¤ Chronique littéraire : L’amant de lady Chatterley ¤

Titre : L’amant de Lady Chatterley
Auteur : D.H. Lawrence
Date de sortie : 2005
Éditions Bragelonne
Format : Broché

Chers lecteurs,

Cela fait des années que ce roman se trouve dans ma PAL, mais l’épaisseur de ce classique m’a toujours fait hésité à le commencer.

Je l’ai donc inscrit dans mon challenge ABC 2018..

Et finalement, ce fut une lecture relativement rapide !

 

 

 

Synopsis gros

1918…
Un monde s’achève. La vieille Angleterre expire. C’est dans cet univers bouleversé que naissent les amours d’une aristocrate et de son garde-chasse. La société de l’époque reconnaîtra à Lady Chatterley le droit et le  » devoir  » de prendre un amant qui lui donnera l’enfant qu’elle n’aura jamais de son mari. Ce n’est pas l’adultère qui heurte cette société, mais l’insultant bonheur de deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer.

chronique biz

CC

Cette lecture fut une véritable surprise ! Je ne m’attendais absolument pas à cela.

Ce classique de la littérature française a été écrit dans les années 1920, et évoque à travers les amours de Lady Chatterley la lutte des classes de l’entre deux guerre, à l’époque où l’âge industriel devient omniprésent dans les campagnes anglaises.

Constance Chatterley épouse Clifford Chatterley juste avant la première guerre mondiale.

Elle est jeune, libre de son corps et ayant reçu une très bonne éducation littéraire et intellectuelle.

 

Clifford est relativement effacé, snob (il est bloqué dans son idée de l’aristocratie) mais avec son éducation littéraire, il arrive à épouse Constance. Revenu paralysé de la guerre et incapable d’avoir des relations intimes, il devient de plus en plus difficile à gérer pour Constance.

 

La jeune femme rêve de liberté, de nouveauté mais également d’avoir un enfant (et d’avoir une vie sensuelle également).

Discrètement, elle mène donc une vie sexuelle active avec les invités de son époux, avant de commencer une liaison suivie (et torride) avec le garde chasse : Olivier Millors.

 

J’ai été surprise de voir un véritable érotisme dans ce roman : les scènes sexuelles sont très explicites, cela pourrait presque être un roman Young Adult de maintenant ! Je ne m’attendais absolument pas à cela. C’est hot !

 

L’autre aspect de ce roman est la lutte des classes, même si ce n’est pas toujours très clair. Les Chatterlay sont les propriétaires des mines de la ville où est leur château : ils sont donc les aristocrates du coin, et finalement, n’ont aucun contact avec les habitants de la ville. Leurs invités sont (le plus souvent) des aristocrates également… de l’autre côté, il y a les villageois, qui ne respectent plus l’aristocratie comme le siècle précédent. C’est l’époque du début des avancées sociales. Constance et Clifford ne sont pas d’accord sur beaucoup de sujet : la société, la politique (socialisme, bolchevisme…), la philosophie…. Ils ont donc des longues discussions où on ressent bien l’agacement grandissant de Constance pour son époux : elle ne le supporte que de moins en moins. Les longues discussions prennent des pages et des pages du roman, et c’est parfois un peu difficile à suivre. J’ai parfois lu certaines de celles-ci en diagonales d’ailleurs.

 

Sinon, globalement, ce roman se lit vraiment vite, car il n’y a pas l’aspect descriptif lourd que nous pouvons retrouver souvent dans les romans classiques. Il est vrai que c’est presque un classique « moderne » car il a été écrit au début du 20e.

 

verdict

Un classique que je regrette d’avoir laissé traîner aussi longtemps dans ma PAL car c’est vraiment une découverte sympa ! Le récit avance vite, et je trouve cela surprenant la sensualité omniprésente dans ce roman.

La partie évolution sociétale est abordée, et j’ai trouvé cela intéressant de lire un roman se passant à cette époque (et écrit durant également).

 

Je recommande ! N’ayez pas peur du pavé, cela se lit très bien !

 

A bientôt,

 

Roxou

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : L’amant de lady Chatterley ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.