¤ Chronique littéraire : Le protectorat de l’Ombrelle T4 : Sans coeur ¤

Titre :  Le protectorat de l’Ombrelle : T 4 : Sans coeur
Auteur : Gail Carriger
Date de sortie : 2013
Éditions Le livre de poche
Format : ebook

 

Bonjour à tous !

Durant mes quelques jours de vacances, j’ai tenté de faire diminuer ma monstrueuse PAL, et en même temps, tenté d’avancer des sagas… Ce ne fut pas une franche réussite, mais j’ai quand même lu le quatrième tome du Protectorat de l’Ombrelle ! Victoire:) Plus qu’un tome et cette saga sera terminée…

 

Attention, je vais avoir du mal à éviter les spoilers !

Synopsis gros

Lady Alexia Maccon a de nouveau des problèmes. Sauf que cette fois elle n’y est vraiment pour rien. Un fantôme fou menace la reine ! Alexia est sur l’affaire et suit une piste qui la conduit droit dans le passé de son époux. Mais la coupe est pleine quand sa sœur rejoint le mouvement des suffragettes – choquant !, avec la dernière invention mécanique de Madame Lefoux et une invasion de porcs épics zombies… Avec tout ça, Alexia a à peine le temps de se souvenir qu’elle est enceinte de huit mois ! Alexia découvrira-t-elle qui tente d’assassiner la reine Victoria avant qu’il soit trop tard ? Les vampires sont-ils encore coupables, ou est-ce qu’un traitre se cache parmi eux ? Et qui ou quoi, exactement, a élu résidence dans le deuxième dressing préféré de Lord Akeldama ?

chronique biz

 

Nous retrouvons Alexia et Lord Maccon là où les avions laissé à la fin du troisième tome : Alexia très enceinte et Maccon toujours égal à lui même. A 8 mois de grossesse, Alexia n’est pas décidé à s’arrêter de s’agiter, malgré un handicap au niveau des déplacements évident. Cependant, elle est la cible continuelle d’attaque des vampires, qui ont peur du bébé à venir, ne sachant pas sa nature exacte.

Pour tenter de mettre tout le monde en sécurité, Alexia s’installe à côté de Lord…. Qui accepte d’adopter le futur bébé.

Lord Maccon n’est pas super enthousiaste, mais comme il adore sa femme, il accepte pour lui faire plaisir ! D’ailleurs, je trouve ces deux personnages vraiment mignons quand ils sont ensemble ! En effet, Alexia possède les bonnes manières d’une lady anglaise, tandis que Connal est un loup garou. Donc même si il est conte, il a tendance à oublier ses manières ! Ces deux personnages s’aiment vraiment, et ils sont attendrissants !

 

Quand une fantôme vient voir Alexia pour lui parler d’un complot contre la Reine, elle n’hésite pas une seconde, et contre l’avis de tous, elle part mener l’enquête… et ce n’est pas vraiment facile pour elle, vu son état. Certains moments m’ont fait vraiment rire ! Car l’auteur n’épargne pas notre héroïne dans ses descriptions : Alexia est décrite comme énorme, se dandinant au lieu de marcher, et se déplaçant de façon peu distinguée ! Hihi !

 

Alexia part donc à l’aventure dans les rues de Londres, pour enquêter auprès des loups, des vampires mais également des humains ! Nous retrouvons avec plaisir ses amis : Mme Lefoux (même si je l’ai moins apprécié que dans le dernier tome), Ivy, lord Akeldama, le professeur …. Nous apprenons beaucoup de choses sur le professeur, beta de la meute, dans ce tome ! Cela permet de l’apprécier encore plus pour son dévouement envers la meute !

D’ailleurs, je trouve que ce roman apporte beaucoup de changement dans le cadre de l’histoire : autant pour la meute (car elle s’installe à côté d’un vampire), que pour Mme Lefoux par exemple que nous découvrons sous un autre jour …

A noter également la présence de la soeur d’Alexia, qui vient s’installer chez elle ! je l’ai trouvé insupportable !

 

Ce roman est plein d’humour, et j’ai vraiment sourit en le lisant ! Entre Alexia qui se déplace en dandinant, lord Maccon qui est génial, lors Akeldama qui nomme tous ces proches avec des petits noms mignons et le professeur toujours un peu grincant : tout est réunit pour un super moment de lecture ! J’ai adoré découvrir plus le nouveau loup de la meure (ancien drone de lord Akeldama), et surtout, découvrir de nouvelles facettes de lord Maccon et du professeur qui tentent de s’adapter à la personnalité de Biffy tellement différente de ceux des autres loups de la meute ! J’espère retrouvé ce louveteau dans le prochain tome car je me suis vraiment attachée à ce personnage !

 

Extrait
Aucun d’eux, que ce soit plus tard ce soir là, ou jusqu’à la fin de leur existence, ne reparla de ce qu’ils durent faire pour hisser une Lady Maccon considérablement enceinte dans cette nacelle. Il fallut pousser, il y eut des cris aigus (de la part d’Alexia et de Tizzy) et des mains furent peut être placées sur des endroits de son anatomie qui ne convenaient ni à Alexia, ni à ses sauveteurs. Qu’il suffise de dire que Lady Maccon sut être reconnaissante envers Lord Akeldama, qui insistait pour que ses drones fassent du sport en dépit de leur penchant pour la mode.

 verdict

Un tome 4 vraiment sympathique, que j’ai beaucoup apprécié ! C’est toujours un plaisir de retrouver Alexia et son entourage loufoque !

 

A bientôt,

Roxou

4-fleurs

sans-forme

Publicités

2 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Le protectorat de l’Ombrelle T4 : Sans coeur ¤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s