¤ Chronique littéraire : Is Tarlah ¤

Titre : Is Tarlah
Auteur : Gaya Tameron
Date de sortie : 2020
Éditions Alter Real
Format : Ebook

Bonjour à tous,

Je remercie Alter Real pour cette découverte. Malheureusement, je n’ai pas du tout aimé et je vais devoir faire une chronique négative alors que je déteste cela 😦

Synopsis gros

Rien ne va plus dans la vie de Benjamin. Après avoir rencontré Cathy, une femme exceptionnelle, pendant ses vacances à Lacanau, il est obligé de la quitter pour retrouver une vie qu’il déteste, dans la grisaille de Paris. Cathy a dû renoncer à Benjamin. Leurs univers semblent incompatibles. Et pour cause, il vit sur la terre et elle vit sous l’eau. Mais quand une marée noire déferle sur les côtes de l’Atlantique, Cathy n’a pas le choix : pour sauver son peuple, les Sirénéens, elle a besoin d’une aide extérieure. Et elle se tourne vers Benjamin. Ensemble, ils vont unir la terre et la mer pour mener le plus dur des combats : celui de la survie de leurs espèces et de l’amour. Et si la solution n’était pas là où on l’attendait ? Une histoire haletante entre survie de l’espèce, amour, magie et suspense.

chronique biz

Il faut avouer que le synopsis est plus que tentant : nous parlons d’un amour impossible entre un humain et une sirène ! Donc j’ai eu très envie de le découvrir quand Alter Real me l’a proposé !

Et ce fut la plus grosse déception de 2021 (en même temps nous ne sommes qu’en janvier !). La plupart du temps, quand je n’aime pas un roman, je n’en parle tout simplement pas. Mais comme c’est un partenariat, pas le choix (mais je m’en veux de faire cela).

Cathy est une sirène, dont la mère était humaine : elle est donc autant à l’aise sur la terre que dans l’eau. Quand elle croise Benjamin, venu passer une semaine de surf, c’est le coup de foudre entre eux ! Mais justement, cela va beaucoup trop vite : ils se rencontrent, ils s’aiment et Benjamin visite même le monde de sa belle.

Mais un drame écologique arrive (marée noire) et menace le monde sous marin. Les deux amoureux vont donc tout faire pour protéger les deux mondes de cette terrible pollution.

Ce roman se veut un mélange de romance, fantasy et fable écologique. Mais justement, je trouve que cela fait de trop : donc la romance va trop vite, l’univers fantasy n’est pas assez expliqué et je n’ai pas accroché au côté écologique.

Je suis engagée tant au niveau professionnel qu’associatif dans la protection de l’environnement. Et le message porté dans ce livre est moralisateur et pas du tout pédagogique. C’est comme si l’auteur énonçait des vérités mais elles sont parfois déconnecté de l’histoire et loin de la « vraie vie ». Cela m’a vraiment agacé.

J’ai vraiment peiné à terminer ce roman, et j’en suis moi même déçue.

verdict

Une déception que je ne peux recommander …

Roxou

 

6 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Is Tarlah ¤

  1. Tu n’as pas à t’en vouloir de faire une chronique négative, ce n’est pas un mal en soi d’autant qu’on ne peut pas tout aimer…
    Dommage pour le côté moralisateur parce que je trouve toujours très intéressant quand un(e) auteur(e) fait passer un message sous couvert de fiction. Mais faut-il encore que ce soit fait avec subtilité…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.