¤ Chronique littéraire : Tango Endiablé ¤

tango endiablé

Titre :Incryptid T1 : Tango Endiablé
Auteur : Seanan MCGUIRE
Date de sortie : 2019 (2012 en anglais)
Éditions Alter Real
Format : Ebook

Bonjour à tous,

J’ai découvert ce roman grâce au Blog Tour organisé par Melliane. Comme j’aime beaucoup la littérature Fantasy/Bit-lit, ce fut une découverte très sympathique.

 Synopsis gros

Cryptide : Toute créature dont l’existence n’a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à « Monstre » Cryptozoologue : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à « Idiot » Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit…. Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger. Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que… Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent. Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d’étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu’un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville…. Une vie simple ? Pas si sûr !

chronique biz

La plupart des romans de ce genre ne se consacre qu’à une seule espèce de créatures « surnaturelles ». Dans ce roman, toutes les créatures possibles et imaginables sont présentes en même temps : elles sont soit dangereuses pour l’Homme, soit inoffensives. Mais un groupe d’humains a décidé que ces créatures n’avaient aucun droit d’être sur Terre : le Covenant. La famille Price, donc est issue notre héroïne Vérity, pense le contraire est en cessation avec ce groupe. Son objectif : protéger les Cryptydes (créatures) mais également les humains contre les Cryptydes dangereux. Et pour cela, rien de mieux que la connaissance et la préparation physique.

 

Verity adorant la danse, elle vit désormais à New York où elle partage son temps entre sa passion et les patrouilles de surveillance des Cryptydes. Sa vie, bien que fatigante, se déroule bien jusqu’à ce que des évènements étranges commencent dans la ville et qu’elle tombe sur Dominic, membre du Covenant. Entre ces deux là qui ont une vision différente de la vie et des Cryptydes, va débuter une étrange collaboration.

 

J’ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome et j’espère que la série va continuer à être traduite. Le potentiel est énorme, avec de très nombreuses créatures surnaturelles, et j’ai adoré en rencontrer certaines, apprendre de leurs caractéristiques. Même si ce n’est pas le but premier du roman, je trouve qu’avec les discours de Verity sur les Crytydes, c’est un message de tolérance qui est porté.

 

L’intrigue est bien ficelée et j’ai apprécie de suivre Verity et Dominic enquêter ensemble que ce qu’il se passe en ville. L’intrigue n’avance pas trop vite, donc le lecteur a le temps de savourer l’histoire et de s’attacher aux personnages. Mon seul petit regret est que je trouve la fin un peu abrupte, donc je croise les doigts pour qu’il y est une suite.

 

Au niveau des personnages secondaires, il y a quelques Cryptydes, mais surtout la famille de Verity. Ils ne sont présents que par téléphone, mais ils ont l’air tous excellents ! J’ai vu que certains tomes de la saga vont nous permettre de suivre son grand frère ou sa petite sœur, cela va me plaire !

 

Extrait

Seize ans auparavant, Oregon, dans un bunker à environ une heure de l’Est de Portland

Verity dansait en virevoltant autour du salon. À chaque fois qu’elle tentait une pirouette ou un saut maladroit, la horde de souris Aeslins perchées sur le dos du canapé l’acclamait en exultant de joie. Leurs applaudissements atteignaient des sommets les rares fois où elle parvenait à sauter et à retomber sur ses pieds sans accroc. Son frère leva les yeux de son livre et renifla avec mépris, avant de retourner à ses études. À neuf ans, Alexander se considérait au-dessus de ses jeunes sœurs qui avaient tendance à se comporter comme de parfaites idiotes à la moindre occasion. Evelyn Price, leur mère, observait le spectacle. Elle était appuyée contre l’arche, qui séparait le salon du couloir, et tenait sa petite dernière en équilibre contre sa hanche. Une main se posa sur son épaule. Elle soupira sans se retourner.

— Kevin, je ne sais pas comment on va faire pour qu’elle prenne ses études plus au sérieux.

— Elle a six ans. Je n’étais pas non plus très sérieux à son âge.

Evelyn se mit à rire.

— Je demande aux souris de confirmer ce que tu viens de dire, ou tu avoues tout de suite que tu mens ? Ça m’éviterait de te faire un sermon.

— Tout ce que je dis, c’est qu’elle s’y mettra si on lui laisse un peu de temps. Je te le promets, Evie. Elle changera d’avis.

Kevin Price se plaça à côté de sa femme. Antimony, du haut de ses trois ans, leva les bras vers lui. Il la prit et la cala contre son épaule. Elle gloussa.

— Qu’est-ce que Verity a décidé de ne pas faire aujourd’hui ?

— Le cache-cache, dit Evelyn.

La plupart des enfants considéraient le cache-cache comme un jeu. Lorsque les enfants Price entraient à l’école primaire, ils étaient choqués et scandalisés par ce comportement étrange. Pour eux, ce jeu était une affaire sérieuse, centré sur la recherche d’embuscades probables, d’évasion et sur les stratégies à mettre en œuvre pour retrouver quelqu’un. Alex avait eu sa première commotion cérébrale lors d’une partie de cache-cache. Il avait cinq ans à l’époque. Kevin n’avait jamais vu son fils être aussi fier de lui que ce jour-là. Mais c’était vrai qu’après tout, les enfants Price n’allaient à l’école que pour être sociabilisés.

Le fait que Verity refuse ces sessions était inquiétant, surtout qu’elle avait toujours été meilleure que son frère, et que ça lui donnait en général une motivation supplémentaire pour « jouer » aussi souvent que possible.

— Que voulait-elle faire à la place ?

— Elle dit qu’elle veut danser, dit Evelyn, en regardant Verity tourbillonner dans la pièce comme un petit derviche tourneur blond. C’est tout. Juste danser.

 

verdict

Une saga sur les créatures surnaturelles qui change un peu de ce que j’ai l’habitude de lire, et je recommande vraiment si vous aimez ce genre littéraire ! Verity et toute sa famille sont vraiment très attachants et j’ai adoré la suivre dans ses aventures !

 

Merci de votre passage et commentaires 🙂

 

Roxou

5-fleurs

4 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Tango Endiablé ¤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.