¤ Cinéma : Les figures de l’ombre ¤

Titre : Les figures de l’ombre
Réalisateur : Theodore Melfi
Date de sortie : 8 mars 2017
Durée  : 2h07

 

Bonjour à tous !

 

Le printemps du cinéma vient de s’achever, et il m’a permit de rattraper un peu mon « retard » de cinéma avec le visionnage de deux films, dont l’excellent « Les figures de l’ombre » ! Ce film est tout simplement magnifique, et je ne peux pas ne pas vous en parler !

 

Synopsis gros

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

chronique biz

Nous rencontrons nos trois héroïnes au début des années 1960 : trois cerveaux brillants travaillant pour la NASA, avec deux défauts : ce sont des femmes, et elles sont de couleurs. Dès les premières images, le réalisateur a choisi avec une situation simple (panne de voiture) de nous montrer la ségrégation et le raciste existant en Virginie. Trois femmes, trois cerveaux : trois « histoires » différentes !

Katherine Johnson (jouée par Taraji P.Henson) est calculatrice : elle vérifie les calculs des ingénieurs de la NASA. Sa nouvelle affectation, avec Al Harison (Kevin Costner) et Paul Stafford (Jim Parsons), va lui permettre de travailler sur la mise en orbite de la première fusée américaine. Je ne savais même pas que ce métier existait : calculatrice ! Dorothy Vaughn (jouée par Octavia Spenser) est en train de se spécialiser dans le premier IBM : la première machine à calculer de la NASA ! Quand à Mary Jackson (jouée par Janelle Monae) , son objectif est de de venir ingénieur ! Ces trois femmes, amies à la ville et collègue à la NASA, ont donc des vies très différentes, tant par leurs métiers que leurs familles. Mais elles ont le même objectif : arriver à se faire une place dans ce monde d’hommes et de blancs ! et ce n’est pas toujours facile ! (cela l’est même rarement).

Ce film n’est pas revendicateur, dans le sens où il ne fait pas la leçon au spectateur. Mais avec des situations de la vie quotidienne, le réalisateur nous montre la ségrégation dans sa vérité, sans mettre de filtre ! Ainsi, nous compatissons vraiment pour Katherine qui doit faire 800 m pour trouver des toilettes dames de « couleur »… elle doit se battre également pour avoir du café ! J’ai adoré sa tirade magnifique contre son chef Al Harison (Kevin Costner) et la tête qu’il fait, ainsi que ses collègues blancs, quand ils se rendent compte de ce qu’ils lui ont fait subir sans même sans rendre compte, tellement la ségrégation est dans les mœurs…. Leurs réactions sont vraiment surprenantes, et je pense que cela les a fait changer …

Mary, dans son combat pour devenir ingénieur alors que les gens de couleurs ne peuvent pas aller dans cette école, et aussi très émouvante !

Chacune de ses trois femmes, à leur façon, ont fait changer les choses, et leurs actions ne furent reconnues que beaucoup plus tard ! A aucun moment je ne me suis ennuyée durant ce film ! J’ai adoré !

Mais ces trois scientifiques sont également des femmes et des mères de famille : nous les suivons donc également dans leur vie quotidienne, avec les époux et leurs enfants; ce qu’elles vivent en tant que personnes de couleurs est difficiles également : places réservées dans les bus, librairies interdites …

 

Ce que j’ai adoré dans ce film, c’est que l’humour est très présent ! Certains répliques et moments du film m’ont beaucoup fait rire ! Il y a également des moments émouvants, comme quand Kévin Costner décide qu’il n’y a pas à avoir plusieurs WC et va détruire les pancartes « femmes de couleurs »… C’est très symbolique comme film ! Je n’ai pas parlé de tous les personnages, car il y en a pas mal de secondaires, mais je vais quand même évoquer Glen Powell, qui jour l’astronaute John Gleen : il fut le premier homme à faire un tour de la planète entier ! J’ai beaucoup aimé ce personnage (et l’acteur également !) !

 

verdict Un film génial qu’il faut absolument voir ! Ces trois femmes ont joué un rôle importante dans la conquête spatiale, mais également dans l’égalité entre tous les hommes (blancs ou de couleurs), mais également dans la libération de la femme !

 

C’est presque un film féministe en fait ! J’ai adoré et je recommande à tout le monde de le découvrir !

 

 

 

Roxou

 

Publicités

12 réflexions sur “¤ Cinéma : Les figures de l’ombre ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s