¤ Cinéma : Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu ? ¤

Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?

que'e bon dieuSynopsis


Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt vieille France. Mais se sont sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit… les pilules furent cependant bien difficile à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

Une famille… diversifiée


La famille Verneuil, bourgeoise et pratiquante catholique, a 4 filles : elles sont toutes jolies, intelligentes et très ouvertes culturement.

Quand la première de leur fille épousa un musulman, « l’épreuve » ne fut pas facile à passer. Quand la seconde de leur fille épousa un juif, cela ne fut pas facile à avaler non plus ! Mais quand la troisième épousa un chinois, ce fut un peu le pompon ! Le couple Verneuil crut ne pas s’en remettre ! Et bien sur, tous leurs espoirs d’un mariage traditionnel allèrent sur les épaules de leur dernière fille.

Pendant environ la moitié du film, nous assistons d’abord aux trois premiers mariages, puis aux réunions familiales assez mouvementés ! Cette partie est plein de clichés sur les juifs, les musulmans et les chinois, mais les spectateurs rigolent de bon cœur ! En effet, l’utilisation de ces clichés n’est pas du tout « raciste », mais sont plutôt là pour montrer les barrières qu’il peut exister entre différentes personnes de cultures différentes !
Les filles Verneuil sont donc très ouvertes culturellement, mais ce n’est pas le cas des parents ! Même si ils vont bonne mine pour le bonheur de leurs filles, quand ils ne sont que tous les deux, les critiques fusent, mais toujours sans aucune méchanceté, plutôt de l’incompréhension…
Quand la famille trouve enfin un équilibre, la cadette annonce qu’elle va se marier avec Charles, un bon catholique ! Ce qu’elle oublie de préciser, c’est qu’il est Ivoirien…

Marie Verneuil tombe en dépression, commence à faire de la Zumba, tandis que Claude Verneuil est prit d’une folie bûcheronne…

Des clichés à gogo


Le film aborde un sujet assez simple : la mixité culturelle ! Et le réalisateur joue essentiellement sur cela pour faire de ce film un film comique des plus réussit !

Les incompréhensions entre catholiques, juifs, musulmans et chinois s’accumulent et c’est presque jouissif pour le spectateur !
Les clichés utilisés dans le film sont ceux, en vérité, qui circule dans tous le pays et auquel on a tous été confrontés !
J’ai adoré certains moments, franchement hallucinant, notamment la scène de circoncision du bébé juif, les fêtes de Noël à l’Église avec toute la famille réunit (notamment quand la grand-mère explique à ses petits enfants qui est le bébé dans la crèche, devant des papas juifs et musulmans pas tout à fait d’accord).

Ce film est vraiment très drôle, les scènes et les propos comiques s’accumulent, et les rires fussent dans la salle de cinéma !

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est vraiment que les différences culturelles sont exploités de façon à ce que tout le monde en prenne pour son grade : aucune culture n’est stigmatisé, et même les catholiques en prennent pour leur compte.

Car oui, ce film n’aborde pas que les problèmes d’incompréhensions entre français de souches et nouvelles générations (issus de l’immigration). Non, il aborde également les problèmes d’incompréhensions entre ces nouvelles générations, non issus de la même culture : quand les trois premiers gendres se rencontrent en réunion de famille, ce n’est pas triste non plus !

Une bonne tranche de rigolade


Je suis d’un naturel bon public ! Donc oui, j’ai bien aimé ce film ! J’ai rigolé aux nombreuses blagues, aux quiproquos….

Mon conjoint, qui n’est pas bon public, a lui même apprécié de film !

Même si ce n’est pas un film oscarisé, un chef d’œuvre ou le film de l’année, ce film arrive a faire sourire les spectateurs ( et même rire) et je me dis qu’au vu de la période actuelle, c’est déjà beaucoup !
Ce film n’a pas de grandes prétentions, juste celui de nous faire passer un bon moment ! Et pour ma part, c’est réussit !

Verdict : 8/10


Un film très sympa, sans grande prétention, juste celle de nous faire passer un bon moment ! Et c’est réussi !

Durant 1h30, j’ai passé un excellent moment, j’ai rit, j’ai oublié tous les soucis du quotidien, et vu les éclats de rires que j’ai entendu dans la salle, je ne pense pas être la seule !
Un film anti déprime !

qu'est ce qu'on

Roxou06

 

¤ Cinéma : The Grand Budapest Hotel ¤

The Grand Budapest Hotel

the grand budapest hotel

Synopsis

Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.
La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation.

Je n’avais jamais vu la Bande Annonce de ce film, je n’en avais même jamais entendu parler ! Mais sur l’insistance d’une collègue, nous sommes allées le voir, et finalement, je ne le regrette absolument pas ! Ce film est un petit bijou et c’est un vrai coup de cœur !

De flash back en flash back…

jude law

Les premières minutes du film nous mettent en condition historique : le spectateur ne fait pas moins de 4 bonds dans le passé avant d’arriver au cœur de l’histoire !

Au début du film, une petite fille va rendre hommage à une statue d’un auteur célèbre dans la république de Zubrowka. Premier bon dans le temps, en 1985 : nous rencontrons cet auteur célèbre, qui devant une caméra, va nous parler d’une rencontre qu’il a fait en 1968 : deuxième bond dans le temps.

En 1968, cet auteur, en vacance dans le célèbre Grand Budapest Hotel, rencontre son propriétaire, M.Moustapha ! Intrigué par l’auteur, le propriétaire décide de lui raconter son arrivée dans cet hôtel et sa rencontre avec M.Gustave en 1932 : troisième et dernier bon dans le temps !

Si vous avez suivi cette petite explication, vous pouvez visionner ce film ! Sinon, il faut relire l’explication;)

En 1932, le jeune Zéro, intègre The Grand Budapest Hotel en tant que « garçon à tout faire » ! M.Gustave, concierge distingué de l’hôtel, le prend sous son aile et lui apprend tout ce qu’il doit savoir sur cet hôtel et sur la clientèle très chic. M.Gustave fidélise sa clientèle, notamment la clientèle aisée féminine vieillissante…

Sa plus fidèle cliente, Madame D., décède et il se rend chez elle pour lui rendre un dernier hommage et pour assister à l’ouverture de son testament… il apprend qu’il hérite d’un célèbre tableau : « Le garçon à la pomme » ! Mais les descendants de Mme D. ne l’entende pas ainsi …

Une course poursuite délirante !

M.Gustave, accompagné de Zéro, récupère le tableau et part à la poursuite d’un employé de Madame D. qui l’a accusé de l’avoir assassiné ! Mais ils ne sont pas les seuls à les seuls à le poursuivre ! Le tueur de la famille, Jopling, est également à sa poursuite !

Et nous voici partie dans une course poursuite délirante, avec des cadavres et des morts assez comiques (je sais, ce n’est pas bien de rigoler de cela), des situations cocasses, des paysages magnifiques et colorés….

J’ai adoré toute cette partie de course poursuite !

Pas une minute d’ennui…

Que ce soit durant les périodes plus « calmes » ou durant la course poursuite, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant ce film ! C’est tout simplement un film de fou !

Cela part dans tous les sens… même si l’histoire de base est assez simple au final, les situations sont tellement cocasses et les personnages comiques

Un univers très particulier…

Le film se déroule en majeur partie à une période entre les deux guerres mondiales, dans une république imaginaire !

L’univers de ce film est très particulier. Il est très coloré, avec des inventions étranges, des personnages étranges, des traditions différentes !

Autant que l’histoire en elle-même, c’est tout l’univers qui est déjanté !

Une belle brochette d’acteurs ….

Une des plus grandes surprises que j’ai eu lors du visionnage de ce film, c’est l’étonnant casting qui le dessert !

M.Gustave est interprété par Raph Fiennes. Ce rôle est assez surprenant pour cet acteur, mais je l’ai vraiment adoré !

M.gustave

Le jeune Zero Moustafa est interprété par Tony Revolori, puis par F.Murray Abraham plus âgé.

L’héritier de Mme D est interprété par Adrien Brody ! Deuxième surprise au niveau du casting ! Idem que pour Ralph Fiennes, peu l’habitude de le voir dans ce genre de rôle/film, mais ce fut une très jolie surprise.

Le tueur (Jopling) de la famille D. est joué par Willem Dafoe. Ce rôle lui va parfaitement car je trouve qu’il a bien une tête de méchant.

Pour finir, on retrouve également Jude Law qui joue l’écrivain quand il est jeune.

Ma note : 9,5/10

Un coup de cœur pour film ! Tout m’a plu ! L’histoire, même si elle n’est pas extraordinaire, est totalement folle et m’a beaucoup plu ! J’ai adoré cet univers, les acteurs…. tout en fait !

Un super moment passé au cinéma ! Je vous le conseille tous:)

tbs

Roxou06