¤ Chronique littéraire : Aime moi je te fuis ¤

aime moi je te fuis

Titre : Aime moi je te fuis
Auteur : Morgane Moncomble
Date de sortie : 2018
Éditions Hugo Roman
Format : Broché

Bonjour à tous !

La semaine dernière, je me suis aperçu que je n’avais toujours pas lu ma lecture pour le Challenge Mystère du mois d’avril. J’ai donc profité de ma visite hebdomadaire à la bibliothèque municipale pour chercher un Hugo Roman et c’est sur ce roman que je suis tombée.

A noter que c’est le tome 2 d’une saga (ce que je ne savais pas), mais ce sont des tomes « frères » : c’est à dire qu’ils racontent chacun l’histoire d’un couple et les histoires sont donc simultanées.

avril 2019

Synopsis gros

Tout le monde sait que la meilleure façon d’oublier son ex est de s’envoyer en l’air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l’homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l’aurait même rappelé… s’il n’avait pas été le pire coup de sa vie. C’est décidé, Jason arrête les plans d’un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l’inconnue aux cheveux roses l’a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu’à ce que l’inconnue en question s’avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan. Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l’aide, Jason lui propose un deal qu’elle ne pourra pas refuser.

 

chronique biz

Cette autrice, totalement inconnue pour moi fut une très jolie découverte, car j’ai vraiment adoré ce roman ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai vraiment accroché avec les personnages principaux, surtout avec Jason.

 

Zoé et Jason se rencontrent dans un bar, avec un accord : ce n’est qu’un coup d’un soir… le pire de leur vie ! La description de ce moment est assez comique d’ailleurs ! Ils espèrent ne plus jamais se croiser, alors quand ils se rendent compte que Zoé est la colocataire du meilleur ami de Jason, c’est le drame.

 

Mais finalement, une belle complicité s’installe entre eux, jusqu’à devenir des sexfriends. J’ai beaucoup aimé la relation qui se noue doucement entre les deux personnages. Il faut avouer que Jason est presque le garçon parfait. Et ici, je ne parle pas de son physique : attentionné, à l’écoute des autres, gentils, toujours de bonne humeur… c’est une belle personne, le genre que nous aimerions tous avoir dans notre entourage. Les lectrices pourraient presque tomber amoureuses de lui à travers ce roman.

Zoé est aussi un personnage sympathique, et on apprend à la connaitre au fil des pages, car alors que Jason a eu une vie agréable, celle de Zoé est beaucoup plus compliqué avec de larges zones d’ombres. A travers ce personnage, l’autrice aborde des sujets difficiles : la violence, la sexualité, l’homophobie, la bisexualité…. et je trouve qu’elle a réussit à en parler avec naturel et j’ai trouvé cela vraiment positif.

Ce roman est bourrait d’anecdotes et de clin d’œil à la pop culture : Jason a trois chats avec des noms de personnages de Star Wars (il y a d’ailleurs beaucoup d’évocation au film dans le livre), mais Zoé fait aussi des remarques sur es émissions actuelles, des films…. j’ai trouvé cela sympa cet ancrage dans notre réalité.

Au fil de ma lecture j’ai compris que c’était le second tome et que le premier aller parler de Loan et Violette, et j’ai désormais hâte de les découvrir dans le tome qui leur est consacré.

 

J’ai été surprise d’apprécier autant cette lecture, je regrette seulement quelques moments qui auraient pu nous être éviter. Jason aborde ses sœurs en discussions et nous les croisons, ainsi que ses parents, mais j’aurai aimer que nous en apprenions un peu plus sur sa famille. Finalement c’est plus Zoé qui est approfondi, même si il y a une double narration. J’ai aussi trouvé que l’autrice faisait une accumulation de pathos dans le dernier quart de son roman et cela aurait pu être éviter.

 

Extrait

– Tu t’es fait un tatouage ? s’écrit Julie, les yeux grands comme des soucoupes. Mais tu as peur des aiguilles ! Quand tu étais petit, chaque fois qu tu avais un vaccin à faire, on devait te jeter dans la voiture en te faisant croire qu’on allait à Disneyland.

Nous longeons la rue de la Sorbonne, côte à côte.Des gars que je connais s’arrêtent pour me saluer. Une fois par mois, Julie insiste pour partager l’une de mes pauses déjeuner. Parce que je suis un petit frère exemplaire et aimant, je dis oui.

– Je sais, j’étais là, bougonné-je. C’est un épisode très traumatique de ma vie. Je ne pourrais plus jamais aller à Disneyland à cause de vous.

 

verdict

Une lecture vraiment sympa que je recommande ! Je vais maintenant me mettre en quête du précédent tome ! Même si j’ai apprécié Zoé, petit coup de cœur pour Jason !

 

Merci de vos passages et commentaires !

A bientôt

Roxou

 

4-fleurs

 

 

Publicités

8 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Aime moi je te fuis ¤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.