Evasion littéraire, Historique

¤ Chronique littéraire : Hold me today ¤

Titre : Hold me today
Auteur : Maria Luis
Date de sortie : 2020
Éditions Alter Real
Format : Ebook

Bonjour à tous,

Cette lecture est une découverte faite grâce à Melliane pour le blog tour Hold Me Today ! Je la remercie car j’ai vraiment adoré !

Synopsis gros

Le fond du gouffre n’a jamais été aussi tentant. Du moins, c’est ce que je me dis alors que je négocie avec l’ennemi dans le but de le convaincre de rénover mon salon de coiffure.

L’ennemi ? Nick Stamos, le frère aîné de ma meilleure amie.
Il a le corps et le visage d’un dieu grec, mais sa personnalité aurait besoin d’un bon relooking aussi. Il est trop sérieux. Il suit les règles coûte que coûte.
Et est-ce que j’ai mentionné le fait qu’il m’a déjà vue dans le plus simple appareil ?
J’ai peut-être craqué sur lui pendant des années, mais le seul endroit où je veux le voir donner de sa personne désormais, c’est dans mon salon de coiffure.

Sauf qu’il a besoin d’un service en retour… Une fausse petite amie.
Et je suis assez inconsciente pour accepter.

chronique biz

Nicolas et Ermione se connaissent depuis toujours car Ermione est la meilleure amie de la soeur de Nicolas. Issus de parents Grecs tous les deux, ils ont été bercés dans cette culture depuis leur enfance. Alors que Nicolas se plient à toutes les traditions (il est bilingue et possède les mêmes idées de vies que ses parents), Ermione s’est toujours rebellé et vis comme une américaine « classique ».

Donc même si ils se connaissent depuis des années, ils sont tellement différents qu’ils ne s’entendent pas du tout et chacune de leur rencontre se finit en joute verbale.

Mais quand Ermione a besoin d’aide pour les travaux de son salon de construire et que Nicolas a besoin d’une fausse petite amie, ils arrivent à un arrangement particulier… et si ces années d’évitement et de disputes cachaient quelque chose de plus fort ?

J’ai adoré cette lecture ! Les premières rencontres entre les protagonistes m’ont plongé très rapidement dans l’intrigue et surtout, je trouve que le mix de culture : grecque/américaine. C’est parfaitement dosé et cela me donne très envie de regarder le film Mariage à la Grecque.

J’ai dévoré cette jolie romance, il y a certes quelques scènes de sexes mais pas trop donc je n’ai pas été lassé. Au contraire, ici nous sommes plus dans la construction romantique entre deux amies, cela prend donc un peu de temps, le lecture voit les deux personnages découvrir quelque facettes qu’ils ne connaissent pas encore l’un de l’autre.

Il y a aussi une petite touche d’humour qui m’a beaucoup plu !

Extrait

— Tu es fiancé ?

— Non.

Je n’arrive pas à détourner le regard de ce qui est sans doute possible une demande en mariage, sur la photo publiée par TMZ.

— Elle a dit non ?

Une émotion que je préfère ne pas nommer fleurit dans ma poitrine. Ne demande pas, ne demande pas, ne demande pas.

— Tu l’aimes ? demandé-je, parce que de toute évidence, je suis masochiste.

Silence.

Il envahit la pièce comme un visiteur indésirable et change ma peau en glace.

— À ton avis ?

Nick ne s’exprime pas en anglais, et il me faut dix bonnes secondes pour déchiffrer son grec impeccable et traduire dans ma tête. Mes yeux quittent l’écran pour contempler son visage. Il a l’air sûr de lui. Aussi inébranlable que d’habitude.

Je déteste que ça lui aille aussi bien.

— Ermione ?

En entendant son invitation à répondre, douce mais néanmoins pressante, je me rassois sur ma chaise en ravalant un soupir.

— Tu as l’air aussi heureux que la fois où je t’ai volé ton short de bain et que je l’ai remplacé par un slip rose fluo.

Il avait seize ans à l’époque et moi quatorze, et j’ai à peine honte d’admettre que ce jour-là entre tous, est le jour où j’ai appris la définition du mot « moule-bite ». Merci Wi-Fi pourri de l’hôtel. Merci Google. Merci, le Nick de seize ans qui, à l’époque, était déjà monté comme un cheval.

En repensant à la dernière partie, je me tortille sur ma chaise et croise les chevilles.

— Ce n’était pas un slip, c’était un bas de bikini, dit Nick en étouffant un rire.

— Que veux-tu que je te dise ? Je suis pleine de ressources, rétorqué-je en haussant les épaules.

Il retrousse les lèvres sur un sourire malicieux.

— C’était à Effie ?

Je n’ai aucun mal à me rappeler à quoi il ressemblait à l’époque. En pleine croissance, une bonne tête de plus que moi, il était sorti en trombe de sa chambre en boxer, agitant le bas de bikini comme un drapeau blanc. Ou rose, si vous préférez. Puis il a demandé, en des termes non équivoques, où était son short de bain.

J’avais parié qu’il n’aurait pas les couilles de se montrer dans ce qui n’était guère plus qu’un slip kangourou.

Il m’a donné tort.

Dans une tenue épique, moule-bite et rose fluo.

verdict

Une romance que j’ai apprécié et que je recommande aux amateurs du genre !

Roxou

 

4 réflexions au sujet de “¤ Chronique littéraire : Hold me today ¤”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.