Evasion littéraire, Fantastique, Fantasy

¤ Chronique littéraire : Guerres et sortilèges : Tome 1 et Tome 2 ¤

Saga : Guerres et sortilèges
Auteur : Jeffe Kennedy
Date de sortie : 2020
Éditions Alter Real
Format : Ebook

Bonjour à tous,

Je remercie les Editions Alter Real pour ce nouveau partenariat, qui m’a permit de découvrir la saga Guerres et sortilèges via les deux premiers tomes (les seuls sortis en France pour l’instant).

Et comme j’ai enchainé la lecture des deux tomes, je vous propose une chronique commune (je vais quand même la séparer en deux pour éviter les spoils ).

chronique biz

Isolée dans sa tour, la princesse Oria passe son temps plongée dans les livres à étudier les ennemis de son peuple, les Destrye, des barbares sanguinaires, et elle néglige ses exercices de méditation. Tant qu’elle ne contrôlera pas sa magie et n’atteindra pas la sérénité, elle ne pourra se mêler sans danger à son peuple. Ainsi en marge, elle sera incapable d’accomplir le destin propre à sa lignée. Mais l’esprit d’Oria est agité, les émotions la submergent trop facilement. Comment se concentrer avec la guerre qui fait rage aux portes de la Cité ? Oria a perdu tout espoir d’être ce qu’on attend d’elle. Cependant, elle n’a plus le choix, elle doit réussir : les Destrye arrivent et l’avenir de son peuple dépend d’elle.
Lonen, prince héritier des Destrye, se jette corps et âme dans la bataille, il ne pense pas en réchapper. Quand sonne l’heure des négociations, il est chargé de parlementer avec ce peuple qu’il considère comme sournois et manipulateur. Comment former une alliance lorsqu’on ne fait pas confiance à l’autre partie ? Lonen se retrouve face à Oria : ils doivent trouver un terrain d’entente. Mais qui est cette princesse dont les yeux sont remplis de promesses ? Peut-il croire ses paroles ?
Le temps joue contre eux, peuvent-ils se faire confiance ? Auront-ils le choix ?
Oria et Lonen auront un dernier sacrifice à faire pour sauver leur peuple avant qu’une menace encore plus grande ne les consume tous.

J’adore ce genre littéraire : le genre où dès les premières pages l’auteur nous immerge dans son univers totalement nouveau et nous laisse nous dépatouiller pendant plusieurs chapitres avant de commencer à lever le voile sur l’univers !

Et franchement, l’univers répond à ses promesses : dès les premières pages nous rencontrons deux personnes, issus de deux peuples qui sont en pleine guerre : Lonen, en pleine bataille et Oria, coincée dans sa tour à cause d’une grande sensibilité aux émotions de son entourage. Alors que le peuple de Lonen est un peuple sans pouvoirs, le peuple d’Oria est composé de mages qui vont par deux (magie masculine et magie féminine). Tout oppose ses deux personnages mais une chose va les unir : tenter de faire une trêve dans cette guerre et de trouver un consensus pour arrêter le massacre.

Et j’ai adoré cet univers : il est riche et complexe, bien construit… nous avons ici un monde différent de ce que nous rencontrons, sans technologies (au sens où l’homme moderne l’entend) mais avec des endroits qui disposent de magie (et donc des mages). Le peuple d’Oria est donc beaucoup plus « encadré » par tout un tas de règles et un temple, alors que celui de Lonen fonctionne de façon plus libre.

Pour mettre un terme au règne de terreur de son frère, la princesse Oria n’a pas le choix, il faut qu’elle prenne le pouvoir et devienne reine. Mais il y a un prix à payer, un sacrifice ultime à faire : elle doit s’oublier et se marier. Si elle veut sauver son royaume et préserver la paix, elle doit épouser Lonen, le roi barbare qui vient de vaincre son peuple. Elle le sait, jamais ils ne pourront partager un « mariage d’esprits » comme le veut la tradition, il ne pourra même pas la toucher, car ses pouvoirs l’empêchent de supporter le moindre contact physique … Mais Oria est attirée par ce guerrier, irrémédiablement. Pourra-t-elle concilier ses devoirs de souveraine, la maîtrise de son pouvoir grandissant et ses désirs de femme ?
Gouverner, c’est souffrir, mais Lonen n’aurait jamais imaginé que son alliance avec l’ensorcelante princesse Oria deviendrait un tel supplice. Il la désire, mais ne peut la toucher. Et le danger rôde autour d’eux. Mais Lonen est un homme plein de ressources. Il joue un double jeu : devant la cour d’Oria, il se comporte en conquérant brutal et sans scrupule, mais, une fois seul avec elle, il redevient lui-même. Seront-ils capables de dépasser leur méfiance et de se faire confiance, pour le bien de leur peuple, et pour leur propre salut ?
Un jeu de dupes subtil et dangereux se met en place pour la conquête du pouvoir. Lonen et Oria parviendront-ils à s’emparer du trône ? L’échec signifie la mort. Mais s’ils réussissent, leur alliance pourrait tout changer.

Ce second tome commence exactement là où nous avions laissé nos personnages. Oria et Lonen ont donc décidé de se marier pour stabiliser la paix entre les deux peuples. Mais tout les oppose : pas la même culture, pas le même pays et surtout, le plus important, Oria ne supporte toujours pas le contact physique.

Mais ils vont tenter de passer outre ses difficultés pour sauver sur le long terme leurs deux peuples et contrer le frère d’Oria.

Ce tome est moins dans l’action et plus dans la romance… Alors que dans le premier tome il y a beaucoup d’actions et de mouvements, ce tome est plus dans la discussion et dans la politique. Nous en apprenons plus sur la magie d’Oria et globalement sur le fonctionnement de son pays, mais ce tome est quand même un peu lent et j’aurai aimé un peu plus d’actions. Par exemple, certaines discussions entre les personnages sont vraiment longues et j’ai eu l’impression de les voir tourner en rond (je pense notamment à une discussion dans les bains qui m’a semblé interminable et dont il n’est rien sorti).

Je pense donc que ce tome est plus un tome de transition, car vu ce que j’ai vu sur les sites anglophones, la suite a l’air explosive avec pleins d’actions !

Au niveau romance, là où il s’agissait d’un mariage politique, j’ai apprécie voir Lonen tenté de séduire Oria, et Oria tenter de s’ouvrir au niveau de ses sentiments et des secrets de son peuple. Même si il n’est pas question d’amour pour l’instant, ce couple a vraiment un gros potentiel pour devenir un couple chouchou tellement ils sont mignons !

verdict

Ces deux premiers tomes m’ont beaucoup plus, et vu la fin du second, j’ai hâte de lire la suite (au printemps je l’espère)… J’aime beaucoup ce genre littéraire, et j’ai été ravie de découvrir tout l’univers crée par l’auteure ! Je recommande !

Roxou

 

8 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Guerres et sortilèges : Tome 1 et Tome 2 ¤”

    1. si tu aimes le genre, je te conseille cette saga 🙂 le premier tome m’a totalement emballé, le second un peu moins mais je pense qu’il fait la jonction avec la suite, que j’ai hâte de lire !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.