¤ Chronique littéraire : L’ennui du mort-vivant ¤

Titre :  L’ennui du mort-vivant
Auteur : Luc Doyelle
Date de sortie : 2017
Éditions : Auto édité
Format : Ebook

 

Chers lecteurs,

 

Je remercie Luc Doyelle pour ce partenariat, que j’ai découvert grâce au site SimPlement… et autant dire que cette lecture est surprenante !

 

Synopsis gros

Tout le monde a, dans son entourage, un ou plusieurs tueurs en série (serial killers). C’est du dernier chic dans les salons mondains.
Mais connaissez-vous les tués en série (serial killed) ? Ah, on fait moins le malin, hein ?
Oui, je sais, vous allez me dire : ça n’existe pas. Personne ne peut mourir plusieurs fois.
Vraiment ?
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un casse-couilles de classe mondiale, un alcoolo de premier ordre, surnommé le vrai con malté.
Peut-il, à l’instar des chats, posséder neuf vies ? Ou s’épuisera-t-il avant ?
Une seule façon de le savoir : se jeter sur « L’ennui du mort-vivant ».
À vos risques et périls.

chronique biz

J’ai découvert l’auteur grâce à ce livre… et ce fut presque épique ! Son style est déstabilisant au début : ce livre est un concentré d’humour et de référence, et il ne faut surtout pas le prendre au sérieux !

 

Nous rencontrons dès le début du roman des personnages hauts en couleurs : Lucius, qui est le héros, est embaumeur à Paris, et à pas mal de lien avec la police. Son meilleur ami, Jad, est aussi fou que notre héros. Leur ami, Nestor, semble avoir l’habitude de se mettre dans des situations dangereuses. Jief, l’inspecteur semble déprimé par toute cette bande de loufoque. Je n’ai compris que ce roman était un second tome qu’au bout de plusieurs pages, car je trouvais qu’il manquait des explications sur certains personnages ! Mais finalement cela ne m’a pas gêné dans ma lecture, même si je pense qu’il me manquait quelques élèments de compréhensions par moment.

 

Nestor tente donc de ramener un cadeau d’Egypte à Lucius, mais se le fait voler par Kriptonite (personnage pas aimé du tout dans le roman). Et Kriptonite est lui même poursuivi dans Paris par un homme mystérieux en djellaba. Jief, Lucius et Jad vont donc tenter de retrouver ce cadeau, qui semble être une relique précieuse de l’ancienne Egypte.

 

Ce roman m’a vraiment beaucoup fait sourire ! Il est plein d’humour (de second degré) et c’est vraiment bien intégré dans la narration. Même si je ne connaissais pas tous les détails des personnages, je les ai trouvé vraiment sympathique, et le mystère de Kriptonite qui ressuscite pleins de fois est très agréable à suivre ! A aucun moment je ne me suis doutée de la fin !

 

Outre notre aventure, nous avons quelques petits interludes pour évoquer le président de l’époque : le président « normal » : il se déplace à trottinette, est 100% écolo … cela m’a beaucoup fait rire !

 

verdictCe roman est surprenant, et il ne ressemble vraiment pas à mes lectures habituelles ! Je suis totalement sortie de ma zone de confort, et je ne le regrette pas une seconde !

 

Roxou

 

 

Publicités

6 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : L’ennui du mort-vivant ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s