Evasion littéraire, Policier, Romance

¤ Chronique littéraire : Comme une ombre ¤

 

comme une ombre

Titre : Comme une ombre
Auteur : Pascale et Gilles Legardinier
Date de sortie : 2018
Éditions J’ai lu
Format : Broché

Bonjour à tous,

Voici un livre que j’ai emprunté à la bibliothèque et que j’ai lu durant mes dernières vacances. Et j’en sors assez mitigée.

 

Synopsis gros

Alexandra, archéologue, est la fille d’un milliardaire qui, précautionneux, veille à ce que sa fille soit toujours flanquée d’un garde du corps. Mais la belle impétueuse déteste cette emprise. Elle aspire à la liberté, à une vie normale, aussi parvient-elle toujours à évincer ses protecteurs en leur jouant des tours. Pourtant, le nouveau, Tom Drake, ne l’entend pas de cette oreille.

chronique biz

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de romans de Gilles Legardinier, donc quand la bibliothécaire m’a proposé celui ci, je me suis dit pourquoi pas ! Je me souvenais avoir beaucoup rit à chaque de mes lectures.

 

Ce roman est vraiment différent de ces autres œuvres, et je n’ai pas accroché. Peut être est ce le fait qu’il ne soit pas sur le même registre que d’habitude, ou parce que c’est un roman à quatre mains ? mystère…

 

Ici, nous sommes dans un roman style thriller, mais thriller simple, avec des personnages que j’ai trouvé trop cliché.

D’un côté nous avons Alexandra, jeune femme insupportable qui fait tout ce qu’elle peut pour perdre son garde du corps. De l’autre nous avons Tom, le nouveau garde du corps, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

 

Ils ne se supportent pas, jusqu’à ce que l’enlèvement de la jeune femme les rapproche.

 

Globalement l’intrigue se tient bien, mais le roman est vraiment très court, et donc le lecteur n’a pas le temps de s’attacher aux personnages, ni même d’apprendre à les connaitre. On ne connait presque rien de la vie de Tom (d’ailleurs je crois que finalement nous ne savons rien) et très peu de celle d’Alexandra.

La résolution de l’enlèvement m’a semblé très rapide, et la révélation de leurs sentiments aussi, alors que finalement ils ne se parlent pas beaucoup dans le roman.

 

Et enfin, dernier point négatif, je n’ai pas rit dans ce roman (mais ce n’est pas un roman drôle)….

 

Extrait

Son prédécesseur l’avait prévenu, Alexandre Dickinson était une dure à cuire. Et le père avait été très clair : s’il échouait, si quoi que ce soit de fâcheux arrivait à sa fille, il n’aurait pas assez d’une vie pour le payer.

 

 

verdict

Une petite déception pour ce roman, que je ne recommanderais pas, sauf si vous aimez les thrillers gentils.

 

Roxou

3-fleurs

4 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Comme une ombre ¤”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.