Evasion littéraire, Historique

¤ Chronique littéraire : Hôtel Castellana ¤

Titre : Hôtel Castellana
Auteur : Ruta Sepetys
Date de sortie : 2020
Éditions Gallimard
Format : Broché

Bonjour à tous,

Ce livre est encore une découverte de la bibliothèque municipale ! Et ce fut vraiment une découverte surprenante !

Synopsis gros

Daniel Matheson passe l’été à Madrid avec ses parents. Passionné de photographie, il espère découvrir le pays de naissance de sa mère par le viseur de son appareil. Dans l’hôtel Castellana où s’installe la famille Matheson travaille la belle et mystérieuse Ana. Daniel découvre peu à peu son histoire, lourde de secrets, et à travers elle le poids de la dictature espagnole. Mais leur amour est-il possible dans un pays dominé par la peur et le mensonge ?

chronique biz

Je connais très mal l’Histoire de l’Espagne, et encore moins la période de Franco.

Ruta Sepetys nous entraîne en Espagne en 1957. Franco est toujours au pouvoirs en Espagne et il mène une politique de répression. Pour le reste du monde, ce qui se passe dans ce pays est un peu opaque.

Quand le jeune Daniel vient passer quelques mois à Madrid avec ses parents, il a du mal à appréhender les différences entre sa vie dans le Texas et la vie des jeunes en Espagne.

Avec l’aide d’Ana qui travaille dans l’hôtel où il loge, il tente de comprendre le pays et les conséquences pour le peuple de la politique franquiste.

Comme je le disais un peu plus haut, cette lecture fut une découverte totale pour moi de ce qu’il se passait en Espagne dans les années 1950-1960 et j’ai été vraiment très surprise ! Mais aussi un peu honteuse de ne jamais avoir creusé le sujet … Cela reste un livre grand public donc je pense qu’il y a des choses qui ne sont pas dites pour ne pas trop choquer, mais le peu qui est exploré est déjà très fort et dur émotionnellement.

J’ai découvert la pauvreté extrême d’une partie de la population, la répression des familles républicaines, la pression religieuse mais surtout, le scandale des enfants disparus/volés. Cela fait froid dans le dos.

J’ai vraiment apprécié suivre les différents personnages : Daniel qui découvre l’Espagne, Ana qui tente de survivre, mais également la famille d’Ana qui travaille dur tout en étant très prudent car issus d’une famille républicaine donc surveillée.

Les secrets du livre ne sont vraiment révélé qu’à la toute fin et j’ai vraiment aimé suivre cette immersion complète. Le choc des cultures Texas/Madrid en 1960 est presque violent !

Extrait

Bon nombre d’entre eux n’ont aucune idée de ce qui s’est passé en Espagne deux décennies plus tôt. Ils sirotent de la “cava” et fantasment sur Hemingway et le flamenco.

En de rares occasions, quelqu’un interroge Ana sur la guerre civile. Elle change alors poliment de sujet. Non seulement c’est la règle, à l’hôtel, mais elle l’a promis à sa sœur.

Elle regarde vers l’avenir. Le passé doit être oublié. 

verdict

Une lecture non prévue et totalement hasardeuse ! Je recommande à 100 % car j’ai appris beaucoup de chose !

Avec beaucoup de pudeur et de délicatesse, l’auteure nous entraîne dans l’Espagne de Franco et cela secoue ! A lire de toute urgence !

Roxou

 

8 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Hôtel Castellana ¤”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.