¤ Chronique littéraire : Eléonore T1 : Le quartier de l’orgueil ¤

Titre : Eléonore – T1 Le quartier de l’orgueil
Auteur : Nadia Lakhdari KING
Date de sortie : 2015
Éditions Kennes
Format : Ebook

Bonjours à tous !

 

J’ai beaucoup de retard dans mes chroniques (comme souvent, et comme beaucoup d’entre nous je suppose!). Mon objectif actuel est de finaliser toutes les chroniques liées à mes partenariats Netgalley, mais ce n’est pas gagné ! Hihi !

 

Je remercie NG pour cette lecture…

 

 

Synopsis gros

Le quartier aisé d’Outremont à Montréal, où elle a grandi, Éléonore voit son petit monde se transformer. Alors que l’avenir auquel elle se croyait vouée disparaît, elle doit tout remettre en question et relever le défi de se tracer un nouveau destin. Entourée de ses grandes amies Allegra et Yasmina, qui poursuivent, elles aussi, leurs rêves de reconnaissance et de réussite, Éléonore tentera d atteindre les buts qu’elle s’est fixés dans sa carrière, mais surtout dans ses amours… Grâce à des personnages bien campés et réalistes, ce premier tome d’une saga passionnante nous entraîne dans un univers charmant et unique, où la vie des jeunes filles de bonne famille dévoile tous ses secrets.

chronique biz

Ce livre va nous permettre de suivre Éléonore, adolescente puis jeune adulte, pendant environ une dizaine d’année. Il va surtout appuyer sur la fin de son adolescence avec son intégration dans une école assez huppée.

 

Avec ses deux amies, Yasmina et Allegra, elle va faire face à ses premières expériences de la vie, ses premiers amours… et devra commencer à faire des choix pou sa future vie.

 

Quand j’ai commencé cette lecture, je ne savais pas que c’était le premier tome d’une trilogie, et que ce premier tome allait parlait de l’adolescence/début de sa vie d’adulte. En effet, la couverture montre une femme assez sexy, donc vraiment adulte. Je trouve qu’elle n’est pas représentative du livre, et la version 2015 qui montrait une adolescente l’est beaucoup plus !

 

J’ai donc été assez désorienté en début de lecture (comme je ne lis jamais les synopsis en plus). Je me suis sentie un peu décalée par rapport aux héroïnes et j’ai donc suivi leurs aventures de loin. Mais plus les trois héroïnes avançaient dans l’âge et plus j’apprenais à les apprécier. Dans les deux prochains tomes se sera encore mieux !

 

Éléonore est une adolescente assez secrète et qui garde ses sentiments pour elle. Ainsi, aucune de ses amies (pourtant proche) ne connaît les élans de son cœur, et certaines situations vont s’avérer très compliqué pour Éléonore à cause de cela.

Yasmina, est une bonne élève qui s’épanouit tranquillement et à une vie très stable familialement puis sentimentalement.

Allegra est une jeune femme que j’ai trouvé attachante au début du roman, et finalement totalement exécrable. Elle ne parle que d’elle et finalement ne pose jamais de questions à Éléonore sur sa vie… C’est la dernière arrivée du groupe d’amies, et elle ne s’entend pas du tout avec Yasmina qui lui reproche de toujours prendre l’attention sur elle.

J’ai bien aimé Yasmina et Éléonore mais beaucoup moins Allegra. J’ai failli hurler devant les choix de cette dernière, qui sont, avouons-le le, toujours mauvais.

Par contre, j’ai aimé suivre les évolutions de vies de Yasmina et d’Éléonore et j’ai hâte de savoir la suite !

 

Les personnages secondaires sont nombreux : les parents des trois jeunes filles, le frère de Yasmina (mon chouchou), le meilleur ami d’Eléonore (Matthew : je l’ai bien aimé…) ainsi que tout un cercle d’amis qui se croise selon les années de leurs vies d’étudiantes.

 

J’ai trouvé que certains moments de l’histoire passaient très lentement, tandis que des périodes passaient super vite : par exemple il peut y avoir un chapitre sur une soirée, puis un chapitre qui parle d’une année entière. C’est sûrement un choix pour ne se poser que sur les évènements important mais à certains moments j’aurais aimé en savoir plus.

 

Globalement ce livre m’a plu, mais j’ai eu de grosses difficultés de lecture. En effet, ce livre est écrit en français canadien, non « traduit ». Et comme je ne connais pas très bien le français canadien, ce fut difficile à lire. Globalement, l’histoire est compréhensive, mais il y avait tout un tas d’expressions que je ne comprenais pas, voir des phrases entières. À certains moments je ne comprenais même plus ce que les personnages disaient. J’aurai apprécié une petite traduction de certaines phrases en note de fin de page.

 

 verdict

Une lecture en demi teinte : l’histoire est sympa globalement, mais le début est lent et m’a moins intéressé. Il faut donc s’accrocher. De plus, le style de langue m’a beaucoup gêné dans ma compréhension de certaines phrases…

 

Malgré tout, la fin est tellement bien réussie, que j’ai envie de savoir la suite !

A bientôt !


Roxou06

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Eléonore T1 : Le quartier de l’orgueil ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s