Contemporain, Evasion littéraire

¤ Chronique littéraire : Le club des joyeuses divorcées ¤

Titre : Le club des joyeux divorcées
Auteur : Evelyne Gauthier
Date de sortie : 2017
Éditions : Guy St Jean
Format : Ebook

.

Bonjour à tous !

 

Le thème du mois d’octobre pour le challenge mystère m’inspirait beaucoup, mais je n’avais aucun livre dans ma PAL parlant de ce sujet ! Étant donc un peu perdu, j’ai choisi une lecture dans la liste des propositions de Frogzine… Et ce fut une jolie lecture, bien qu’un peu difficile parfois. Plusieurs des personnages travaillent dans le monde de la presse/revue d’où l’intégration de ce roman dans le challenge.



Synopsis gros

Pour Marie-Claude, Rebecca, Julia et Claire, la vie ne s’arrête jamais. Elles sont mères accomplies, femmes d’affaires, citoyennes engagées et amies fidèles. Entre les lessives, l’épicerie à faire, les manucures, les soirées pour célibataires, la gestion des vacances scolaires, les légumes à mettre en conserve et les anniversaires, il n’y a pas de temps morts!

Claire est esthéticienne; douce et timide, elle manque de confiance en elle. Marie-Claude est adjointe à la rédaction d’un grand quotidien; exubérante et torride en amour, elle est la mère de trois rejetons d’un ex devenu grano. Julia est l’aînée du groupe; propriétaire d’une galerie d’art, elle est une source intarissable de bons conseils pour ses amies et enfants. Finalement, Rébecca est colorée et prompte, elle est graphiste et élève seule son jeune garçon. Un vendredi soir par mois, les quatre copines mettent de côté les obligations quotidiennes pour se retrouver chez Julia et jouer de la musique; elles deviennent les Fuzzy Bunnies!

Qui a dit que divorce devait rimer avec tristesse?

chronique biz

J’ai commencé ce livre totalement à l’aveugle ! Je ne savais absolument pas de quoi il parlait, mais la couverture était assez attrayante.

Et ce fut une lecture sympathique même si l’écriture m’a un peu gêné.

 

A travers ce roman, nous suivons 4 femmes, de différents âges et de différentes conditions : Marie Claude; Rebecca, Julia et Claire. Marie Claude a trois enfants et travaille dans un journal, Rebecca a un enfant et rêve de changer de vie, Julia est galeriste et regarde ses enfants devenir indépendants, tandis que Claire, la plus jeune, est dans une relation peu équilibrée.

Ces 4 femmes sont différentes mais la passion de la musique les rassemble mensuellement. L’amour n’est pas forcément à l’ordre du jour pour elles, mais il pourrait s’inviter chez quelques unes d’entre elles.

 

Ce roman va nous permettre de les suivre durant 12 ou 18 mois environ. Ce n’est donc pas une comédie romantique ou une chick lit sur le court terme, bien au contraire. Ce roman nous permet de bien apprendre à les connaitre, mais également nous permet de les voir faire des efforts, tâtonner pour trouve le bonheur et l’amour. J’ai trouvé cela agréable à lire, car je commence à être lassé des romans où les personnages tombent amoureux en deux semaines et décident après cela de passer leur vie ensemble.

 

Ici, les personnages sont vraiment crédibles, et je pourrais être l’un deux… en effet, elles ont des vies normales, des amies normales …. et leurs histoires sont finalement assez banales. Après plusieurs lectures New Adult j’ai apprécié cette normalité.

 

Les 4 femmes sont vraiment différentes et elles suivent donc des voies différentes pour trouver l’amour et le bonheur. J’ai particulièrement apprécié Julia qui est une femme vraiment calme et toujours de bon conseil envers ses amies.

 

Un point m’a pourtant gêné durant ma lecture. L’auteur est Québécoise, et le livre est donc en français québécois. Et je n’ai pas tout compris durant ma lecture. En effet, il y a beaucoup d’expressions et de termes qui m’étaient inconnu et le dictionnaire de ma Kobo n’a pas pu m’aider. J’ai réussi à comprendre grâce au contexte mais cela a vraiment rendu ma lecture fastidieuse à certains moments.

 

Extrait

 

— Bien, dit Claire d’une petite voix.

— Une belle journée aujourd’hui, n’est-ce pas?

— En effet, aujourd’hui, j’ai eu…

— Julia! Où sont tes bols!?! interrompt Marie-Claude depuis l’autre pièce.

— Dans la salle de bain! répond-elle d’un ton sarcastique.

— Quoi? dit Marie-Claude interloquée.

— Dans la cuisine, qu’est-ce que tu penses? Dans les armoires à droite du frigo!

 

verdictUne lecture assez sympathique qui fut difficile à certains moments mais que j’ai quand même apprécié !

 

Roxou

10 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Le club des joyeuses divorcées ¤”

  1. En lisant le résumé, certaines expressions m’ont surprises, comme « l’épicerie à faire ». Du coup c’est le côté québécois. J’ai déjà lu un bouquin québécois, et je m’étais régalée avec les expressions. Mais je pense qu’il avait été relu, et « traduit » pour le public français, car tout était compréhensible. Là c’est dommage qu’il y aient des incompréhensions.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.