Contemporain, Evasion littéraire

¤ Chronique littéraire : Une vie entre les pages ¤

une vie entre les pages

Titre : Une vie entre les pages
Auteur : Cristina Caboni
Date de sortie : 2020
Éditions Presses de la Cité
Format : Epub

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, nous allons parler d’une enquête historique/contemporaine, lu grâce aux Editions Presses de la Cité et Netgalley que je remercie pour la découverte.

 

net galley

Synopsis gros

Une ode au pouvoir des livres, mais aussi au courage et à la force des femmes…

Sofia Bauer, ancienne bibliothécaire et relieuse à ses heures perdues, vit à Rome. Son couple bat de l’aile et la jeune femme sent peu à peu sa vie glisser entre ses doigts. Passionnée de livres anciens, elle rentre un jour dans une librairie et s’y voit offrir un vieil ouvrage contre la promesse de le remettre en état. Elle ignore alors qu’elle est à l’aube d’une aventure rocambolesque, qui va lui ouvrir les portes du passé et la réconcilier avec le présent.

Tandis qu’elle s’attelle à la restauration de l’ouvrage, Sofia tombe en effet sur une lettre manuscrite, dissimulée entre les pages. Celle-ci est signée de la main de la relieuse originale du livre, une certaine Clarice von Harmel, ayant vécu à Vienne au début du XIXe siècle, à une époque où cette profession était encore réservée aux hommes. Une femme qui semble s’être battue pour son indépendance et sa liberté, la payant au prix fort, et a dissimulé son message telle une bouteille à la mer dans l’océan du temps. Elle y évoque un fascinant secret que Sofia n’aura alors de cesse que de mettre au jour, aidée en cela par Tomaso Leoni, fameux chasseur de livres rares et expert en graphologie… Page après page, indice après indice, le couple mène l’enquête à travers l’Europe et redonne une voix à Clarice, dont le courage et la détermination serviront de guides à Sofia pour reprendre sa vie en main…

chronique biz

J’apprécie beaucoup les romans mêlant passé et présent, avec toute cette recherche du secret enfoui par les héros du présent. Et j’en lis assez régulièrement, donc je sais maintenant ce que je recherche dans ce genre de roman.
Dans « Une vie entre les pages », j’ai été assez surprise du lien passé/présent car il n’y a aucun lien familiale entre Sofia (présent) et Clarice (passé).

 

Sofia vit à Rome avec son époux, et dès le début du roman, on comprend qu’elle n’est plus heureuse avec lui. Elle décide de le quitter et part juste avec sa valise s’installer chez ses grands parents, et reprend sa passion pour la reliure de vieux romans. Elle découvre alors dans la couverture d’un livre, l’histoire de Clarisse que cette dernière a caché dans trois livres d’une même collection. Elle demande alors à Tomaso de l’aider à réunir les trois romans….

 

Nous suivons donc Sofia et Tomaso d’un côté, et Clarisse de l’autre, en alternance. J’ai trouvé la partie sur Clarisse très intéressante, car c’est une jeune femme qui rêve d’émancipation à une époque où la femme n’avait presque aucun droit et devait faire ce que son époux souhaitait. Elle m’a beaucoup touché dans son désir de liberté et d’amour.

 

Pour Sofia et Tomaso je suis un peu plus mitigé. C’est une relation de travail qui va évolué doucement mais j’ai trouvé cela rapide quand même.

En effet, Sofia décide de quitter son époux en début de roman et abandonne tout ces biens. La séparation se passe hyper rapidement et même en étant peu matérialiste, j’ai trouvé cela rapide et presque trop facile comme séparation. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais même en souhaitant une séparation, tirer un trait sur des années de couple/d’amour ne se fait pas en quelques secondes.

 

Le fait que Sofia n’est aucun lien avec Clarisse, seulement la coïncidence de trouver son récit ne m’a pas plus gêné que cela, mais cela enlevè un peu de légitimité à la jeune femme pour ses recherches.

 

Les deux histoires d’amour sont bien menés, et j’ai apprécié suivre les aventures de tous ces personnages. Le côté recherche de livres perdus m’a beaucoup plu, c’est comme se plonger dans l’univers littéraire un peu inconnu !

 

 

Extrait

 » Maxim lui avait transmis son amour pour ces plantes exotiques comme il lui avait fait apprécier les livres et la lecture. « Rien ne peut te rendre plus libre qu’un livre. Entre ses pages, il y aura toujours une place pour toi. Et c’est toi ensuite qui décideras quoi en faire »

 

verdict

Un roman qui alterne passé et présent que j’ai apprécié. Cependant, lisant souvent ce genre de roman à deux narrations/périodes, je le trouve un peu en dessous de ce que je lis habituellement.

Roxou

 

4-fleurs

 

8 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Une vie entre les pages ¤”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.