¤ Chronique littéraire : La vie selon Juan Salvador, palmipède d’Uruguay ¤

Titre :  La vie selon Juan Salvador, palmipède d’Uruguay
Auteur : Tom Michell
Date de sortie : 2016
Éditions Fleuves Editions
Format : Broché

 

Chers lecteurs,

Je remercie d’abord Louve, du forum mort-sûr, pour cette jolie découverte ! La couverture et le synopsis ne m’auraient pas fait m’arrêter dans une librairie, et finalement, ce fut une lecture que j’ai beaucoup apprécié.

Synopsis gros

Tom Michell a vingt ans lorsqu’il quitte son Angleterre natale pour aller enseigner l’anglais en Argentine, des rêves de Che Guevara et de périples en mobylette plein la tête. Lors d’un court séjour en Uruguay, un accident pétrolier cause la mort de milliers de manchots. Sur la plage, alors qu’il contemple ce carnage, Tom remarque que l’un des animaux est toujours vivant. Il vient à son secours, le nettoie et le nourrit, lui sauvant ainsi la vie. Mais quand Tom le ramène à la mer pour le relâcher, le manchot refuse de le quitter. À plusieurs reprises, il ressort de l’eau et va même jusqu’à traverser la route pour rejoindre Tom. Qu’à cela ne tienne, ce dernier décide de l’emmener avec lui en Argentine. Terminée, la bohème cheveux au vent : commence alors une drôle de vie pour les deux nouveaux colocataires, mais l’espiègle manchot, désormais baptisé Juan Salvador, devient la mascotte de tout le campus. Personne ne résiste aux charmes de cet être hors pair qui finit par transformer l’existence de tous ceux qui croisent son chemin.

chronique biz

Ce livre nous plonge en Argentine durant les années 60. Tom Michell est alors un jeune anglais qui vient s’installer quelque temps dans ce pays pour enseigner l’anglais dans une pension de renom. Lors d’un voyage, il sauve Juan Salvador, manchot, d’une mort certaine à cause d’une marée noire. Mais une fois sauvé, le manchot ne veut pas quitter son sauveur, et voici Tom affublé d’un ami à deux pattes à un peu particulier.

Le manchot est bien accueilli dans le pensionnat, et il devient vite la coqueluche de son entourage.

 

L’auteur va nous raconter son étrange cohabitation avec Juan Salvador, cohabitation qui va beaucoup plus apprendre. À travers cette histoire, il évoque également ses voyages en Amérique du Sud, et l’époque assez difficile que traverse l’Argentine.

 

Ce livre est un OLNI (objet littéraire non identifié) dans ma bibliothèque ! Je ne sais absolument pas comme le définit (alors je ne vous parle pas du classement final !).

 

Cette histoire vraie nous entraîne dans la vie d’un manchot vraiment peu ordinaire, qui m’a beaucoup fait rire durant ma lecture ! En effet, il s’adapte très bien à cette vie d’humain, vie qu’il a choisi en suivant Tom après son sauvetage. D’ailleurs, j’ai eu du mal à comprendre pourquoi l’animal refusait de partir, mais l’explication nous ai donné dans le livre (ouf!).

 

 

verdict

Ce fut une vraie jolie lecture, qui m’a fait passé un agréable moment ! J’ai aimé suivre les aventures de Juan Salvador, qui se comporte vraiment comme un chien avec Tom. Il a choisit son « humain » et a décidé de ne plus le quitter !

 

Je recommande donc cette lecture, qui m’a fait passé un très agréable moment !

 

Bien sur, je profite de ces dernières lignes pour dire qu’un manchot est un animal sauvage, et qu’il ne doit pas être capturer pour en faire un animal domestique. Si vous en croisez un en difficulté, il faut appeler la LPO.

Roxou

 

Publicités

4 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : La vie selon Juan Salvador, palmipède d’Uruguay ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s