¤ Chronique littéraire : Les derniers jours de Rabbit Hayes ¤

les derniers jours

Titre : Les derniers jours de Rabbit Hayes
Auteur : Anna McPartlin
Date de sortie : 2016
Éditions Cherche Midi
Format : Broché

Bonjour à tous !

 

 Ce livre fait parler de lui depuis sa sortie en 2016. J’ai lu pas mal de chroniques sur ce roman et j’en attendais donc beaucoup.

 

Synopsis grosQuand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

 

chronique biz

Ce roman ne sera pas joyeux. Le lecture le sait dès le début : nous allons suivre les 9 derniers jours de Rabbit qui a un cancer généralisé. La narration commence quand la mère de Rabbit l’installe dans une maison de soin, pour que ses derniers jours soient agréables. Mais Rabbit n’est pas seule : ses parents, son frère et sa sœur, sa fille, ses amis…. tous sont présents et se relaient à son chevet, avec une interrogation au fond d’eux : que faire pour Juliet.

 

Le livre est donc séparé en 9 chapitres (les 9 jours qu’ils restent à Rabbit) mais la narration n’est pas linéaire. Chacun des personnages se souvient d’une partie de leur histoire commune avec Rabbit, notamment son enfance entouré de son frère et de sa sœur. Il est également beaucoup question de Johnny, le meilleur ami de son frère, qui fut son premier amour/amant.

Je m’attendais à un roman fort en émotion, et même il y en a beaucoup dans ce livre, je me suis sentie détachée de l’histoire et des personnages. C’est souvent le cas quand j’attends beaucoup d’un livre, je suis déçue. Bien sur, il y a beaucoup de tristesses dans ce livre car Rabbit souffre et ses proches s’attendent à sa fin très prochainement. Mais il y a aussi des rires quand les personnages se remémorent les bons souvenirs, de l’humour, de la tendresse.. L’auteur nous offre ici une jolie description familiale avec des personnages qui s’aiment beaucoup et qui sont prêt à tout faire pour permettre à Juliet d’avoir une vie normale après le départ de sa maman.

 

Extrait

 

« Rabbit n’avait jamais eu besoin de croire en un Dieu pour s’émerveiller du monde, pour éprouver joie, espoir, amour et contentement. Rabbit vivait dans l’instant. Elle ignorait ce qui viendrait ensuite, et elle s’en fichait bien ».

verdict

Un livre différent de ceux que je lis habituellement, qui est parfois dur, mais toujours écrit avec pudeur et emplie d’amour !

 

Roxou

4-fleurs

Publicités

4 réflexions sur “¤ Chronique littéraire : Les derniers jours de Rabbit Hayes ¤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.