¤ Chronique littéraire : Plume fantôme ¤

Titre : Plume fantôme
Auteur : Isabel Wolff
Date de sortie : 2015
Éditions : Pocket
Format : Poche
 

 

Bonjour !

 

Isabel Wolff est une auteur que j’apprécie beaucoup, et j’ai adoré chacun de ses ouvrages. J’ai eu la chance de recevoir son dernier livre à Noël (même si j’ai un peu traîné avant de le sortir de ma PAL).

Synopsis gros

 

Nègre littéraire, Jenni écrit les autobiographies de ses clients, satisfaite par ce travail de l’ombre qui l’empêche de se confronter à ses propres blessures. Lorsqu’elle rencontre Klara, survivante d’un camp d’internement à Java durant la Seconde Guerre mondiale, l’écriture de ses mémoires prend l’allure d’un échange, et les deux femmes s’aident mutuellement à trouver l’apaisement.

chronique biz

J’ai trouvé ce livre un peu différent des autres romans de l’auteur, sûrement car il est plus « sérieux ».

Jenni est « Ghost Writer », cela signifie qu’elle aide les particuliers à rédiger des romans quand ils n’y arrivent pas tout seul. Dans le cadre de son travail, elle accepte d’aller aider une vieille dame, Klara, a écrire ses mémoires. Klara a vécu des choses difficiles dans son passé, ayant vécu la guerre à Java et ayant été interné par les Japonnais. Elle n’a jamais raconté certaines choses à sa famille, mais a enfin décidé de le faire, mais pour cela, il lui faut l’aide de Jenni.

 

Cependant, la jeune femme cache elle aussi un lourd secret, et sa venue chez la vieille dame dans les Cornouailles va réveiller de douloureux souvenirs.

 

Ce roman va donc alterner deux narrations : la principale histoire étant celle de Jenni, qui écrit les mémoires de Klara tout en se débattant avec ses souvenirs et son histoire d’amour avec Rick (qui veut des enfants mais pas elle) ; la seconde histoire est celle de Klara, qui nous raconte les moments douloureux qu’elle a vécu dans un camp d’internement durant la guerre, avec ses privations, ses morts et ses horreurs… Ainsi, nous alternons les chapitres.

 

Je pense que c’est vraiment un roman de l’auteur qui sort de son style habituel. En effet, Isabel Wolff m’avait plus habitué à de la chick lit marrante qu’à ce genre de roman poignant. Malgré ma surprise, cela n’en reste pas moins un excellent livre !

 

Je n’ai pas vu le temps passé, et je l’ai dévoré très rapidement ! Je pense que le sujet évoqué n’a pas réellement nouveau, et que nombres de romans en ont déjà fait le tour. Cependant, j’ai apprécié la façon d’amener le sujet, avec la narration effectuée par Klara, qui n’est alors qu’une petite fille. Nous voyons la guerre et l’internement dans un camp avec des yeux d’enfants. Et c’est tout simplement atroce !

 

Outre la partie sur la guerre, nous avons également un aperçu de la vie de Klara quand elle était petite et vivait heureuse en famille sur l’île de Java. Ses moments m’ont fait rêvé, car c’est une vie vraiment différente de celle que nous vivons en Europe, avec une vie en pleine aire la plupart du temps, la chaleur (le rêve), les couleurs… bref, cela a l’air tellement différent !

 

Ce que j’ai apprécié dans cette histoire, c’est la profondeur de l’histoire de Jenni. En effet, dans ce genre de roman, où il y a une alternance de narration et d’époque, l’histoire présente est souvent mis en arrière plan et ne sert que de support à l’histoire passée plus importante (et souvent plus compliquée/poignante). Mais dans Plume Fantôme, ce n’est pas ce qu’il se passe. Déjà, les deux histoires n’ont aucun lien entre elles : il n’y a pas de lien de famille, ou de lien de cause à effet, car les deux femmes (Jenni et Klara) ne se connaissent pas et non rien en commun. Et j’ai au contraire trouvé que c’était l’histoire passée qui servait de support à l’histoire présente. En effet, c’est bien Jenni le personnage principal et non Klara dans ce roman.

 

Jenni a donc de vraies souffrances cachées, un réel secret (et pas un truc bateau) qui influe encore sur son bonheur et sur ces décisions actuelles. C’est un personnage complexe et j’ai adoré la suivre dans l’acceptation de son passé. Rick (l’ami de Jenni) que l’on voit peu, est finalement présent en pensée et dans toutes les décisions de Jenni. J’ai beaucoup apprécié ce personnage, ainsi que les deux amies de Jenni (Honnor et Nina).

 

 

verdict

Une histoire qui alterne les moments du passé avec le présent, qui m’a fait découvrir l’auteur sous un nouveau jour et j’ai adoré ! Isabel Wolff est vraiment une auteur qui me surprendra toujours et que je prends plaisir à suivre …

Ce livre m’a passionné et je ne peux donc que vous le recommander !

 

A très vite,

 

Roxou

 

 

Publicités

8 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Plume fantôme ¤

  1. Le thème a l’air différent en effet ! Je ne sais plus si j’ai déjà lu cette auteure. Il ne me semble pas. Je pense que j’essayerai, et pourquoi pas avec ce roman. A voir !^^ J’ai lu le dernier livre de Lauren Weisberger (Le Diable s’Habille en Prada), et j’ai adoré. C’est sur une tenniswoman pro. Génial !^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s