¤ Chronique littéraire : Saga Les porteurs ¤

Titre :  Les porteurs Saga en trois tomes
Auteur : C.Kueva
Date de sortie : 2017-2018
Éditions Thierry Magnier
Format : Broché

Chers lecteurs,

 

Aujourd’hui, ce sera trois avis en un ! Enfin, je vais vous parler de la saga Les porteurs, qui comportent trois tomes.
J’ai eu envie de découvrir cette saga suite à une chronique élogieuse des Fantasy d’Amanda.

 

Synopsis gros

Gaëlle a choisi d’être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d’une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu’il est l’un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l’Etat les tient-ils sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d’Etat, et bien entendu d’amour.

chronique biz

Cette saga est post-apocalyptique : un accident nucléaire a profondément modifié le monde civilisé. Désormais, les humains ne peuvent plus se reproduire sans assistance et le pire : ils naissent tous non définis sexuellement. Tous les enfants possèdent des caractères sexuels homme et femme. À l’âge de 16 ans, chaque adolescent doit choisir son sexe et reçoit alors un traitement hormonal pour arriver à cet objectif.

 

La sexuation et la procréation sont donc deux « process » pris en charge par un organisme gouvernemental, qui prend de plus en plus de pouvoir. L’État n’accepte pas qu’une autre vérité que la sienne soit évoquée.

 

Chacun des trois tomes va parler de la même histoire, mais avec trois points de vue différents, donc avec des détails différents et d’autres exploitations.

 

L’histoire commence avec notre rencontre avec Matt. Ce jeune asexué va devoir choisir un sexe dans quelques semaines. Dans sa tête, il sera garçon, et sa petite amie sexuée Gaëlle (star du second tome) attend cela avec impatience.

Mais Matt apprend qu’il est Porteur d’une déficience génétique : il ne peut pas suivre le process de sexuation avant au moins quinze ans et un traitement lourd. Bloqué à 16 ans dans un corps d’ado neutre, Matt se pose des questions, s’enferme dans la solitude et rencontre alors Lou (star du troisième tome).

 

Ce dernier est un jeune Porteur, guéri par un mouvement naturaliste : groupement qui pense que l’injection d’hormones synthétiques n’est pas la seule solution et que les produits naturels peuvent aider à sexuer les jeunes.

 

Cette saga est donc une réflexion sur la place de la sexuation dans la société (en tout cas je l’ai pris comme cela). Dans ce monde où les jeunes naissent « neutres », il n’y a pas de place pour la différentiation et le sexisme présent dans notre monde. Ici, les enfants ne sont ni filles ni garçons, ils jouent donc aux mêmes jeux, ne sont pas mis dans des cases dès le début de leur vie, ne subissent pas le poids de leur genre …

Le fond de l’histoire crée par l’auteur est vraiment intéressant et fait réfléchir le lecteur. Comme beaucoup de femmes je suis féministe à mon niveau et j’ai tendance à reprendre très souvent mon entourage sur certaines réflexions qui semblent innocentes mais pas tant que cela.

 

Il y a aussi une lutte entre le tout chimique et l’alternative naturelle. Cette opposition des deux dans ces romans est intéressante, car elle s’observe aussi dans notre quotidien ou ce n’est pas toujours évident de se faire son propre avis pris entre deux visions totalement différentes.

 

Les héros de ce roman sont des jeunes autour de 16 ans qui ont toujours vécu dans un monde non sexué naturellement ainsi ils ne savent pas ce que c’est de vivre dans un monde plus « classique », de même que leurs parents car l’incident nucléaire a eu lieu voilà plusieurs décennies. Ainsi, pour eux, la normalité c’est de pouvoir choisir son sexe (ou pas selon les personnages qui refusent de devoir choisir un genre). A l’heure où j’écris cet article, j’ai lu il y a peu le Causette du mois de janvier où justement quelques pages évoquaient ce mal être du « genre » et de la « sexualité » chez de plus en plus de jeunes (je vous conseille cet article vraiment intéressant d’ailleurs). Et même si cette saga n’est qu’une fiction, je trouve qu’elle fait écho à de nombreuses réflexions dans une part de la population, réflexion qui semble un peu masquer par les médias alors qu’elle est bien présente.

 

Globalement l’intrigue est bien construite sur l’ensemble des trois tomes et à chaque tome le lecteur en apprend un peu plus sur cette lutte entre médecine hormonale classique et médecine plus naturelle. On en apprend également un peu plus sur les véritables conséquences de l’incident nucléaire, même si cet incident reste peu abordé.

Comme c’est de la littérature adolescente, il y a certaines faiblesses dans l’histoire ainsi que dans les réactions des personnages. Comme les adolescents peuvent être changeants au niveau des sentiments ! Mais bon, je crois me souvenir que vers 16 ans j’étais un peu comme cela aussi, même si ce fut une phase assez brève !

Les explications sur les conséquences de l’irradiation sont parfois un peu trop vague pour mon esprit scientifique : comment est ce que l’Homme et les plantes peuvent être touchés alors qu’il n’y a pas de conséquences sur les animaux ? Et pas de soucis génétiques non plus sur les humains ?

 

Mais sinon, le scenario tient la route et j’ai adoré me plonger dans cette saga que j’ai dévorée en un rien de temps !

 

Extrait

– Condamné à devenir une femme! Rien que ça! Juste avant la prison, quoi. Et d’abord pourquoi voulais-tu être un homme?

– Pourquoi je veux être un homme? Eh bien…

Je cherchais mes mots…

– Parce que les hommes sont pleins d’élans, ils sont persévérants et courageux, ils aiment dépasser leurs limites, ils sont protecteurs. Ils s’occupent de choses intéressantes, pas de futilités.

Lou m’écoutait attentivement, bienveillant, sans l’ombre d’un jugement.

-Bon, OK. Tu me décris comment tu vois les hommes, tu manifestes ton admiration pour ces qualités, ces comportements, reprit-il. Mais est-ce que tu te sens un homme ou est-ce que tu aimerais avoir les qualités que tu leur prêtes? Ce n’est pas la même chose, tu sais… Les femmes aussi peuvent être courageuses et persévérantes, protectrices. Est-ce que tu te sens un homme? Toi. A l’intérieur de toi…

 

verdict

Je me rends compte que j’ai écrit une longue chronique, mais les sujets abordés dans cette saga m’ont vraiment touché ! Je la conseille sans hésitation (enfin si : il faut aimer ce genre littéraire quand même!)

Merci Amanda pour ta chronique !

 

Merci de votre passage !

 

Roxou

 

 

 

 

Publicités

7 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Saga Les porteurs ¤

  1. Eh bien, c’était avec plaisir 🙂 !

    Je suis contente de voir que tu as apprécié cette lecture autant que moi. Certes, on reste en surface, mais je pense que la dynamique que cela implique permet de capter l’intérêt de plus jeunes lecteurs, ceux-ci étant d’abord intéressés par l’histoire que par le message sous-jacent.

    Mon bémol personnel, c’est le personnage de Lou qui m’a un peu déçue dans le troisième tome. Je l’imaginais avec davantage de personnalité.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.