¤ Chronique littéraire : Certaines l’aiment chaud ¤

Titre :  Certaines l’aiment chaud
Auteur : Teresa Medeiros
Date de sortie : 2014
Éditions Milady
Format : Ebook

Bonjour,

Ce n’était absolument pas prévu que je sorte ce roman de ma PAL, où il se trouvait déjà depuis quelques années.

J’avais besoin d’une romance historique sans prise de tête, et ce fut le cas avec celle-ci !

 

Bon, par contre, là où je me suis plantée, c’est que c’est le tome 1 d’une duologie ! Oups ! Donc, cela écorche un peu mon challenge sagas 2018 !

 

 

Synopsis gros

Catriona Kincaid n’a que faire de sa sécurité lorsqu’elle s’aventure dans la sombre prison de Newgate. Bien décidée à se marier pour regagner son domaine en Écosse, elle se tourne vers Simon Wescott, un noble en disgrâce, libertin renommé. Simon est stupéfait de voir que le garçon manqué croisé des années auparavant est devenue une femme aux formes voluptueuses. Cette beauté est prête à lui offrir richesse et liberté, mais la seule chose qu’exige ce débauché, c’est de pouvoir profiter des plaisirs charnels du mariage…

chronique biz

Catriona est une jeune femme qui vit chez son oncle et sa tante depuis une dizaine d’années, suite à la mort de ses parents, tués par l’armée anglaise à cause de leur résistance (ils sont issus d’un clan écossais). Son frère est resté en Ecosse pour se battre avec les membres de son clan. Une fois devenu adulte, la jeune femme décide d’aller retrouver son frère, mais pour cela, elle a besoin de l’autorisation de son oncle (qui n’est pas décidé à lui donner). Elle convainc alors Simon Wescott, un héros déchu de la guerre de l’épouser pour l’emmener en Écosse.

 

Mais autant dire que le voyage n’est pas de tout repos et que Simon a bien du mal à résister au charme de sa nouvelle épouse… nouvelle épouse qui fera tout pour le convaincre de l’amener à bon port !

 

J’ai adoré cette plongée dans l’Ecosse, juste après la fin des clans … Je trouve que les Highlands ont un charme particulier, et j’aimerai bien aller visiter ce pays un jour !

 

 

 

J’aime beaucoup les romances historiques, et encore plus quand cela se passe dans les Highlands ! Je trouve l’Histoire de l’Écosse fascinante. Cette histoire se passe après la fin de l’indépendance du pays : les clans sont désormais interdits, mais certains résistent quand même avec leurs tartans. L’ancien clan de Catriona a été anéanti, et elle pense que son frère et à la tête d’anciens membres dans leur région d’origine.

 

C’est une jeune femme têtue avec un très fort caractère ! Et autant dire qu’elle mène son nouveau mari presque à la baguette. Et celui-ci ne se laisse pas faire.

 

Nous avons donc le droit à de beaux affrontements verbaux entre Catriona et Simon.

 

Sans spoiler le roman, vous vous doutez déjà qu’il y aura une histoire d’amour entre ces deux-là ? Et bien oui !

 

Et l’amour n’est pas immédiat, loin de là ! D’abord parce que Simon est exécrable et que Catriona refuse de s’enchaîner à un homme : elle n’a qu’un but, et veut l’atteindre avant tout. J’ai donc apprécié la construction de leur histoire, car l’amour prend du temps, surtout entre deux personnages aussi différentes.

 

 

 verdict

Ce n’est pas le roman du siècle, mais une jolie romance historique qui m’a fait passé un bon moment. De plus, le caractère de l’héroïne est vraiment un plus : les femmes faibles c’est terminé !

 

A bientôt,

Roxou

 

Publicités

2 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Certaines l’aiment chaud ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.