¤ Chronique littéraire : Muchachas 2 ¤

Muchachas 2 , Katherine Pancol

mucahcahs

Synopsis

Ces filles-là sont intrépides.
Elles ne demandent rien aux autres.
Tout à elles-mêmes.
Cachent leur peur sous un sourire.
C¹est le plus sûr moyen pour avancer, inventer, s’inventer.
Elles se sentent pousser des ailes, s¹envolent,
tombent et repartent de plus belle.
Il y a des secrets, des mystères, des trahisons.
Des obstacles à surmonter.
Des mots d’amour lancés à la volée.
La vie, quoi !

Sur fond de réalité…

 

Point d’histoire extraordinaire, de prince charmant ou de vampires dans cette saga ! Katherine Pancol est une auteur française qui a l’habitude de nous montrer des « tranches » de vie dans ses romans !

Dans cette nouvelle trilogie, tome 2, nous retrouvons surtout les personnages de sa première trilogie (Les Yeux jaunes des crocodiles and co….). Enfin, pas tous les personnages !

 

Dans ce livre, nous suivrons principalement l’histoire d’Hortense, qui vit toujours à New York avec Gary ! Cela m’a un peu surprise de la retrouver, car dans le premier tome nous la croisons à peine ! Zoé et Joséphine font une petite apparition mais à peine !

Cela m’a un peu déçu, car Hortense est un personnage franchement déplaisant, et je ne l’apprécie guère.

Nous rencontrons aussi un nouveau personnage : Calypso. Cette jeune violoniste travaille avec Gary, et cela crève les yeux qu’elle en ait dingue. Son passé est assez compliqué et on en apprend un peu, mais pas beaucoup…

Ces deux personnages centraux se croisent dans le roman, tourne autour de Gary tous les deux, mais sans vraiment avoir de liens entre elles.

Outre Joséphine qui se fait discrète dans ce tome, nous retrouvons aussi la maman de Shirley qui le rejoint. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup dans la première trilogie, mais qui me déçoit beaucoup dans ce tome !

 

L’auteur a crée dans ce livre des situations un peu inconfortable pour ses personnages, mais pour le lecture également…

 

Plus léger que le premier tome

 

Dans le premier livre, nous suivions principalement Stella, son fils et sa maman, sous l’emprise d’un homme violent et pervers. Cela en avait fait un livre assez sombre et assez glauque. La révélation de fin de livre m’avait fait vite acheter le second tome pour en savoir plus !

Mais là, Stella n’apparaît pas une seule fois dans ce livre ! Mais où est t-elle ? Que cherche l’auteur ?

Je n’ai pas vraiment trouvé de liens entre les deux tomes. Les deux histoires n’ont pas vraiment de rapport entre elles. Je pense que l’auteur a quelque chose derrière la tête et qu’elle va nous surprendre dans le troisième tome ! En tout cas j’espère 🙂

Tournons en rond avec plaisir !
Le problème avec ce livre, même si l’histoire est sympa, c’est que l’on piétine, on tourne en rond, on n’avance pas !

Cela devient un peu frustrant à force !

Nous voyons Hortense et Calypso réalisés certains de leurs rêves, nous les voyons également ramer pour réussir… mais fallait-il tout un tome rien que pour cela ?

 

Fluide et agréable..

J’ai un peu l’impression de me répéter dans mes avis sur cet auteur, mais pour le moment je n’ai jamais été déçu ! Après, je n’ai lu que ces deux trilogies les plus connues… Je trouve que ces livres se lisent vraiment très vite et facilement !
Par contre, j’ai noté quelques petites fautes dans le livre, rien de bien grave, mais elles sont quand même assez grosses pour que je les remarque…
La version Epub est facile à lire également rien à redire dessus. Je précise ce point, car il m’est arrivé de lire des livres sur ma kobo où la mise en page était bâclée ! Et ce n’était pas du tout agréable à lire.

Comme toujours avec l’auteur, je regrette l’absence de chapitres, mais on s’y habitue ! Seulement, cela ne facilite pas l’arrêt de la lecture le soir !

Verdict : 8/10

Un livre très agréable, que j’ai lu avec facilité et plaisir. Je regrette cependant l’absence de Stella et le peu d’avancée flagrante dans l’histoire. J’ai eu l’impression de tourner en rond.

J’attends cependant avec impatience le prochain tome !

!muchca

Roxou06

Autre tome :

Tome 1 : ma chronique 

¤ Chronique littéraire : Muchachas, Katherine Pancol ¤

Muchachas, Katherine Pancol

 muchachas

 

Synopsis

« Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse.
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.
Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment.
Des filles qui se battent pour la vie.
Et les hommes ?
Ils sont là aussi.
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.
Elles font voler les destins en éclats.
Et ça n’en finit pas ! »

 

J’ai adoré la trilogie Les Yeux Jaunes des Crocodiles, de Katherine Pancol ! J’avoue ne pas avoir lu d’autres romans d’elle. Cependant, sa nouvelle trilogie, dont le premier tome est sorti en février dernier, m’a bien tenté !
Une couverture étonnante !

La couverture de ce roman m’a un peu laissé perplexe. En effet, sur fond coloré, on y voit le dessin d’une femme, un dessin qui aurait pu être réalisé par un enfant. Le deuxième et troisième tome ont le même style de couverture, mais avec le nombre de femmes qui augmente avec le numéro du tome.
La couverture est pour ma part un peu décalé du roman qui est assez sombre, mais c’est sûrement volontaire.
Un ami, quand il a vu le livre, pensait que je lisais un livre pour enfant !

 

Sur fond de réalité…

Katherine Pancol est une auteur bien « ancrée » dans la réalité ! En effet, dans ses romans, pas d’histoire romantique, pas de mystères, pas de prince charmant…
Ce que j’apprécie dans ses romans, c’est que ce sont des petits bouts de réalité, c’est tout simplement un morceau de vie ! Bon bien sur, ce n’est pas le genre de roman qui fait rêver, mais parfois, c’’est nécessaire de lire ce genre de roman pour retomber de nos nuages (surtout pour ma part qui est tendance à rêvasser beaucoup) !

Encore une fois, Mme Pancol nous offre ici un roman avec des sentiments très profonds, sur fond d’histoire noir, avec beaucoup de squelettes dans les placards !

 

 

Un roman assez noir

Alors que dans sa dernière trilogie, Katherine Pancol nous exposait les relations humaines et leurs difficultés (trahison, amour, divorce…), ici, elle nous expose une face plus noire de ce genre de relation.
Dans cette nouvelle trilogie, des choses plus graves sont abordés, de façon parfois un peu dure. Bien sur, c’est de la littérature grand public, donc il n’y a rien de trop dur, mais elle aborde certaines choses ignobles.

La quatrième de couverture ne dit pas vraiment le sujet de ce livre, donc je vais vous en toucher trois mots juste pour votre information personnelle.

Au début du roman, l’histoire fait un petit aparté où nous retrouvons Joséphine Cortès qui vit entre Paris et Londres et Hortense qui vit à New-York avec Gary. On passe vite sur ces deux anciens personnages, mais cela fait plaisir de les retrouver, même si ce n’est que pour quelques pages.

Ce livre, c’est l’histoire de plusieurs femmes, mais nous en suivons une particulièrement : Stella, un peu plus de trente ans, qui vit seul avec son fils Tom. Elle vit comme un homme, dans la crainte constance de son géniteur : Ray Valenti. Cette brute épaisse bat sa femme, jusqu’à l’envoyer à l’hôpital. Il est tellement connu et puissant en ville que, même si les habitants savent ce qui se passe chez lui, une véritable omerta pèse !
Stella a fuit la maison familiale. Elle y a subit des maltraitances affreuses, et son père règne encore en maître sur sa vie, tentant de détruire tout risque qu’elle soit heureuse…
Stella, une véritable battante

Le personnage principal de ce roman est Stella. Bien sur, il y a beaucoup d’autres personnages qui sont importants également, mais Stella est un peu le pivot de l’histoire.
C’est une véritable battante. Elle mène sa vie tambour battant et fait tout pour protéger son fils.

J’ai été d’abord émue par ce personnage si particulier. Une jeune femme qui cache sa féminité pour se protéger des hommes, et qui a vécu des choses affreuses dans sa jeunesse. Dans ce livre, j’ai rit avec elle, mais j’ai eu également peur pour elle ! Ce personnage est très riche émotionnellement et il est vraiment très réussi !

 

 

Un style sympa…

Après un certain nombre de livres lu de cette auteur, j’apprécie toujours autant son style d’écriture.
Il est très facile à lire, c’est vivant, les phrases ne sont pas trop longues… honnêtement, je n’ai éprouvé aucune difficulté à le lire, cela se lit presque tout seul !

Au niveau de la narration, j’avais déjà remarqué cela dans ses derniers livres, mais sur la Kobo c’est encore plus flagrant : il n’y a pas de chapitres dans ce livre. Bien sur, ce n’est pas un pavé de texte ! Il y a quand même des espaces entre les paragraphes, mais c’est vrai que c’est assez unique comme style de mise en page !
Ma note : 8/10

J’ai passé un agréable moment avec ce livre ! Ce n’est pas un roman de style Chick Lit ou d’aventures ! Ici, c’est un tranche de vie, avec des côtés noirs et des côtés roses !
Katherine Pancol a choisi dans cette nouvelle saga, d’aborder des sujets très graves et très forts émotionnellement. Dans l’épilogue, elle nous apprend qu’elle avait vu une femme se faire battre par son mari et que cela lui avait donné envie de rédiger un livre pour faire bouger les choses.

Par sûr que cela soit efficace, mais c’est déjà bien de tenter…

 

mucha 1

 

Roxou06