¤ Chronique littéraire : Débutantes ¤

débutantes

Titre : Débutantes
Auteur : Jonah Lisa Dyer et Stephen Dyer
Date de sortie : 2018
Éditions Hugo Roman
Format : Broché

Bonjour à tous !

Au détour d’un rayonnage de la bibliothèque municipale, je suis tombée sur ce roman, et la couverture m’a tenté !

Le synopsis ayant l’air sympa, je l’ai emprunté, étant sûr de passer un bon moment !

Et là, déception totale ! Ce roman n’est qu’un plagiat non énoncé !

 

 

mars 2019

Synopsis gros

Megan est une vraie passionnée de foot, pleine d’ambition. Pas vraiment le profil de la fille » girly « . Alors, quand sa belle-mère l’inscrit en secret à la saison des Débutantes, elle se fait vite remarquer par son attitude quelque peu… décalée. Si elle ne veut pas décevoir son père, elle a un mois pour prouver qu’elle sera à la hauteur du bal de fin d’année : apprendre les pas de danse, maîtriser les bonnes manières et la révérence à la perfection. Comme toute demoiselle texane respectable. Mais les robes à froufrous et les talons sont bien loin de son combo jean-baskets habituel. Et elle va vite découvrir que son nouveau rôle de débutante rime aussi avec rivalité. Alors que Megan se rapproche de Hank Waterhouse, la petite copine de celui-ci, une belle blonde au sourire parfait, ne compte pas se faire fouler l’herbe sous l’escarpin…

 

chronique biz

Bon, le terme plagiat est peut être un peu fort, mais je l’ai ressenti ainsi durant ma lecture ! Allez, je vous en dit plus sur cette lecture et vous allez tenté de découvrir de quel roman ce livre s’inspire très fortement.

 

Megan est une jeune femme assez aisée, qui fit au Texas avec ses parents et sa jumelle Julia. Les deux femmes sont très différentes : alors que Julia est une grande romantique timide, Megan est sûre d’elle, indépendante et fait du sport de haut niveau (foot).

 

Alors ? Un doute sur la source d’inspiration ? Pas encore ? Je continue alors …

La mère de Megan et Julia les inscrive à la saison des Débutantes du Texas, saison qui se caractérise par une participation à des évènements mondains, des bals pour finir par une présentation officielle au monde ! Tout un univers un peu désuet, mais ce ce qui m’a attiré dans ce livre ! Comment Megan qui fait du foot va pouvoir s’adapter à ce monde qu’elle ne veut pas ?

Outre les deux jeunes femmes, nous allons rencontrer plusieurs personnages : Hunter, l’avocat un peu barbant, Abby la cousine innocente qui apprécie l’avocat barbant, Zach sous le charme de Julia mais qui écoute trop son meilleur ami et surtout Andrew : meilleur ami de Zach et qui dit des horreurs sur Megan au début du roman alors que celle ci est à proximité ! Ah, et n’oublions pas Hank, qui séduit Megan totalement et qui est en froid violent avec Andrew.

 

Maintenant, si vous avez lu (de très nombreuses fois) l’œuvre de base, cette description devrait vous avoir mis la puce à l’oreille !!

 

Et oui, nous sommes bien dans une écriture de Orgueil et Préjugés ! Ce roman est une pure Austennerie. A la base je n’ai pas ce genre, mais en plus, ce n’est écrit nulle part sur la couverture ou dans le livre ! A aucun moment ce roman n’est présenté comme ayant été inspiré par l’œuvre de Jane Austen ! Et d’ailleurs inspiré est faible car c’est vraiment un réécriture à l’époque moderne.

Certaines scènes sont carrément transposé à l’époque actuelle :

– Megan et une jeune fille se baignent devant Andrew qui ne veut pas les rejoindre pour mieux les « admirer » : scène totalement issue de l’œuvre de Jane Austen

– l’aveu de certains sentiments maladroits : idem

– l’influence d’Andrew sur Zach : idem

 

Franchement, c’est rare que je sois aussi cinglante avec un roman, mais là c’est trop ! J’ai faillit abandonner ma lecture à plusieurs reprises alors que j’ai adoré Megan et son caractère différent. L’univers choisi est tellement riche que les auteurs n’avaient pas besoin de plagier…

 

En plus, la transposition est à certains moments totalement ridicules ! Voir Andrew répéter des paroles de Mr Darcy est juste nul à certains moments ! Certaines réactions et discours ont totalement leur place au 18e siècle, mais pas au 21!

 

Extrait

– Ne t’inquiète pas, je serai là, avec toi, murmura Julia, comme si elle avait lu dans mes pensées.

– Je ne m’inquiète pas, rétorquai-je beaucoup trop vite pour être crédible.

– Si tu le dis, marmonna Julia.

Elle savait mieux que personne que, sous mes airs de confiance bruyante, se cachaient des abîmes d’angoisse concernant les garçons, ma vie sentimentale en général et cette fichue saison qui s’annonçait comme le test ultime de ma féminité.

Il y a quand même une forte probabilité pour que je me ramasse en beauté.

 

verdict

Bref, vous l’aurez peut-être compris, cette lecture fut une grosse déception ! Il s’adresse aux fans d’Austenneries, ce qui n’est pas mon cas. Pour ces personnes, ce livre sera sûrement une très jolie lecture, car les personnages sont attachants et j’ai aimé découvrir l’univers des Débutantes du Texas.

Mais le fait que la transposition ne marche pas vraiment, et surtout que cela ne soit pas annoncé dans le roman m’a gêné.

 

Merci de vos passages et commentaires !

A bientôt

Roxou

 

2-fleurs

 

 

Publicités

4 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Débutantes ¤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.