Evasion littéraire, Policier

¤ Chronique littéraire : Stéphanie Plum t8 : Le grand huit ¤

le grand huit

Titre : Stéphanie Plum T8 : Le grand huit
Auteur : Janet Evanovich
Date de sortie : 2014
Éditions Pocket
Format : Poche

Hello,

La saga Stéphanie Plum me plait toujours autant avec les années, mais je ne lis souvent pas plus d’un tome par an car c’est assez répétitif comme histoire donc compliqué à enchainer je trouve. Ce tome 8 fait partie de mon challenge ABC 2019.

challenge saga 2018

abc2019

Synopsis gros

Une nouvelle mission pour la chasseuse de primes Stéphanie Plum : cette fois-ci, elle est censée retrouver la trace d’une jeune maman soupçonnée d’avoir kidnappé son propre enfant.
Une traque d’autant plus délicate et complexe que l’irrésistible Stéphanie doit, en parallèle, faire face à une authentique  » dream-team  » de fous à lier. Incursions psychotiques d’Eddie Abruzzi – simili-mafieux adepte des jeux de guerre et de la violence -, livraisons anonymes de serpents à domicile, arrivée inattendue d’Albert Khloune – petit avocat pot de colle – et assauts meurtriers d’un mystérieux homme de main déguisé en lapin: le train de vie de l’exquise prédatrice vire ostensiblement au grand n’importe quoi.
Mais les loopings, Stéphanie, elle connaît…

chronique biz

A la fin du septième tome, nous avions quitté notre héroïne favorite, Stéphanie Plum, alors qu’elle se séparait de Joe Morelli, son homme parfait, pour incompatibilité de vision à long terme.

 

Stéphanie continue son métier de « chasseuse de prime », même si elle est toujours peu efficace et compte souvent sur l’aide de Ranger (qui la fait vibrer) et de Joe. Cette fois, outre ses recherches habituels, elle tente de retrouver une mère de famille qui a disparut avec sa fille. Elle présent que cette fuite cache quelque chose de plus grave et se lance à leur poursuite, même si ce n’est pas une de ses missions officielles. Et encore une fois, elle se retrouve confronter à un gros méchant, qui lui mène la vie dur. Mais Ranger et Joe sont toujours à proximité pour la sauver d’elle même.

 

Notre Stéphanie est toujours aussi gaffeuse et c’est comme si elle prenait toujours les mauvaises décisions. Certaines fois j’ai levé les yeux aux ciels tellement ces décisions me paraissent loufoques et peu réfléchis. Souvent accompagné de Luna (une ancienne prostituée dégantée) elle se met dans des situations dangereuses, à croire qu’elle le fait exprès !

 

Ce tome change un peu des précèdents même si certains schémas se reproduisent : par exemple, Stéphanie trouve toujours une personne gentille et un peu naïve à aider, et ici, c’est l’avocat de la mère de famille Albert Kloune. Ce personnage a un rôle comique certain dans cette histoire.

 

Le scenario change un peu dans le sens où ce n’est pas vraiment son travail, mais il y a quand même des similitudes de narration entre les tomes (mais après tout, comme cela fonctionne).

 

L’humour est toujours présent avec toutes les mésaventures qui arrivent à Stéphanie, mais surtout avec les personnages secondaires. Nous voyons assez peu Mamie Mazur, mais elle m’aura quand même fait rire. J’adore aussi quand la police de Trenton arrive car les policiers tirent au sort quand les appels concernent Stéphanie tellement c’est fou ce qui lui arrive (serpents, mygales, deux voitures brûlés….).

 

Ce tome est, à mon sens, un tome pivot au niveau de l’intrigue sentimental. Stéphanie se retrouve célibataire, mais Joe est toujours présent pour l’aider et la soutenir, et le lecteur sent que les sentiments restent présents et puissants. A voir ce qu’il va se passer dans les prochains romans ….

 

 

Extrait

-Tu passes encore la nuit ici ?

-Oui. Il y a toujours les scellés sur mon appart. Je suppose que je le récupérerait demain.

« Et ensuite ? « 

Un frisson ma parcourut le creux des reins. Mon canapé et ses microbes de mort !

-Tu ne semble pas très pressée d’y retourner, dit Ranger

-J’aviserai. Merci pour ton aide aujourd’hui.

-Je suis frustré. D’habitude, avec toi, une voiture explose ou un immeuble prend feu.

-Navrée de te décevoir.

-Chienne de vie.

 

 

verdict

Un huitième tome à la hauteur de cette saga et qui fut une lecture sympathique. La fin me donne envie de lire le neuf dans la foulée, mais je sais parfaitement que je vais attendre des mois avant de le sortir !

 

Merci de vos passages et commentaires,

 

Roxou

4-fleurs

à la une à la deux à la mort

4 ou double

cinq à sexe

six appeal

septoème ciel

2 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Stéphanie Plum t8 : Le grand huit ¤”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.