¤ Chronique littéraire : 1984 ¤

Titre :  1984
Auteur : George Orwell
Date de sortie : 1950 (première édition
Éditions Folio
Format : Ebook

Bonjour à tous !

Qui n’a pas déjà entendu parler de ce classique ? Cela faisait longtemps que je souhaitais le découvrir, mais sans jamais sauter la pas !

C’est la raison pour laquelle j’ai inscrit ce roman dans le challenge ABC 2018 !

 

 

 

Synopsis gros

De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d’en face.

BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de WINSTON… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens.

Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance.
Seule comptait la Police de la Pensée.

chronique biz

Ce livre a été publié pour la première fois en 1949, c’est donc un roman d’anticipation qui évoque ce que l’auteur imaginé pouvant se dérouler en 1984 ! 1984 est désormais un peu loin, et les prédictions du roman ne se sont pas entièrement réalisées, mais certains éléments sont troublants cependant.

 

Ce roman évoque (peut être pour la première fois de l’Histoire de la littérature), la notion de Big Brother (expression qui désormais fait partie du langage courant).

 

Nous sommes en 1984, et suite à la seconde guerre mondiale, la géographie politique du monde a été totalement modifié. Notre héros vit à Londres, dans un territoire autoritaire, où le plaisir, le bonheur, la joie et même la pensée individuelle sont totalement bannis. Le parti au pouvoir surveille tout ce qu’il se passe, et les personnes disparaissent souvent sans laisser de place.

 

Le héros, Winston, n’arrive pas à se soumettre totalement, et même si en apparence il n’a rien à se reprocher, son crime de pensée peut être grand. Il se pose beaucoup de questions sur le passé de son pays, passé qui change tous les jours au rythme des réécritures demandées par Big Brother. Son seul crime serait de vouloir éprouver un peu de bonheur.

 

Mais dans ce monde où tout est contrôlé, est-ce vraiment possible ?

 

Ce roman est peut être la première dystopie, et elle est vraiment dérangeante dans le sens où il n’y a aucun espoir dans ce monde ni dans la narration. Le peuple est contrôlé, Big Brother est partout… mais rien ne semble changer. Le monde semble figer dans l’horreur. Et pour survivre, les gens sont prêts à tout.

 

Dérangeant, avec de nombreuses longueurs, ce roman fait cependant réfléchir aux dérives d’une société (qu’elle soit autoritaire ou non) et peut nous donner conscience (si nous ne l’avons pas encore fait) que nous avons de la chance, mais que cette chance doit être défendu.

verdict

 

Cette lecture n’aura pas vraiment été agréable. Certains passages sont durs, ou même longs. Cependant, c’est presque une lecture obligatoire et je ne peux que vous la recommander !

A bientôt

Roxou

 

 

 

 

Publicités

11 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : 1984 ¤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.