j’ai trouvé cela plutôt bien, c’est juste que j’ai trouvé que certains éléments arrivaient beaucoup trop tard ce qui a un peu gêné dans ma lecture !

 

Les personnages sont peu nombreux : outre Auburn et Owen, il y en a moins  de 10 secondaires. Je ne peux pas vous en dire plus, car ce serait spoiler certains éléments clés de l’intrigue… Sachez juste que chaque personnage à un rôle bien précis dans cette intrigue, et que certains m’ont beaucoup surpris !

 

Ce livre aborde des sujets difficiles : le deuil, la séparation, la drogue, le harcèlement … mais sans plomber le moral du lecteur bien sur ! Colleen Hoover arrive à aborder ses sujets difficiles avec une facilité déconcertante, surtout que l’on se doute qu’il y aura un Happy End ! Le seul petit truc qui me gène, c’est que je trouve que les personnages sont de vrais aimants à problèmes ! Je trouve cela fou que tant de catastrophe tombent sur les mêmes personnages!

 

Extrait

« Je pense que l’amour est quelque chose de difficile à définir. Tu peux aimer beaucoup de choses chez une personne, et pour autant ne pas être amoureux de la personne entière. » (Source Booknode)

verdict

 

Une très jolie romance, qui aborde des sujets difficiles, mais toujours en mettant en avant le positif ! J’ai passé un très agréable moment à la lecture, et je conseille donc cette lecture ! Cependant, je trouve que l’auteur ne se renouvelle pas assez, et j’ai donc un peu moins accroché à ce roman qu’aux autres.

 

Roxou

Publicités

6 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Confess ¤

  1. Tout à fait d’accord, l’auteure ne se renouvelle pas, le schéma reste le même. C’est pour ça qu’il faut laisser des mois entre deux C.H. 🙂 Dit celle qui vient d’en lire un deuxième en un mois 😉
    Comme toi, celui ci m’a moins emballée, la faute aux personnages.
    Pour ma part, je ne suis pas dubitative, je suis sûre qu’on ne peut pas tomber amoureux aussi vite, mais il faut vendre du rêve!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s