¤ Chronique littéraire : La reine étranglée ¤

Je continue doucement (mais sûrement) ma découverte de la magnifique saga de Maurice Duron, Les rois maudits.

En plus, ce livre fait partie du Baby Challenge Historique.
Synopsis gros

 

 « Tous maudits, jusqu’à la septième génération ! » : telle est la funeste malédiction que le chef des templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage de Philippe le Bel, roi de France. Nous sommes en 1314 et la prophétie va se réaliser : pendant plus d’un demi-siècle, les rois se succèdent sur le trône de France, mais n’y restent jamais bien longtemps. D’intrigues de palais en morts subites, de révolutions dynastiques en guerres meurtrières, c’est la valse des rois maudits…

chronique biz

Philippe le Bel vient de mourir ! La prophétie du chef des templiers semble se réaliser…

C’est son fils aîné qui prend le pouvoir : Louis X (dit le Hutin). Très différent de son père, il se retrouve en outre, avec une femme emprisonné suite à son adultère.

Faible et manipulable, il laisse la gestion des affaires du royaume à ses oncles, sans réellement protesté, au grand dam de ses jeunes frères.

Ainsi, à peine le roi de fer enterré, que ses fils et ses frères commencent à démanteler toutes ses réformes, réformes qui avaient calmé la France et amené la paix sur un territoire qui a tendance à se déchirer. Le trésor se vide, le roi n’a pas d’héritier pour l’instant (il renie sa fille, pensant qu’elle est bâtarde), et s’inquiète donc de prendre une nouvelle épouse…

.

Les caractères s’affirment au sein du conseil du Roi : d’un côté les oncles, de l’autre les frères, et enfin, les « anciens » privilégiés, qui s’inquiètent du changement de politique du roi.

.

Le trésor royal étant vide, c’est là que les Lombards interviennent. Ces commerçants d’origine italiens tirent les ficelles des bourses royales, et acceptent de prêter de l’argent selon leurs intérêts.

Ainsi, dans ce tome, Guggio, le neveu du chef Lombard, prend pas mal d’importance par rapport au premier tome…

.

L’aspect « politique extérieur » est également pas mal mis en avant dans ce tome, avec notamment l’élection du nouveau Pape, qui traîne entre Rome et Avignon…

.

Le style d’écriture de Maurice Druon est toujours aussi agréable et la lecture est vraiment un plaisir ! De plus, ce livre est rempli de détails historiques. Le lecteur apprend donc beaucoup de chose durant la lecture !

 

 

verdict

Encore un tome qui vaut le détour ! Je poursuis donc cette saga sans inquiétude, je sais que tous les livres vont me plaire !

 

Roxou

 

Chronique du Tome 1 : Le roi de Fer

Publicités

12 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : La reine étranglée ¤

  1. Pingback: Babies Challenges 2015 : mes participations | Ma vie en rose

  2. Pingback: C’est lundi ! Que lisez-vous ? ¤ S18 ¤ | Ma vie en rose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s