¤ Cinéma : Le dernier loup ¤

 

Synopsis gros

 

1969. Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie-Intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades. Mais c’est véritablement Chen qui a beaucoup à apprendre – sur la vie dans cette contrée infinie, hostile et vertigineuse, sur la notion de communauté, de liberté et de responsabilité, et sur la créature la plus crainte et vénérée des steppes – le loup. Séduit par le lien complexe et quasi mystique entre ces créatures sacrées et les bergers, il capture un louveteau afin de l’apprivoiser. Mais la relation naissante entre l’homme et l’animal – ainsi que le mode de vie traditionnel de la tribu, et l’avenir de la terre elle-même – est menacée lorsqu’un officier du gouvernement central décide par tous les moyens d’éliminer les loups de cette région.

chronique biz

 

Jean-Jacques Annaud n’est pas un réalisateur que je connais très bien. D’ailleurs, j’ai vu très peu de ces films … Mais ce film tentait ma binôme de cinéma, donc nous avons été le découvrir sans vraiment savoir à quoi s’attendre!

Et ce fut un choc ! Choc dont je n’arrive pas à déterminer s’il est positif ou négatif.

.le dernier loup 1

M.Annaud nous entraîne dans les années 1960 au fin fond de la Mongolie Intérieure. Pour information, car je me suis posée la question (merci wikipédia), ma Mongolie-Intérieure est une région de la Chine, limitrophe de la Mongolie.

Bref, à cette époque, le gouvernement communiste chinois envoie des jeunes étudiants faire de la propagande dans les régions reculées du pays.

C’est ainsi que notre héros, Chen arrive en Mongolie-Intérieure… Citadin de naissance, il s’adapte très vite à la vie de nomades, malgré quelques difficultés à comprendre toutes les coutumes.

Alors que les autorités demandent aux nomades d’exterminer les loups, Chen décide d’en adopter un bébé.

.

Le film dure presque deux heures, mais certains passages m’ont paru très long/lent. En effet, ce film, malgré quelques scènes d’actions, est très contemplatif.

Contemplatif mais beau… en effet, nous voyageons à travers la Mongolie-Intérieure, et les paysages sont magnifiques. Ce sont des étendus désertes et sauvages à perte de vu ! La steppe ! J’ai adoré voir les variations de lumière selon la saison, l’heure de prise de vue…

.

Donc pour l’aspect paysage, ce film vaut le coup. Visuellement en fait, je n’ai pas grand-chose à lui reprocher. Je pense par contre que les deux heures auraient pu être raccourci.

.le dernier loup 3

Ce film intègre une critique de notre monde, via l’aspect non respect de l’homme vers la faune et même la flore. En effet, les Chinois, pour permettre la sédentarisation des habitants de cette région (plus ou moins contre leur gré), vont mettre en place de véritables expéditions pour exterminer toute la population de loups de la région. Certains moments de ce film sont atroces, et mes larmes coulaient sans que je ne puisse rien y faire. C’est dur, douloureux, cela met la sensibilité du spectateur à rude épreuve, mais c’est tellement vrai ce comportement de dominant qu’à l’Homme envers son environnement !

Mais alors quel est l’intérêt de ce film ?

Le réalisateur nous offre ici une leçon de protection de l’environnement, tout en nous faisans nous sentir coupable (sentiment peu agréable). Il aborde ici l’adoption d’un louveteau par un jeune chinois lettré vivant avec les nomades mongols. A mon sens, ce genre d’adoption doit créer des liens forts entre l’animal et l’homme, comme quand on adopte un animal sauvage en détresse. Mais ici, il n’y a pas vraiment de liens entre les deux, leur relation est froide, et je n’ai pas réussi à accrocher avec le jeune homme, je l’ai même trouvé égoïste et inconstant.

A la rigueur, ce film est une histoire intéressante, car il nous éclaire sur une partie peu connue de l’histoire de Chine. J’aurai aimé en savoir plus sur la vie de nomade des Mongols, sur leur histoire, leurs coutumes, et j’ai été déçu de ce côté-là.

 

Petit Bonus : Photo des loups de Mongolie, qui sont des animaux magnifiques !

le dernier loup 4

.verdict

 

Un film que j’ai été voir au cinéma, mais que j’aurai aussi bien pu regarder de mon canapé. L’histoire est assez intéressante, les paysages sont magnifiques, mais je suis sorti de ce film avec un malaise indéfinissable…

Plusieurs scènes ont été difficiles à visionner (pour ma part), la cruauté n’est pas belle à voir… j’ai versé de nombreuses larmes durant ce film, et ce n’était pas des larmes d’émotions comme pour un film plus classique. C’était des larmes de gâchis, comme quand on se rend compte (encore une fois) que l’Homme fait beaucoup de choses mauvaises…

Ce film aurait pu être une magnifique ode à la nature, à la faune et aux traditions, mais je n’arrive à retenir que ce sentiment de me sentir mal et déprimer … dommage !

 

Roxou

.

Publicités

6 réflexions sur “¤ Cinéma : Le dernier loup ¤

  1. C’est effectivement le genre de films où il y a un vrai parti pris, celui de revenir à des traditions et à la nature. Il y a eu de bons côtés à l’urbanisation mais pour équilibrer, il faudrait revenir à une certaine forme de nature.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s