¤ Chronique littéraire : La rousse qui croyait au père Noël a 29 ans ¤

Titre : La rousse qui croyait au père Noël
Auteur : Suzanne Marty
Date de sortie : 2018
Éditions SVD Lemercier
Format : Broché

 

Bonjour à tous !

 

Il y a déjà 4 ans, j’avais eu la chance de découvrir le roman de Suzanne Marty : La rousse qui croyait au père Noël à 39 ans. J’avais apprécié cette histoire, et j’ai été ravie quand l’auteur m’a à nouveau contacté pour découvrir le tome 2 : La rousse… a 29 ans !

 

Vous l’avez compris, il s’agit d’une saga qui remonte dans le temps : le prochain tome nous parlera de la Rousse quand elle avait 19 ans, et le dernier tome conclura la saga (et ne parlera pas de la rousse à 9 ans!).

 

 

Synopsis gros

Cendrelle est responsable de la parfumerie du Grand Bazar de Paris et célibataire par intermittence depuis cinq ans. Le 1er janvier 2000, elle prend deux décisions :
1) arrêter les histoires foireuses ;
2) faire du théâtre.
Car est-il raisonnable à 29 ans de ne plus croire au père Noël ?

 

chronique biz

 

Quand j’ai commencé la lecture de ce tome, c’est avec une petite appréhension. En effet, je me souvenais de la situation de notre héroïne plus âgée (39 ans), donc je me doutais à l’avance de certains événements. Mais malgré cette appréhension initiale, je me suis vite immergé dans l’histoire et j’ai adoré retrouvé notre héroïne.

 

Cendrelle a 29 ans, elle est cadre dans un grand magasin, et décide de commencer le théâtre. Entre son travail et sa nouvelle passion, cela va vite coincer !

Ce tome m’a plus parlé que le premier opus. En effet, j’ai le même âge que notre héroïne et c’est vrai que c’est un moment un peu charnière de la vie (il y en a beaucoup d’autres). Il faut trouver un équilibre entre son travail (rémunérateur), ses passions et sa famille… Et ce n’est pas toujours évident. J’ai la chance d’avoir un travail qui me permet de pouvoir donner du temps à mes passions et à mes investissements associatifs. Mais je sais que certains n’ont pas cette chance et devoir choisir entre l’un et l’autre ne doit pas être évident.

 

Je me suis donc parfois reconnu dans les réflexions de l’héroïne.

 

Par contre, elle a 29 ans en l’an 2000, donc autant dire que sa vie ne ressemble pas à la nôtre en termes de technologie ! Et cela m’a bien fait sourire : nos héros évoquent le minitel (et le minitel rose), ils n’ont pas tous de téléphone portable (et ceux qui en ont sont considérés comme très aisé…). L’an 2000 n’est finalement pas si loin, mais le petit bond téléphonique a quand même changé nos habitudes.

 

Cendrelle est une héroïne attachante, même si je n’ai pas compris certaines de ses décisions (notamment certains de ses mensonges par commission). Cependant, je l’ai trouvé courageuse, car peu de gens auraient le courage de faire les choix qu’elle fait, surtout vu sa situation financière très avantageuse.

Je ne me souvenais pas de Dominique dans le dernier opus (son meilleur ex/ami), mais je l’ai adoré dans ce roman ! Est -il gay d’ailleurs ? Grosse question, car j’ai eu des moments de doutes ! Il faudrait que je me replonge dans l’autre histoire… C’est un ami présent et attachant, comme nous aimerions tous en avoir.

 

Le théâtre a une très grande place dans ce roman, car Cendrelle s’immerge dans sa nouvelle passion, et essaie vraiment de se donner à fond pour réussir ! j’ai trouvé cela sympa de voir les cours Florent, ainsi que quelques petits tournages car l’envers du décor est intéressant !

 

verdict

Une histoire qui m’a beaucoup plus, et malgré mes petites hésitations du départ, je me suis immergé rapidement dans les aventures de notre héroïne !

Je recommande donc sans soucis:)

Merci Suzanne pour la découverte ! Si vous souhaitez en savoir plus sur l’autrice, c’est par ici !


A bientôt

Roxou

 

 

 

 

Publicités

13 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : La rousse qui croyait au père Noël a 29 ans ¤

  1. J’ai fini ma lecture il y a quelques jours (et la chronique arrive demain, chaud devant!)
    J’ai passé un superbe moment de lecture et c’est vrai que j’ai rigolé avec la technologie de l’an 2000 et de la possible explosion du monde ahah !
    Une bonne lecture très agréable.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai hâte d’être en décembre pour découvrir les aventures de La rousse qui croyait au Père Noël =D (oui, j’attends un peu avant de me plonger dans les lectures hivernales) Tu crois que je peux commencer par le tome 2 où elle a 29 ans puis ensuite lire celui ou elle en a 39, ou vaut-il mieux les lire dans l’ordre de publication ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.