¤ Chronique littéraire : La concubine du Vatican ¤

la concubine du vatican

Titre : La concubine du Vatican
Auteur : Kate Quinn
Date de sortie : 2015
Éditions Presse de la Cité
Format : Ebook

Bonjour à tous !

L’année dernière, j’avais beaucoup aimé le premier tome de cette duologie : Le serpent et la perle, de Kate Quinn (chronique en bas de cet avis – en cliquant sur la photo). Ne voulant pas laisser trop traîner cette histoire, j’ai ajouté ce tome à mon challenge ABC 2019, mais finalement, ce tome a quand même traîné un an dans ma PAL !

abc2019

Synopsis grosLa famille Borgia est à nouveau réunie et cela ne présage rien de bon.
De retour à Rome, Giulia Farnese, maîtresse officielle du pape et désormais mère d’une petite fille, doit faire faceaux nouveaux dangers qui menacent son clan. Sa cuisinière et confidente, Carmelina, est rattrapée par son secret : le couvent dont elle s’est enfuie pourrait bientôt la retrouver et elle n’est plus en sécurité.
Son garde du corps Leonello est quant à lui bien décidé à mettre fin à la série de meurtres qui, étrangement, secoue de nouveau la ville depuis le retour des Borgia. Anna était sa seule amie et il refuse de laisser son crime impuni sous prétexte qu’elle était une simple servante.
L’étau se resserre autour de nos trois héros qui ne peuvent compter que les uns sur les autres.

chronique biz

La narration de ce roman est la même que pour le précédent tome : nous alternons les chapitres narrés par les trois personnages principaux : d’abord Giulia (La Bella) qui la maîtresse officielle du pape Rodrigo Borgia, Carmelina qui est la cuisinière de Giulia et Leonello qui est son garde du corps.

 

Giulia vit toujours dans sa prison dorée, loin de son mari « officiel » où elle élève sa petite fille Laura (qui est la fille du pape). Elle passe toujours beaucoup de temps avec Rodrigo Borgia (ou le pape Alexandre VI), ce dernier l’aimant comme au premier jour et lui donnant tout ce qu’elle souhaite. Elle est devenue douée pour amadouer ce dernier et surtout apaiser les frictions nombreux au sein des Borgia : les enfants du pape ont tous des caractères particuliers et sont violents de nature : Juan, l’aîné qui a un très mauvais fond, César est cardinal mais se rêve militaire, , Lucrèce qui était adorable étant adolescente devient mauvaise langue et le dernier Joffre, il agit comme un enfant boudeur. Autant dire que préserver la paix familiale n’est pas simple. Giulia tente donc de mener sa vie le plus tranquillement possible tout en préparant sa vie d’après, c’est à dire quand le pape se sera lasser d’elle.

 

Carmelina, sa cuisinière, vit pleinement sa passion dans les cuisines de Giulia, en dirigeant apprentis, aide cuisine …. son objectif : devenir la première Maestra, mais les violences des Borgia pourraient bien mettre un terme à ses beaux projets.

 

Quand au garde Leonello, il tente de préserver la sécurité de Giulia, de sa fille Laura et de tous les habitants de la famille, quitte à mettre en colère les Borgias.

 

Ce livre raconte la deuxième partie de la liaison de notre héroïne avec le pape : Laura est née, leur relation est stable, mais Rodrigo aime le pouvoir que lui confère sa position et devient incontrôlable dans certains moments de sa vie, que ce soit dans la façon dont il couve ses enfants (malgré des actions de leurs parts malhonnête et même violentes) ou dont il gère l’Eglise.

 

Je pense que cette histoire est encore plus romancée que dans le premier tome, mais ce n’est absolument pas grave. L’autrice nous conte ici l’histoire de trois personnages unit malgré leurs différences, et j’ai apprécié ces trois narrations différentes. Cela nous permet de mieux imaginer ce qu’il se passe du côté caché du Vatican de cette période, mais aussi de mieux appréhender les difficultés des habitants plus normaux de Rome, de mieux comprendre également les relations entre les Borgia et les chrétiens car ces derniers ont de plus en plus de mal à supporter les décisions du pape qui semble s’occuper d’abord de sa famille avant les chrétiens de son Eglise.

Extrait

 Je me demande vraiment pourquoi les femmes se soucient tant de leurs robes, pourquoi nous faisons tant de manières à propos de la forme d’une coiffure, de la largeur d’une encolure ou de la longueur de chemise qu’il faut tirer à travers les crevés d’une manche. Je suppose que nous le faisons pour notre propre satisfaction, celle de nous regarder dans le miroir en songeant que le monde nous verra sous notre meilleur jour. Ou bien nous le faisons pour les autres femmes, avec l’espoir que toutes, tant épouses que filles vierges, seront bien trop occupées à noter les moindres détails de nos nouvelles manches bouffantes à la française pour écouter le sermon à la messe.

verdict

Ce second tome clôt très bien cette duologie, et l’autrice nous raconte une histoire vraie, mais romancée d’une façon très agréable à lire ! Je conseille à tout le monde !

Roxou

4-fleurs

 

le serpent et la perle

6 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : La concubine du Vatican ¤

  1. J’ai beaucoup aimé Le Serpent et la Perle mais j’ai laissé passer plus de deux ans et je n’ai toujours pas lu la suite… Il va falloir que je le fasse parce que j’aime beaucoup cette période de l’Histoire. Les Borgia sont fascinants, c’est une famille assez extraordinaire, au-delà de sa réputation scandaleuse et sulfureuse. Et Giulia Farnèse aussi est intéressante : maîtresse d’un pape, mère de l’un de ses enfants… Elle m’évoque souvent les favorites de Louis XIV, par exemple, c’est un peu le même statut… Et elle a quelque chose d’assez charismatique, cette Giulia… 😉

    Dans la même veine, je ne sais pas si tu connais Sara Poole mais elle a écrit une trilogie sur les Borgia, qui est plutôt sympathique… 🙂 C’est différent des romans de Kate Quinn mais tout aussi captivant !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.