¤ Chronique littéraire : La délicatesse du homard ¤

 

Titre : La délicatesse du homard
Auteur : Laure Manel
Date de sortie : 2017
Éditions : Michel Lafon
Format : Ebook
 

 

Bonjour à tous !

La couverture de ce roman m’avait intrigué et inspiré au moment de faire la demande via Netgalley pour tenter de découvrir cette histoire… Une jeune femme pensive se baladant sur la plage, c’était tout à fait mon état d’esprit à ce moment là !

Je remercie les Editions Michel Laffon de m’avoir donné la chance de découvrir ce très joli roman !

Synopsis gros

 

Elle est partie aussi loin qu’elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde… et venir s’échouer au pied d’un rocher face à la mer d’Iroise.
Elle dit s’appeler Elsa.
Elle ne veut pas qu’on lui pose de questions.
Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?
Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l’accueille sans même savoir pourquoi …

Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.

chronique biz

La délicatesse du roman parle de renouveau, de nouvelle chance, de nouveau départ dans la vie qui ne fait pas toujours de cadeaux …

François est un homme qui a connu son lot d’épreuves… Il s’est relevé, mais préfère vivre seul désormais, et accorde tout son temps et son attention à son centre équestre. Quand il découvrir une jeune femme qui semble évanouie et malade sur la plage, il ne pense pas aux conséquences de sa bienveillance.

Mais qui est cette femme qui dit s’appeler Elsa, mais qui se cache dans sa chambre d’ami et parle si peu ? Et si c’est le coup de pouce que François attendait pour réapprendre à s’ouvrir aux autres ?

Le lecteur rencontre deux personnages dans ce roman, et tous les deux sont fragilisés par la vie, qui ne leur a pas vraiment fait de cadeaux.

François tout d’abord, qui se réfugie dans sa passion pour les chevaux et qui donne tout à son centre équestre. D’un abord bourru et froid, c’est quelqu’un de profondément gentil et qui cherche vraiment à aider sa protéger.

Elsa, quand à elle, ne veut pas parler d’elle, et tout question la fait se réfugier dans un profond mutisme. Elle semble avoir vécus des choses douloureuses, mais ne veut pas les évoquer….

 

La colocation entre ses deux personnes si différentes va être étranges au début, avant de tourner doucement vers une amitié simple, qui va leur permettre de se faire confiance et d’apprendre à s’ouvrir à l’autre.

 

Cette histoire ne peut pas laisser indifférent. Avec des mots simple, et une alternance de point de vu de narration, l’auteur nous parle de la rencontre de ces deux personnes si différentes, mais qui vont réussir à panser leurs blessures au contact l’un de l’autre. Alors que je pensais ici découvrir une jolie romance, j’ai découvert beaucoup plus.

C’est un roman vraiment profond, qui fait relativiser le lecteur sur beaucoup de choses. Je sais que personnellement j’ai tendance à me laisser aller rapidement à la mélancolie pour des raisons qui me semble futiles après cette lecture.

 

J’ai apprécié l’écriture de l’auteur… et surtout, les raisons du mal être des personnages. En effet, il aurait été facile de trouver des raisons extraordinaires ou des drames inimaginables. Ici, ce sont des erreurs ou des décisions humaines, qui peuvent arriver dans n’importe quelle famille. Bien sur, ce sont des drames, et c’est affreux, mais j’ai trouvé les choix de l’auteur vraiment réalistes, et cela m’a encore plus fait réfléchir.

 

La lecture de ce roman est un moment de douceur et même d’amour. J’ai adoré chaque moment de lecture, et je n’ai finalement absolument rien à lui reprocher !

Ce roman se passe en Bretagne, dans le Finistère… et je trouve que l’auteur en fait une jolie retranscription, en parlant des jolies plages, de la pointe ainsi que de St Mathieu…. j

 

 

 

Extrait

Ce thé, basique, me fait un peu de bien… Ça me rappelle les doux moments que j’arrivais parfois à passer seule, sur mon balcon, à Lyon, avec un livre de poésie et ma tasse de thé. Ça me paraît déjà loin, comme si j’étais partie depuis des mois. Il faut dire que ce genre de scène paisible ne m’est pas arrivé depuis au moins deux mois, enfin… depuis avant que…

verdict

Une lecture que je conseille à tout le monde. Je me suis éloignée pendant quelques heures de lectures de mes traditionnelles romances, et j’en ressors après avoir reçu beaucoup de choses de ce livre. C’est tout simplement une histoire qui fait du bien, qui donne le sourire, et qui donne surtout envie de profiter de tous les cadeaux que la vie nous fait, même les tous petits !

 

Je vous souhaite de jolies lectures,

 

Roxou

 

Nb :  j’ai lu ce roman durant mes vacances en Bretagne, donc j’étais bien dans l’atmosphère !

 

 

5 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : La délicatesse du homard ¤

  1. J’aime beaucoup le titre de ce roman : c’est ce qui m’attire en premier lieu. La couverture est aussi très belle. Elle nous amène à la rêverie. La Bretagne est un lieu qui s’y prête bien : ses plages, le vent, les côtes rocheuses et cette mer…
    Ta description, enfin, me tente énormément. Tu parles de profondeur des sentiments, tu décris des personnages contrariés… Je crois que je vais aimer.
    Merci pour ta chronique et pour cette découverte.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.