¤ Chronique littéraire : L’espoir ne meurt jamais ¤

 

Titre : L’espoir ne meurt jamais
Auteur : Tamara McKinley
Date de sortie : 2017
Éditions Archipel
Format : Ebook

Bonjour à tous !

La saga La pension du Bord de mer promet toujours des lectures sympathiques … Je possédais le tome 3 en format numérique, j’ai donc profité de mes dernières vacances pour avancer un peu dans cette lecture, qui fait partie de mon challenge ABC 2019 !

 

challenge saga 2018

abc2019

Synopsis gros

Angleterre, juin 1940. Le père de Rita, 17 ans, est parti au front. Celle-ci peut cependant compter sur le soutien des habitants de la petite bourgade côtière de Cliffehaven. Lorsque sa maison est détruite sous un bombardement, beaucoup croyaient que Rita flancherait. Pas du tout ! Elle est au contraire déterminée à participer à l’effort de guerre. Contrainte d’abandonner son rêve d’intégrer les Forces féminines de l’aviation, elle se porte volontaire au sein d’une unité de pompiers. Rita s’est fait une promesse : ne jamais perdre foi. Avec l’espoir d’un jour retrouver ceux qu’elle aime.

chronique biz

Alors que les deux précédents tomes nous racontaient les aventures de jeunes femmes résidant à la pension du bord de mer, dans ce troisième livre nous nous en éloignant un peu plus.

En effet, Rita, 17 ans vit seule depuis que son père est parti à la guerre. Passant beaucoup de temps avec sa voisine, Louise, une Mama Italienne, elle travaille pour l’effort de guerre en ayant un espoir/rêve : s’impliquer encore plus et devenir mécanicienne pour l’armée anglaise. Mais Louise ayant décidé qu’une jeune fille doit rester à la maison, fera tout pour que Rita laisse tomber ses rêves.

 

Entre les bombes qui tombent sur l’Angleterre, la pénurie, l’effort de guerre et la gestion de l’histérique Louise, Rita se retrouve emprunté dans les soucis et a de plus en plus de mal à faire face à tout ! Heureusement que Peggy de la pension du bord de mer est là pour l’aider dès que possible !

 

Clairement, ce livre m’a moins plu que les deux précédents tomes, car nous étions assez peu à la pension du bord de mer, et surtout, Peggy bien que présente, a été longtemps absente du récit.

Même si Rita semble un personnage fort, je trouve qu’elle se laisse assez facilement dépassé par les opinions de son entourage. Elle n’est finalement pas si tenace que cela, mais comme elle n’a que 17 ans, cela peut s’expliquer par son jeune âge. Pour une fois, il n’y a pas de romance dans ce livre, ce qui m’a un peu étonné. L’auteure c’est donc focalisé sur la guerre et l’effort qu’elle demande aussi bien aux civils qu’aux militaires. J’ai trouvé cela intéressant.

 

J’ai trouvé l’histoire un peu poussive car finalement il y a pas mal de longueurs et l’héroïne a tendance à tourner un peu en rond. Maintenant que je suis en train de rédiger cette chronique, je me rends compte que finalement je n’ai pas aimé les personnages principaux : Rita ne m’a pas convaincu, car malgré ses tendances féministes elle s’impose assez peu, et j’ai détesté Louise et ce qu’elle était devenu au fil de la narration !

 

 

 

verdict

Lecture en demi-teinte pour ce troisième tome. Je ne dirai pas que ce fut une déception totale, mais je m’attendais à autre chose et je n’ai pas vraiment accroché avec le personnage de Rita …

Merci de votre passage !

Roxou

 

et le ciel sera bleu

si loin des siens

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.